Mgr Wenceslao Padilla, Préfet apostolique d'Oulan-Bator

Les 20 ans de l’Église en Mongolie

Download PDF

Mgr Wenceslao Padilla, Préfet apostolique d’Oulan-Bator

Le 8 juillet, l’Église a fêté ses vingt ans de présence en Mongolie par une messe solennelle célébrée dans la cathédrale d’Oulan-Bator par Mgr Savio Hon Tai-fai, sdb, Secrétaire de la Congrégation pour l’Évangélisation des Peuples.

En 1992, deux ans à peine après la chute du régime marxiste, la Mongolie établissait des relations diplomatiques avec le Saint-Siège. Le 10 juillet 1992, trois premiers missionnaires catholiques, appartenant à la Congrégation du Cœur Immaculé de Marie (CICM), arrivaient dans le pays. Parmi eux, l’actuel Préfet apostolique d’Oulan-Bator, Mgr Wenceslao Padilla, demeuré depuis à l’œuvre dans le pays. En 20 ans, « Dieu a fait de grandes choses pour nous ! », se réjouit ce dernier, d’origine philippine, qui a désormais la charge pastorale d’une communauté de plus de 700 âmes. Érigée en 2003, la Préfecture apostolique compte quatre paroisses et de nombreuses missions. Trois paroisses sont dans la capitale : Ste-Marie, St-Pierre et St-Paul (cathédrale) et le Bon Pasteur ; la dernière née, Marie-Secours des Chrétiens, se trouve à Darhan, ville importante située à 200 km au nord d’Oulan-Bator. Aujourd’hui, plus d’une soixantaine de missionnaires sont à l’œuvre en Mongolie. Mgr Hon Tai-fai, Secrétaire de la Congrégation pour l’Évangélisation des Peuples, a tenu à les rencontrer et à les conforter dans leur engagement en les invitant à « enraciner la foi dans la culture orientale ».

Un premier fruit de cet enracinement de l’Église en Mongolie est la présence d’Enkh-Baatar (notre photo) au séminaire de Daejong, en Corée du Sud. Jeune diplômé en biochimie, Enkh-Baatar, Joseph de son nom de baptême, est le premier séminariste dans l’histoire du pays. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *