L’archevêque de Glasgow contre Benoît XVI… et le Saint-Sacrement!

Voici une déclaration martiale! Mgr Mario Monti, archevêque de Glasgow en Ecosse, vient de déclarer publiquement:

« Les fidèles doivent suivre l’Instruction générale du Missel romain, à savoir accéder à la communion en procession et debout pour recevoir la Sainte Communion. »

On s’attend, naturellement, à des prohibitions ratzinguériennes sur la façon de recevoir ladite Sainte Communion. Eh bien non!

« La stature debout, dans notre culture occidentale, est une marque de respect: à genoux à la table de communion (où elles continuent d’exister) n’est pas la pratique envisagée par les instructions contenues dans le Missel. »

Ben voyons!
Et, d’ailleurs, le Pape Benoît XVI – qui recommande la forme de communion traditionnelle – n’est, c’est bien connu, pas de culture occidentale. A moins que Mgr de Glasgow ne pense qu’à Rome, on se moque, comme de l’an 40, des saintes Espèces…
Quand les évêques seront en phase avec le pontife romain, la question de l’autorité dans l’Eglise, question déterminante pour sortir de la crise, aura fait de solides progrès!

6 comments

  1. Exupéry

    La stature debout est une marque de respect…mais la position à genoux en est une, plus grande encore.
    Durant la Seconde Guerre Mondiale, les nouveaux pilotes soviétiques recevaient leur « diplôme d’habilitation au combat », un genoux en terre. Pour le Christ on peut bien y mettre les deux!
    Quand, certains comprendront-ils qu’une foi mature (et non pas « adulte », ce qui ne signifie rien dans une société où l’on réserve certaines dépravations aux « adultes ») ne peut être atteinte que par la voie de « l’Esprit d’enfance », qui est un sommet (d’humilité) où l’on vénère comme l’on respire.

  2. P. Jean-Bernard de Langalerie

    Il s’est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu’à la mort, même jusqu’à la mort de la croix.
    C’est pourquoi aussi Dieu l’a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que Jésus Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père.
    (Phil 2, 8-11)

  3. Virginie Delcourt

    « A l’autel de rails »… Qu’est-ce que c’est que ce charabia? C’est certainement « altar rails », ce qui se traduit par bancs de communion. M. Ganimara, votre italianité excuse bien de choses mais quand une phrase n’a manifestement aucun sens ne vaudrait-il pas la peine de vérifier les traductions francaises que vous reprenez de sources extérieures?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>