Pope Francis talks with father Federico Lombardi (R) at the end of a private audience with Madagascar President Andry Nirina Rajoelina at the Vatican April 26, 2013. 
REUTERS/Vincenzo Pinto/Pool (VATICAN - Tags: RELIGION POLITICS) - RTXZ0UY

Kim Davis : le Père Lombardi s’écarte de la vérité

Download PDF

Le site officiel News.va du Saint-Siège a publié un article reprenant des précisions données par le Père Federico Lombardi, directeur de la salle de presse du Vatican, hier matin 2 octobre, au sujet de la rencontre de Kim Davis avec le pape François à la nonciature de Washington D.C. En voici la traduction intégrale faite depuis la version anglaise (la version française de cette déclaration, qu’on pourra lire ici, est beaucoup plus brève et “arrangée”…) :

« Le brève entrevue entre Madame Kim Davis et le pape François à la nonciature apostolique de Washington D.C., continue à susciter des commentaires et des débats. Afin de contribuer à une compréhension objective de ce qui a été révélé, je suis en mesure d’éclaircir les points suivants :

Le pape François a rencontré plusieurs dizaines de personnes qui avaient été invitées à la nonciature afin de le saluer alors qu’il s’apprêtait à quitter Washington pour la ville de New York. De telles salutations brèves se passent lors de chaque visite du pape et sont dues à la gentillesse et la disponibilité caractéristiques du pape. La seule véritable audience que le pape a accordé à la nonciature, le fut pour un des ses anciens étudiants et sa famille. Le Pape n’est pas entré dans les détails de la situation de Madame Davis et sa rencontre avec elle ne doit pas être considérée comme un appui à sa position dans tous ses aspects particuliers et complexes ».

C’est un de ces rétropédalages auxquels le Père Lombardi nous a habitué depuis longtemps. Toutefois, du côté de l’intéressée, le son de cloche est assez différent (voir, notamment ici).

Liberty Counsel, organisme fondé et dirigé dans le Kentucky par Mat Staver, et qui est le conseil juridique de Kim Davis, a publié également hier un communiqué intitulé « Les faits sur la rencontre de Kim Davis et du pape ». En voici la traduction.

« Les faits concernant la rencontre avec Kim Davis ont été déjà racontés, mais nous allons de nouveau énoncer les détails de cette rencontre en y ajoutant un nouvel élément.

La rencontre avec Kim Davis a été initiée le 14 septembre. Bien que nous ne connaissons pas toutes les personnes qui ont pris part à cette invitation, nous savons tout à fait que le nonce apostolique du Saint-Siège, l’archevêque Carlo Maria Vigano, s’est personnellement entretenu avec Kim Davis sur cette invitation. Cette invitation portait sur une rencontre privée avec le pape François à l’ambassade du Vatican à Washington D.C. le jeudi 24 septembre dans l’après-midi. Il s’agissait une rencontre privée. Aucun autre membre du public [invité] n’y était présent.

Dans la soirée du 23 septembre, Kim Davis a reçu un nouvel appel téléphonique au sujet de la rencontre du lendemain. On lui demanda de se coiffer en ramenant ses cheveux sur le haut de la tête car elle était trop reconnaissable. Vers 8 h du matin, samedi 24, Kim a reçu un autre appel téléphonique lui confirmant qu’on viendrait la chercher à 13 h 15.

À 13 h 15, Staver a accompagné Kim et Joe Davis pour leur faire rencontrer deux hommes du service de sécurité vêtus de costumes et dotés d’oreillettes. Staver a confirmé qu’ils venaient chercher Kim Davis. Ils s’exprimaient avec un très fort accent italien. Staver a accompagné Kim et Joe vers une fourgonnette qui les attendait et est resté à l’hôtel tout en se tenant en contact permanent avec Kim.

Kim et Joe ont été introduits dans une pièce [un salon de la nonciature] dans laquelle il n’y avait aucune autre personne présente. Plus tard, le pape y est entré : il n’était accompagné que d’une seule personne de la sécurité du Vatican ou de l’ambassade. [Le pape] lui a tendu les mains. Kim les lui a saisies et il lui a demandé de prier pour lui. Elle lui a répondu qu’elle le ferait puis a demandé au Pontife de prier pour elle ce à quoi le pape a répondu qu’il le ferait. Le pape François a alors remercié Kim pour “son courage”. Ils se sont étreints. Le pape a déclaré : “Restez forte”. Puis il a offert à Kim et à Joe deux chapelets.

Il n’y avait pas de gens faisant la queue ou d’autres personnes du public visibles quelque part. Kim étant si reconnaissable, il aurait été impossible de garder secrète cette rencontre si d’autres personnes invitées s’étaient trouvées quelque part à proximité du pape ou de Kim Davis.

L’encouragement donné par le pape à Kim et son avertissement à “rester forte” souligne le fait que le pape et d’autres responsables du Vatican connaissaient sa défense de la liberté religieuse. La réponse du pape faite à la question d’un journaliste [à bord de l’avion qui le ramenait à Rome] pour savoir si un fonctionnaire gouvernemental avait le droit à l’objection de conscience pour la délivrance de certificats de mariage, correspond bien à la connaissance [qu’en avait le pape] ».

Liberty Council a maintenu le silence sur cette rencontre jusqu’à ce qu’on lui en autorise la divulgation le mardi 29 septembre. D’où le communiqué du même jour de Liberty Council que nous avons signalé ici le lendemain, mais, avec le décalage horaire, Robert Moynihan, directeur à Rome de Inside the Vatican, en avait largement parlé dans sa Lettre n° 29 sur Internet, dès le 29 au soir

À chacun désormais de juger au vu des pièces que nous mettons à votre disposition…

6 comments

  1. Hector

    Le mouvement est en deux temps et bien coordonné ,en douteriez-vous ?

    Scandale au vatican! Un prélat de la Congrégation pour la doctrine de la foi fait son coming out!
    « Krzysztof Charamsa, théologien influent de la Congrégation pour la doctrine de la foi, a choisi la veille du synode sur la famille pour dévoiler son homosexualité. On a connu des coming-out en politique et dans le sport, mais au sommet de l’Eglise catholique, voilà qui est plus inhabituel. C’est la démarche assumée par Krzysztof Charamsa, un prêtre polonais de 43 ans, haut fonctionnaire de la Congrégation pour la doctrine de la foi, où il officie depuis 2011 comme secrétaire adjoint de la Commission théologique internationale. »

    http://www.delitdimages.org/scandale-au-vatican-un-prelat-de-la-congregation-pour-la-doctrine-de-la-foi-fait-son-coming-out/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+delitdimages+%28D%C3%A9lit+d%27im%40ges%29

  2. LE MAITRE

    Résultat, ce prêtre n’en n’est plus un.
    L’obéissance fait partie des voeux, et ses problèmes personnels sont venus ici avant le message de l’église.

    le christ accueil tout le monde, effectivement, surtout lors qu’il s’agit de s’affranchir des lien matériels. je ne suis pas certain que la confusion entretenu par les cercles homo envisage les choses sous cet angle.

    En revanche créer du désordre à l’heure où le danger d’un effondrement est réel leur semble de tout évidence bien plus important. Ce qu’il y a de caractéristique dans le comportement homo, c’est cette tendance au caprice.

  3. Pingback: Kim Davis : nouveau rétropédalage du Vatican - Riposte-catholiqueRiposte-catholique

  4. Pingback: Pape François: Qu’ils mangent de la pauvreté ! (Why is the Pope so ignorant about capitalism: It’s his Argentine origins, stupid !) | jcdurbant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *