Une femme pasteur célèbrera la « Cène du Seigneur » pour le jubilé d’un prêtre!

Download PDF

J’ai beau savoir que l’Eglise traverse une crise difficile depuis quelques décennies, je reste toujours stupéfait de l’étendue des dégâts. Je viens de prendre connaissance d’un article paru dans « L’Avenir » à propos du jubilé sacerdotal de l’abbé Gravet, prêtre belge âgé de 85 ans. Celui-ci explique lui-même:

« Dans un souci d’unité entre chrétiens, la Cène du seigneur [sans majuscule dans l’article…] sera célébrée par Annette Ruby, qui est pasteur protestant en Alsace. Les prêtres qui le souhaitent pourront concélébrer. Voilà une démarche qui ne manquera pas de susciter des réactions que j’espère nombreuses. J’espère après coup, obtenir de nombreuses réponses à des questions du genre : comment avez-vous ressenti la célébration de la Cène par une femme mariée et mère de plusieurs enfants ? Qu’attendez-vous d’un prêtre ou d’un pasteur ? Quelles interpellations souhaitez-vous adresser aux plus hautes autorités de l’Église ? En rassemblant tous ces témoignages, nous espérons instaurer une réflexion profonde sur ces sujets et constituer un document à diffuser d’ici un an ou deux sous la forme la plus opportune. »

L’unité des chrétiens est certes une très belle et opportune intention de prière, mais agir ainsi ne peut que retarder le temps où nous pourrons célébrer ensemble le Saint-Sacrifice dans la vérité. Que peut signifier une « concélébration » entre des prêtres catholiques et une pasteur protestante? L’abbé Gravet imagine-t-il que cette célébration sera une messe? Et, en admettant que ses opinions sur l’oecuménisme soient légitimes, croit-il qu’il soit digne de faire des Saints Mystères le lieu d’une « interpellation »?
Mais le plus fort, si je puis dire, c’est que, selon mes informations, l’évêque est au courant (en tout cas, avec cet article, il pourra difficilement plaider l’ignorance!)… et que le doyen de Rochefort a même invité dans son journal paroissial les fidèles à participer à ce simulacre de messe! Quand les plus hautes autorités d’un diocèse ignorent les premiers mots du catéchisme, quand ils ignorent que nous ne partageons pas avec les protestants la même foi eucharistique et que nous ne partageons pas la succession apostolique et donc le sacrement de l’ordre, on frémit en songeant à ce que les petits enfants de ce diocèse apprennent…
Plus encore que de la colère, plus encore que de la tristesse, c’est de la terreur que j’éprouve en pensant à la responsabilité de ces clercs dans le massacre des âmes.

39 comments

  1. Melmiesse

    s’il ne s’agit pas d’une vocation tardive, ce prétre de 85 ans a étudié au séminaire avant le concile: le protestantisme n’était pas l’égal du catholicisme c’est le moins qu’on puisse dire; mais peut-être avec l’age n’a-t-il plus toute sa lucidité

  2. Jos van Namen

    Ce prêtre s’est distingué, toute sa vie, par son originalité. Plus il devient vieux, plus il fait fort. Les évêques, gardiens de la foi, n’interviendront sans doute pas. Faut-il s’étonner de l’anarchie régnante?

  3. Mon Dieu! Je respecte profondément les religions protestantes…Mais de là à applaudir qu’une femme pasteure « CELEBRE » la sainte Céne pour le jubilé d’un prêtre…Je ne peux pas! Et des prêtres viendront eux, concélébrer? L’évêque du lieu est d’accord? Les paroissiens aussi?
    Comme Notre Seigneur doit « souffrir » de toutes ces erreurs! Comme nous en souffrons nous auusi! » Père, pardonne leur, ils ne savent pas ce qu’ils font »

  4. chribu

    Surprenant… En général, ce qui se passe en Belgique provoque beaucoup de réactions sur ce blog…. Rien pour le moment… Peut-être sommes-nous tous bouche bée devant ce qui se passe en ce moment..

  5. franz

    Je viens de l’apprendre, de retour de la Messe (la vraie)… Je comptais vous le faire savoir… Trop tard les nouvelles vont vite.

    Je pense que tout commentaire est superflu…

  6. Benoît

    Un simulacre de messe, dans un simulacre d’oeuménisme avec un prêtre de 85 ans ordonné dans l’Eglise catholique mais qui est lui même un protestant qui s’ignore. Cette représentation sera donc… nulle.
    .
    Et le « jubilé » en rien « joyeux » comme il prétend l’être.

  7. Pierre de Vacquerie

    Oui, la hiérarchie semble au courant et ne bougera pas. D’abord, cette parodie liturgique est cautionnée par le doyen de Rochefort, qui l’a annoncé sur le blog du doyenné : http://www.doyennederochefort.be/pages/Dans_le_doyennecalendrier-1577549.html et qui a lui même signé l’invitation dans son journal paroissial, accompagné du questionnaire suivant :

    « – Comment avez-vous ressenti la célébration de la Cènepar une femme mariée et mère de plusieurs enfants?
    -Qu’attendz-vous d’un prêtre, d’un pasteur dans sa mission de témoins de la Bonne Nouvelle de Jésus Christpour le bonheur de tous les humains, à commencer par les plus humbles?
    -Du concret à partir de ce que vous avez vécu avec l’abbé M. Gravet depuis que vous l’avez connu?Quelles interpellations souhaitez-vous adresser aux plus hautes autorités de l’Eglise?
    En rassemblant tous vos témoignages, nous souhaitons mettre en route après el 31 juillet une réflexion profonde sur le sujet et constituer un document interpellant à diffuser d’ici un an ou deux sous une forme plus opportune? »

    Qui va réagir? L’évêque? Le Nonce? Il y a fort à parier que personne ne va bouger.

    Remarquons que l’an passé, le jour « Le Soir » publiait une demi-page à propos d’un très médiatique Jésuite, Charles Delhez, qui « concélébrait » avec un prêtre d’un église orthodoxe « non-canonique », c-a-d qui n’est reconnue par aucun Patriarcat.

    http://www.eglise-orthodoxe.eu/image_blocry_soir_article.htm

    L’archevêque de Malines a été mis au courant et n’a même pas émis la moindre remarque.

  8. Jos van Namen

    Un seul moyen d’action : écrire massivement à la Nonciature à Bruxelles pour protester vigoureusement :

    Son Excellence Monseigneur Giacinto Berloco
    Nonce apostolique en Belgique
    5-9 rue des Franciscains
    B-1150 Bruxelles
    Belgique

  9. Diable Vert

    Si vous comptez sur une intervention énergique de l’évêque Vancottem, vous pouvez toujours attendre.

    Sans doute que M. l’Abbé Lobet va arriver voler au secours du camarade Gravet.

    Quelle bande d’hypocrites !

  10. Ferrand Jean

    Je pense sincèrement que cette mascarade est inadmissible. Il faut alerter les responsables. Soit l’évêque de Namur, soit le primat de Belgique, mais surtout la nonciature.

    Nonciature apostolique pour la Belgique et le Luxembourg
    Mgr Giacinto Berloco

    Avenue des Franciscains 5-9

    1150 BRUXELLES

    Tél. 02.762.20.05

    Fax. 02.762.20.32

  11. Diable Vert

    Ferrand Jean,

    Si vous et moi sommes au courant, vous comprenez bien que le Nonce l’est.

    Vous croyez encore au coup de crosse et autres sanctions vous ? Tout le monde couvre tout le monde.

    Vous avez-là un réflexe d’avant le dernier Concile, surtout qu’en Belgique, le mot d’ordre actuel est « plus de vague ».

    S’il n’y avait que l’affaire Gravet …..

  12. Jean-Louis Bienfait

    Moi je ne crois pas qu’il y soit… La nonciature est un milieu assez fermé et parfois le Noncez apprend des choses évidentes par la simple rumeur publique. De toute façon, qu’il sache ou qu’il ne ne sache pas, il faut lui manifester le mécontentement des catholiques. « Le base » soit parler, bien autrement que ce que dit Laporte dans LLB

  13. Ferrand Jean

    Oui mais nous aurons fait notre devoir. Je vais téléphoner demain matin, car je ne l’ai pas encore fait. En dernier recours, je ne vois que Benoît Lobet.

  14. chribu

    S’il n’y avait que l’affaire Gravet? C’est bien là notre problème! Il y a tant d’affaires et nous fermons les yeux! Quand y aura-t-il, dans notre pays, quelqu’un, un groupe, un mouvement, pour dénoncer et surtout redresser tout cela? Plus personne ne voit les erreurs. Tout semble bon à prendre du moment qu’on reste gentils et, comme vous dites, qu’il n’y ait pas trop de vagues… Les erreurs liturgiques, par exemple, sont devenues tellement habituelles qu’elles paraissent être la norme…Alors, s’il n’y avait que l’affaire Gravet? Eh bien, commençons déjà par dénoncer cela…

  15. Ferrand Jean

    Ca marche ! Nous devons être nombreux à appeler : Toutes les lignes de votre correspondant sont occupées. Il faut faire sauter le standard de la nonciature. Appelez nombreux !

  16. JPM

    « « La base » doit parler », « écrire massivement », « nous devons être nombreux à appeler », …

    Les lecteurs de ce blog seraient-ils des défenseurs du gouvernement de l’Eglise par le Peuple et de la démocratie dans l’Eglise ?

  17. Diable Vert

    Le mail de la nonciature !!!! Mais, mais, mais !

    Je devais y faire parvenir un rapport, il y a quelques mois et pour gagner du temps, j’ai demandé l’adresse mail à la religieuse employée. Réponse: « Nous ne prenons pas les e-mail car nous devons imprimer, ça nous coûte trop cher ».

    Avouez, Ferrand Jean, que ce n’est pas de nature à encourager les plaintes.

    D’autre part, si vous voulez que votre réaction valse à la poubelle, l’abbé Lobet est une excellente adresse. De plus, il n’a aucun poids dans ce genre de procédure.

    Chribu,

    Rassembler tous le monde sous la même bannière en Belgique, relève du délire. Pardonnez mon pessimisme. Ce n’est pas possible car il n’y a aucun homme fédérateur.

    Enfin, désirer corriger les hérétiques belge, c’est un rêve. Toute la tendance va dans le sens de la destruction et non de la restauration.

    Que faut-il faire ? Comme la fédération des quelques forces vivent, qui restent, est impossible, en individuel il ne faut surtout ne pas être complice par une attitude passive, ni être résigné !!!!

    Si j’étais plus performant en informatique, je commencerais par ouvrir un forum « Si Deus pro nobis, quis contra nos? » propre à notre pays.

    Ce serait peut-être un lieu où retrouver ceux qui ne veulent pas marcher dans la décadence.

  18. Philippe Coeurderoy

    Ce qu’il faudrait, en Belgique comme ailleurs, c’est que les évêques organisent au moins une journée spirituelle par trimestre: Exposé sur un thème surnaturel, chapelet, confession, Salut du T.S Sacrement et repas convivial. Cela changerait toute l’atmosphère.

    J’ai eu au téléphone, il y a une heure, un prêtre qui me disait qu’il devait remplacer un confrère qui, se sentant seul, boit. Voilà le résultat de l’isolement !

    DOM Chautard, priez pour nous !!!!!!!!

  19. Benoît Lobet

    « Diable Vert » :
    je n’ai en effet aucune compétence pour intervenir dans cette histoire que je juge, comme beaucoup d’entre vous, lamentable.
    Je ne connais pas le prêtre en question, mais je puis dire que je désapprouve absolument son initiative.
    Seul, je crois, son évêque doit lui faire entendre raison et lui faire admettre le scandale qu’il cause dans la communauté catholique.
    J’imagine que le Nonce étant au courant, et Mgr Vancottem aussi, l’un et l’autre l’ont déjà fait.

  20. Diable Vert

    Heureux de vous savoir réprobateur, M. l’abbé.

    Par contre, votre formulation « communauté catholique » m’inquiète. Que voulez-vous dire ? Que nous sommes plusieurs communautés, en Belgique. Devrais-je comprendre que notre Foi est une parmi d’autres ? Que l’Église est un moyen de Salut parmi d’autres ? Que le Christ serait un Chemin vers Dieu parmi d’autres ?

    Que veut dire la communauté catholique ? Celle qui se déroule comme un tapis face aux autres confessions ? Celle qui laisse croire qu’elle est prête à laisser tomber ses dogmes, pour tomber dans les bras des autres, comme font Gravet, Dufour, Delhaye, Ringlet, Scholtès et d’autres ?

    Ici il n’y a pas de communauté catholique, nous sommes catholiques !

  21. Benoît Lobet

    « Diable Vert », là, c’est moi qui ne vous comprends pas : que veut dire « Il n’y a pas de communauté catholique »?
    L’Eglise est la communauté catholique, non?

  22. Je suis relativement surpris que nos interventions convergentes sur belgicatho.hautetfort.com n’aient même pas été mentionnées ici. A croire que chacun veut jalousement préserver sa chapelle sur internet en ignorant le travail fait par d’autres. C’est assez lamentable.

  23. Diable Vert

    Évidemment M. l’abbé que l’Église est une communauté. Mais depuis quelques temps la conception de cette communauté, du reste universelle, est souvent entendue comme une communauté locale qui a sa foi, ses rites, sa morale, ses dogmes ….. parmi les autres communautés du lieu. Il y a la communauté musulmane, juive, protestante, bouddhiste … etc … et la communauté catholique fait partie de ce panel.

    Mais nous, notre communauté est plus qu’une communauté, c’est l’Église, c’est Jésus Christ répandu et communiqué.

    Je reconnais que je m’exprime mal, mais je devine que votre perspicacité me comprend.

  24. Alain Buisset

    D’accord avec vous diable vert..Mais à force de s’entendre dire que l’on fait partie de « l’Eglise qui est à Bruxelles, à Anvers,  » on la fait se limiter à l’endroit où elle est .. alors que Unam, Sanctam , Catholicam et Apostolicam… pas de frontières pas de barrières. Le Christ a fondé son Eglise sur les apôtres et leur a bien dit… Qui n’est pas pour moi est contre moi…ce n’est plus l’idée du clergé d’aujourd’hui… tout le monde il est beau.. c’est la Gravet Party…la Dufour Gay pride..

    Même au niveau de la manière de dire la messe , il n’y a plus UNE façon mais des façons et autant de contrefaçons, ce qui crèe des eglise particulières et particulièrement « dé fédérantes »
    C’est la chienlit disait De Gaulle… là aussi..

    Prions pour que tous soit UN…

  25. Philippe Coeurderoy

    Diable vert,

    Je comprends ce que vous voulez dire: des gens qui aiment la musique forment une fanfare, c’est une communauté, ceux qui aiment faire de la réinsertion s’appellent la communauté Emmaüs et ainsi de suite.

    Contrairement à ces entités l’Église est le Corps Mystique du Christ irrigué par la grâce et animé par l’Esprit-Saint. Ce qui est fort différent d’une association de personnes partageant un même but/idéal.

    Ce qui est toujours sous-jacent, à l’heure actuelle dans le domaine religieux, quand on parle de « communauté », c’est la fameuse communauté musulmane qui vient à l’esprit, car elle, on ne peut l’offenser, la vexer , mettre en garde contre elle, caricaturer ce qu’elle estime être quelque chose de sacré pour elle … etc… Par contre, chez nous, Le Christ, la Vierge, les religieux peuvent faire l’objet de sandales, même les évêque ne bougent pas.

    Le Vieux Continent quant à lui, de par ces racines qui ne sont que chrétiennes, ne doit effectivement être perçu que comme une seule communauté catholique et là je suis bien d’accord avec vous. Pour mieux se faire comprendre, M. l’abbé aurait n’aurait pas dû parler de communauté catholique comme d’une communauté vivant sa foi à côté d’autres. En cela je vous comprends. Sans doute aurait-il dû écrire « scandale pour l’Église ».

    Enfin, il est évidemment dangereux de toujours parler de l’Église comme d’une communauté qui vit sa foi, car cela sous-entend que les autres confessions vivent la leur aussi et que là-dedans le « Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie » ou pas cela n’a guère d’importance.

    Vous ai-je aidé Diable Vert.

  26. Frère Félix

    Il fût un temps pas si lointain ou on les aurait brulé au nom de notre Seigneur.

    Vous vous rendez compte que ces gens ont voulu faire réfléchir leurs ouailles !!!

    Ce n’est pas vraiment ça qu’on attend d’un pretre de l’église catholique romaine !

    Ou est l’ordre qu’on attend de notre religion…

    Ou sont les mesures disciplinaires ?

    Il ne manquerait plus qu’on laisse précher l’ouverture vers ces gens qui se trompent de vérité !

    Depuis quand laisse-t-on la place aux vérités mensongères des autres religions ?!

  27. Bertrand Vandenbulcke

    Une telle concélébration a des conséquences pour les prêtres catholiques qui y concélèbrent:

    « Can. 908 – Il est interdit aux prêtres catholiques de concélébrer l’Eucharistie avec des prêtres ou des ministres d’Églises ou de communautés ecclésiales qui n’ont pas la pleine communion avec l’Église catholique. »

    Mais ce cas plus précis est en fait réservé à la Congrégation pour la doctrine de la foi:
    « Les délits les plus graves contre la sainteté du très auguste Sacrifice et sacrement de l’Eucharistie réservés au jugement de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi sont:

    4° la concélébration du Sacrifice eucharistique interdite par le can. 908 du Code de droit canonique et du can. 702 du Code des Canons des Églises orientales, dont il s’agit au can. 1365 du Code de droit canonique et du can. 1440 du Code des Canons des Églises orientales, avec des ministres des communautés ecclésiales qui n’ont pas la succession apostolique et ne reconnaissent pas la dignité sacramentelle de l’ordination sacerdotale. »

    Il y a lieu donc d’en avertir ladite Congrégation avec ampliation à la nonciature apostolique. Avec le recul actuel, il serait possible de connaitre l’identité des prêtres ayant attenté à une telle célébration.

    B.V.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *