Cardinal-Burke

Golias : des sanctions rapides contre le cardinal Burke !

Download PDF

On croit rêver ! Golias, l’organe par excellence de la « liberté d’expression » dans l’Église, s’offusque, dans son numéro 371 (12 février 2015), des propos tenus par le cardinal Burke interrogé par France 2.

Rappelons lesdits propos (voir ici), que Golias, oui Golias, juge d’« une violence inouïe » :

– Je ne peux pas accepter que la communion soit donnée à une personne qui se trouve dans une union irrégulière, parce que c’est de l’adultère. En ce qui concerne les personnes du même sexe, cela n’a rien à voir avec le mariage. C’est une souffrance que des personnes soient attirées sexuellement [contre la nature], par des personnes du même sexe.

Si le Pape persiste dans cette direction, que ferez-vous ?

– Je résisterai, je ne peux pas faire autrement. Il n’y a pas de doute que c’est un temps difficile. C’est clair. C’est clair.

– C’est douloureux ?

– Oui.

– C’est préoccupant ?

– Oui.

– Selon vous, l’Église est menacée en tant qu’institution ?

– Le Seigneur nous a assuré, comme il l’a assuré à saint Pierre dans l’Évangile, que les forces du mal ne prévaudront pas. Non prævalebunt, disons-nous en latin. Elles n’auront pas la victoire sur l’Église.

Le rédacteur, Gino Hœl, s’étrangle : « Une première chez un cardinal de Curie : dégommer le souverain pontife dans les médias ! » Inadmissible, estime l’hebdomadaire lyonnais, devenu d’un papisme sourcilleux ! D’autant qu’il croit savoir que le cardinal Burke va plus loin encore dans sa révolte contre le Souverain pontife, comme l’appelle désormais Golias, et qu’il aurait dit, rendez-vous compte, « que le pape n’a pas le pouvoir absolu, qu’il est au service de la doctrine de la foi et qu’en conséquence il ne peut changer le dogme ». Gino Hœl n’en est pas revenu : les papes ne peuvent pas changer le dogme…

Bref, pour notre confrère, l’heure est grave : on ne peut quand même pas « raconter n’importe quoi ». Le Pape doit sanctionner, et sanctionner rapidement. « Un long temps de pénitence » s’impose : « Il ne manque pas de monastères pour examiner sa conscience devant Dieu ». François pourrait même, suggère le rédacteur-inquisiteur hors de lui, le “décardinaliser”. Car « l’immense majorité » des catholiques, « rongés par la honte d’être divorcés remariés ou homosexuels » – « immense majorité » dont Golias est la voix – n’en peut plus ! Et puisque le bientôt ex-cardinal Burke aurait parlé un jour d’un schisme possible, qu’il fasse donc schisme, lui et les gens comme lui ! « Cette éventualité apparaît de plus en plus comme une bonne solution : l’Eglise doit se purger de ces éléments infiniment minoritaires qui sont devenus la majorité entre 1978 et 2013 ».

Le pape François a de délicieux soutiens.

37 comments

  1. chui Zemmour

    Golias, que dire de ce torchon infame, D’ailleurs combien de lecteurs ont encore les journaleux pisse-froid qui travaillent pour une telle pourriture? Il est vrai que leur intelligence n’arrive à la semelle des chaussures Cardinal .

  2. Jean-Pierre Delmau

    De quoi j’me mêle ?
    Ce niveau d’ignorance et d’arrogance ferait plutôt rire, sans risque majeur compte tenu de l’audience de Golias dans l’Eglise.

  3. Philippe Mangé

    Un pape coincé invoque l’infaillibilité papale auto-proclamée ! Pas de soucis ! Et, en réserve, il reste l’artillerie lourde …..tirer des boulets avec le droit canon.

  4. toto

    Faut pas trop faire cas des guignols gauchistes et staliniens du torchon Golias. Comme tous les (ex-)cathos de gauche dès qu’un pape leur plaît (c’est bien le premier) , ce pape redevient infaillible en tout et il faut lui obéir aveuglément. Relisez ce que les mêmes cathos de gauche pouvaient écrire de Benoît XVI ou de Jean Paul II.
    Stupides comme des Pharisiens ces pauvres journaleux de Golias.

  5. alain blaise

    N’est-il pas évident qu’un pape qui « garde le dépôt de la doctrine  » ne peut changer le dogme . Comment peut-on changer le dogme ? Qu’est-ce qui peut justifier le changement ou la modification d’un dogme? Ne sommes-nous pas dans ces derniers temps où , selon l’avertissement de l’Apôtre PAUL , l’ESPRIT -SAINT dit expressément que des doctrines démoniaques seront enseignées dans l’Eglise de JESUS-CHRIST par des esprits séducteurs, des faux-docteurs dont la conscience infâme est marquée au fer rouge ( 1 Timothée 4, 1 -2 ) , des gens dont le Prince des Apôtres dit « qu’ils trahissent le Maître qui les a rachetés et qu’ils entraîneront plusieurs dans leur perdition et qu’à cause d’eux la voie de la Vérité sera calomniée » ( 2 Pierre 2, 1 -3 ) ? N’avez-vous pas lu dans « Pascendi Dominici gregis  » ce que notre Saint père PIE X nous enseigne sur ceux qui « non du dehors de l’Eglise mais du dedans trament sa ruine…et enseignent que les dogmes, foisonnant d’erreurs ou de contradictions, doivent être changés ou évoluer » ? Malheur à eux…

  6. hermeneias

    Golias en « gardien du temple » ( maçonnique ) ?
    Gardiens du pape actuel…… si ce n’est de l’Eglise

    C’est édifiant !! Non ?

    Les « masques » ( piètres ) tombent .

    Golias deviendra t-il le journal officiel? Ce jour là ce sera l’abomination de la désolation .

    En attendant « que rien ne nous trouble » …. C’est presque risible

  7. Hervé Soulié

    Avec Golias, on est habitué au pire.
    Mais ça en a un côté presque comique et il m’est arrivé de les lire pour le plaisir….Je veux dire comme distraction !
    Sur le fond, nous devons nous réjouir de voir enfin se profiler le deuxième synode sur la famille.
    Pourquoi ?
    Parce que, enfin, les masques vont tomber.
    L’ambiguïté persistante qui flotte, avec une mauvaise odeur, autour des Kasper, Marx, Lehman et autres Bonny ne pourra pas durer au-delà de ce synode.

  8. Golias devrait relire la vie des saints tels le curé d’Ars ou Padre Pio.
    Ils oublient ce qu’est l’eucharistie, Corps, Sang, Âme et Divinité de Notre Seigneur.
    Ces gens sont les amis de Satan.
    Il faut prier !

  9. Pauvre pécheur que je suis

    Dixit: Je ne peux pas accepter que la communion soit donnée à une personne qui se trouve dans une union irrégulière, parce que c’est de l’adultère. En ce qui concerne les personnes du même sexe, cela n’a rien à voir avec le mariage. C’est une souffrance que des personnes soient attirées sexuellement [contre la nature], par des personnes du même sexe.

    Mon Dieu ! Envoie ton Esprit Saint pour ne pas générer de division !

  10. Mgr.René Larocque

    À travers ses enseignements le Christ nous libéra de l’esclavage que subissaient nos ancêtres.
    Rappelez-vous quand les hommes de son temps traînèrent devant lui une femme qu’ils accusaient d’adultère en lui rappelant que la loi des anciens disait de tuer, de lapider ces femmes-là.

    Le Christ a refusé de se laisser entraîner dans ce genre de loi cruelle et démentielle que les hommes appliquaient depuis des milliers d’années.

    Le Christ nous révèle un Dieu qui aime et pardonne à ses enfants.
    Plus encore, par sa vie et ses enseignements, Christ nous révéla la grandeur de l’homme et de la femme.

    Il nous dit : Mathieu 5 :48 « Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait. »
    Pour être parfait comme le Père céleste est parfait, encore faut-il en avoir un potentiel que nous ignorons. N’est-ce pas ?

    Il veut tellement nous en convaincre, qu’il insistera, en nous disant :

    Luc 17 :6 Si vous aviez la foi comme un grain de sénevé, vous diriez à ce sycomore: Déracine-toi, et plante-toi dans la mer; et il vous obéirait.

    Relisez et relisez les enseignements du Christ.
    Pour l’homme de Nazareth, Dieu est amour et nous le portons en nous. Alors il n’est jamais question de détruire l’un de ses enfants, parce que ce serait détruire Dieu lui-même.

    Le Dieu révélé en Jésus-Christ nous enseigne l’amour et le pardon.
    Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous haïssent et vous persécutent.

    Convertissons-nous et croyons à la Bonne Nouvelle

    Père René Larocque
    Évêque Vieux-Catholique

  11. de La Laurencie

    Il y a plusieurs choses à dire sur cette situation particulière du cardinal Burke:
    Tout d’abord il est important dans un premier temps de rester en communion avec les responsables de l’institution ecclésiale, ce que ne fait pas le cardinal, puisqu’il se pose en franc tireur. Il aurait été bon qu’une recherche d’unité puisse se faire au sein de l’Eglise avant de se prononcer sur les medias.
    Ensuite s’il y a un problème de méthode dans la prise de parole de Monseigneur Burke, il y a aussi, ce qui est à son honneur, une recherche de vérité en s’adossant sur le « depositum fidei » ( dépôt de la foi ). Il le fait dans le cadre bien actuel de la question de savoir si l’Eglise doit suivre le peuple des fidèles qui s’éloignent de la doctrine, ou si le peuple des fidèles doit faire l’effort de se conformer à la doctrine sociale et familiale de l’Eglise. Aussi, nous fait-il part de son inquiétude quant à la prise en compte de la parole du Christ ou non… La vrai discipline c’est bien se conduire en disciple de Notre Seigneur. Il ne faut tout de même pas oublier que le Pape est et reste le Vicaire du Christ.
    Enfin, il ne faudra pas perdre de vue que les chrétiens d’aujourd’hui sont devenus ignorants faute d’une formation claire et complète de la parole de Dieu. La catéchèse a beaucoup reculé depuis plus de 40 ans, et notamment pour l’avoir rendu optionnelle. J’ai moi-même enseigné la catéchèse pour les classes de 6ème et 5ème vers la fin des années 90, et il n’y avait pas plus de 10 élèves sur 30 d’une classe de l’enseignement catholique pour y assister, ce qui signifie que pas loin des 2/3 d’une population ne recevait plus de formation religieuse. Ces élèves arrivent à leur majorité civile sans avoir eu de contact avec les évangiles et sans pratique pour la plus part !?… on le constate d’ailleurs au travers de la baisse importante des baptêmes comme de la pratique du sacrement de pénitence ou de l’accès à l’eucharistie.
    Il faudrait donc s’inquiéter de savoir quelle est la responsabilité du bon pasteur qui refuse de transmettre le dépôt de la foi : ne s’est-il pas renié lui-même? n’a-t-il pas trahi son maître?

  12. Pingback: A la charnière de la bascule de l’Eglise dans l’Apocalypse annoncée par saint Jean, l’eschatologie catholique et confirmée par les messages et apparitions de la Reine des Prophètes, Epouse du Saint Esprit et Reine du Ciel ! CHRONO SV

  13. Pingback: A la charnière de la bascule de l’Eglise dans l’Apocalypse annoncée par saint Jean, l’eschatologie catholique et confirmée par les messages et apparitions de la Reine des Prophètes, Epouse du Saint Esprit et Reine du Ciel ! CHRONO SV

  14. toubib16

    La meilleure réponse à ces soi-disant « catholiques » de Golias serait que notre prochain souverain pontife s’appelle Raymond (Burke) 1er.
    C’est ce que je souhaite de toutes mes forces.
    Qu’il devienne un second Mgr Lefebvre (les dérives de la FSSPX en moins bien sûr)

  15. Yves Castel

    « Golias est un évêque légendaire du Moyen-Age », dont les adeptes qui s’en réclamaient, les goliards, écrivaient des chansons à boire ou paillardes. (cf.Wikipédia). C’est vous dire le niveau.

  16. Gilberte

    alors on part en guerre contre Jésus Christ qui a dit « il ne faut pas séparer ce que Dieu a uni », la honte des divorcés-remariés et des homosexuels, on s’en débarrasse en changeant de vie et non en communiant

  17. Harvey

    Au rédacteur des six interventions identiques, pourriez-vous contrôler votre Parkinson, svp, avoir un peu de patience ou vous offrir un ordinateur plus rapide.
    Bis repetita non placent!

  18. Claudine

    Tout ce que dit le Cardinal Beurre, est vérité, c’est pour cette raison que ça dérange. L’Église n’a pas de mode, ni de lobby. Le Pape est le gardien de la foi catholique, il n’est pas là pour la changer. Maintenant je me méfie des journalistes, qui déforment tout pour le plaisir de créer la division, ce sont des greffiers du diable. Les islamistes n’attendent que ça, notre division, pour mieux frapper. Prions saint Michel Archange. Udp. Claudine

  19. Marc

    … « que le pape n’a pas le pouvoir absolu, qu’il est au service de la doctrine de la foi et qu’en conséquence il ne peut changer le dogme ».
    Vraiment, le pape et tous les évêques sont des serviteurs de Jésus et ils n’ont pas du pouvoir et de l’auctorité pour changer la doctrine catholique commme s’il étaient des législateurs, et if faut considérer que dans l’Église il y eu à peu près des 37 faux papes.
    Les cardinaux Kasper, Bruno Forte, Baldisseri etc. seraient inclués dans la liste de Mino Peccorelli s’il était entre nous …
    Les lettres entre deux importants franc-maçons Nubius et Vindice le XIXèmme siècle montrent leurs désirs pour l’avenir: ils prépareraient pour le Vatican des hiérarquiques à service de leurs idées, à commencer dans les séminaires avec des eisegnements idéologizés et libéralistes!

  20. Maurice

    Le cardinal Burke n’a pas besoin de faire un schisme, qu’il vienne à la FSSPX, il sera accueilli, sûrement très bien accueilli !

    Golias, revue adulée par le journal – Libération – comme revue libérale, tout est dit pas besoin d’en faire des tonnes.

    Un communiqué de presse de la CEF dit à propos de Golias :
    L’état d’esprit comme les procédés employés par cet organe de presse, notamment ses fréquentes attaques contre les activités et les responsables de l’Église, conduisent, au jugement des instances de la Conférence des Évêques, à se demander en quel sens cette revue peut prétendre au titre de catholique.

    Même des évêques néo-protestants se posent la question …

  21. jj

    Rome perdra la foi et deviendra le siège de l’Antéchrist… l’Eglise sera éclipsée. …
    (Message de la Très Sainte Vierge Marie à La Salette à Mélanie Calvat, 1846)

    Conciliabule Vatican II : « Les musulmans, qui adorent le Dieu unique, vivant et subsistant, miséricordieux et tout-puissant, créateur du ciel et de la terre. » (Nostra Aetate : 3)

    S.S le Pape Grégoire XVI, Encyclique «Summo Jugiter Studio», 27 mai 1832 : « Les fausses religions adorent le Démon.

    pape Jean-Paul II : « l’Ancienne Alliance n’a jamais été révoquée.» (Nouveau Catéchisme de l’Église catholique, paragraphe 121)

    S.S le Pape Benoît XIV, Encyclique Ex Quo Primum, 1er mars 1756 : « Cependant, ils ne tentent pas d’observer les préceptes de l’ancienne loi qui, comme tout le monde sait a été révoquée par la venue du Christ. »

    Conciliabule Vatican II : « De même aussi, les autres religions qu’on trouve de par le monde s’efforcent d’aller, de façons diverses, au-devant de l’inquiétude du cœur humain en proposant des voies, c’est-à-dire des doctrines, des règles de vie et des rites sacrés. L’Église catholique ne rejette rien de ce qui est vrai et saint dans ces religions. Elle considère avec un respect sincère ces manières d’agir et de vivre, ces règles et ces doctrines qui, quoiqu’elles diffèrent sous bien des rapports de ce qu’elle-même tient et propose, cependant reflètent souvent un rayon de la vérité qui illumine tous les hommes. » (Nostra Aetate : 2)

    S.S le Pape Léon XIII, le 8 décembre 1892 : «Tout le monde doit éviter toute familiarité ou amitié avec toute personne soupçonnée d’appartenance à la maçonnerie ou à des groupes affiliés. Connaissez-les par leurs fruits et les éviter. Chaque connaissance doit être évitée, non seulement avec ces libertins impies qui encouragent ouvertement le caractère de la secte, mais aussi avec ceux qui se cachent sous le masque de la tolérance universelle, le respect pour toutes les religions. » (1)

    pape François : « le Coran est un livre de paix, un livre prophétique de paix. » (2)

    Saint Alphonse de Liguori, Docteur de l’Eglise : « Pour ce qui est de la religion Mahométane, tout le monde sait qu’elle n’est autre chose qu’un mélange grotesque de judaïsme et d’hérésies, dont le propagateur fut un homme vil, impudique et voleur, je veux dire Mahomet, qui, avec le concours d’une infâme canaille de sa trempe, séduisit les peuples pour leur faire embrasser une foi et une loi mieux faites pour les bêtes que pour les hommes. Mahomet faisait sonner bien haut que sa religion lui avait été révélée de Dieu, comme il l’écrit lui-même dans son Coran; mais il suffit de lire ce Coran pour connaître que tout ce qu’il renferme est un tissu de fables, d’inepties et d’impiétés. » (3)

    Conciliabule Vatican II : « Il [le Concile] déclare, en outre, que le droit à la liberté religieuse a son fondement réel dans la dignité même de la personne humaine telle que l’ont fait connaître la Parole de Dieu et la raison elle-même » (Dignitatis Humanae : 2)

    S.S le Pape Pie VI, Lettre Quod aliquantulum, du 10 mars 1791, aux évêques français de l’Assemblée Nationale. : « L’effet nécessaire de la Constitution décrétée par l’assemblée est d’anéantir la religion catholique et, avec elle, l’obéissance due aux rois. C’est dans cette vue qu’on établit, comme un droit de l’homme en société, cette liberté absolue qui non seulement assure le droit de n’être pas’ inquiété sur ses opinions religieuses, mais qui accorde encore cette licence de penser, de dire, d’écrire et même de faire imprimer impunément en matière de religion tout ce que peut suggérer l’imagination la plus déréglée ; droit monstrueux qui paraît cependant résulter à l’assemblée de l’égalité et de la liberté naturelles à tous les hommes. Mais que pouvait-il y avoir de plus insensé que d’établir parmi les hommes cette égalité et cette liberté effrénée qui semble étouffer la raison, le don le plus précieux que la nature ait fait à l’homme et le seul qui le distingue des animaux .

    pape Jean XXIII, Pacem in Terris : « Chacun a le droit d’honorer Dieu suivant la juste règle de la conscience et de professer sa religion dans la vie privée et publique. » (4)

    S.S le Pape Grégoire XVI. encyclique Mirari vos, du 15 août 1832 : « De cette source empoisonnée de l’Indifférentisme, découle cette maxime fausse et absurde ou plutôt ce délire : qu’on doit procurer et garantir à chacun la liberté de conscience ; erreur des plus contagieuses, à laquelle aplanit la voie cette liberté absolue et sans frein des opinions qui, pour la ruine de l’Eglise et de l’Etat, va se répandant de toutes parts, et que certains hommes, par un excès d’impudence, ne craignent pas de représenter comme avantageuse à la religion »

    Conciliabule Vatican II : « Toutefois, soit dans la messe, soit dans l’administration des sacrements, soit dans les autres parties de la liturgie, l’emploi de la langue du pays peut être souvent très utile pour le peuple ; on pourra donc lui accorder une plus large place, surtout dans les lectures et les monitions, dans un certain nombre de prières et de chants. » (Sacrosanctum concilium 36:2)

    Saint Concile de Trente, 22è session, canon 9 : « Si quelqu’un dit…que la messe ne doit n’être célébrée qu’en langue vernaculaire…qu’il soit anathème »

    Conciliabule Vatican II : « Mais le dessein de salut enveloppe également ceux qui reconnaissent le Créateur, en tout premier lieu les musulmans qui, professant avoir la foi d’Abraham, adorent avec nous le Dieu unique, miséricordieux, futur juge des hommes au dernier jour. Et même des autres, qui cherchent encore dans les ombres et sous des images un Dieu qu’ils ignorent, de ceux-là mêmes Dieu n’est pas loin, puisque c’est lui qui donne à tous vie, souffle et toutes choses (cf. Ac 17, 25-28), et puisqu’il veut, comme Sauveur, amener tous les hommes au salut (cf. 1 Tm 2, 4). En effet, ceux qui, sans qu’il y ait de leur faute, ignorent l’Évangile du Christ et son Église, mais cherchent pourtant Dieu d’un cœur sincère et s’efforcent, sous l’influence de sa grâce, d’agir de façon à accomplir sa volonté telle que leur conscience la leur révèle et la leur dicte, eux aussi peuvent arriver au salut éternel » (Lumen Gentium : 16)

    S.S le Pape Eugène IV, Concile de Florence, Cantate Domino : « La sainte Eglise romaine croit fermement, professe et prêche qu’aucun de ceux qui se trouvent en dehors de l’Eglise catholique, non seulement païens mais encore juifs ou hérétiques et schismatiques ne peuvent devenir participants à la vie éternelle, mais iront dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et ses anges à moins qu’avant la fin de leur vie ils ne lui aient été agrégés… »

    • toto

      @jj
      Merci pour cette synthèse, avec les textes du Magistère de l’Eglise en regard des déclarations hérétiques.
      Les novateurs ont inventé le « mythe du Magistère Vivant » pour nous faire croire que l’enseignement antérieur de l’Eglise est périmé. Les novateurs nous imposent leur « infaillibilité », celle de Satan.
      Les messages de la Salette et de Fatima sont méprisés par les clercs et les fidèles.

  22. Crespin-Jaugeart

    Je viens d’acheter le n° 371 de Golias.

    Pardonnez-moi mais la recension que vous en faites ne correspond pas à l’article

    Il me semble – pardonnez-moi encore ne fois – que vous prenez vos désirs pour des lanternes…

    Je n’aime pas Golias, suis assez proche du cal Burke mais là… non, je trouve que l’article est plutôt sincère et même – désolé de vous le dire – bien écrit…

    J’espère que vous ne censurerez pas.

  23. Goliath veux introduire une nouvelle foi  » a modo mio  » lisons plutôt l’évangile et le catéchisme de l’Église
    Catholique, la vie des Saints, suivre des cours théologiques a l’École Cathédrale aux Bernardins, comment peut-en perdre le temps de lire Go-lias?

  24. Maurice

    pape François : « le Coran est un livre de paix, un livre prophétique de paix. »

    Je l’avais oublié cette déclaration, les sédévacantistes ont eu là une elle occasion pour alourdir le plateau de la balance des récriminations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *