Le devoir prophétique de l’Eglise exige qu’elle enseigne sa doctrine sociale

Download PDF

Benoît XVI, recevant les évêques philippins en visite ad limina, leur a enjoint de s’engager dans le débat public – non pas, bien sûr, comme des hommes politiques, mais comme des pasteurs témoignant de l’Evangile qui doit aussi éclairer la vie politique:

« Parfois, cette mission de proclamation touche aussi des questions relevant de la sphère politique, ce qui n’est pas surprenant puisque la communauté politique et l’Eglise, bien qu’à juste titre séparées, sont au service du développement intégral de chaque être humain et de la société dans son ensemble… En même temps, le devoir prophétique de l’Eglise exige qu’elle soit libre de prêcher sa foi, d’enseigner sa doctrine sociale et d’émettre un jugement moral sur des sujets qui touchent également l’ordre public, quand les droits de l’homme fondamentaux ou le salut des âmes l’exigent. A la lumière de ce devoir prophétique -a ajouté le Saint-Père- je demande à l’Eglise des Philippines de continuer d’exercer son rôle en faveur de la vie humaine de sa conception à sa mort naturelle et dans la défense de l’intégrité du mariage et de la famille. Dans ces domaines, proclamez des vérités sur la personne humaine et la société qui ne viennent pas seulement de la révélation divine, mais aussi de la loi naturelle, un ordre qui est accessible à la raison humaine et sert de base pour un dialogue et un discernement plus profond de la part de toutes les personnes de bonne volonté. C’est pourquoi, j’apprécie le travail de l’Eglise en vue de l’abolition de la peine de mort dans votre pays. »

2 comments

  1. JACQUES-FRANCOIS

    A propos de jugement moral, lisez plutôt !

    PRIERE DE SA SAINTETE LE PAPE BENOIT XVI
    ADRESSEE AU MONDE ENTIER
    A L’OCCATION DE LA VEILLEE DE POUR
    ACCUEILLIR LA VIE NAISSANTE

    – Seigneur JESUS-CHRIST qui, fidèlement, visite et comble de Ta présence
    l’Eglise et l’histoire des hommes,
    Toi qui, dans l’admirable Sacrement de Ton Corps et de Ton Sang
    nous fais participer à la Vie divine et nous donnes un avant-goût de la joie de la Vie éternelle,
    nous T’adorons et nous Te bénissons.

    Prosternés devant Toi, la source de la Vie, et qui l’aime,
    réellement présent et vivant au milieu de nous, nous Te supplions :
    Réveille en nous le respect pour toute vie humaine naissante,
    rends-nous capables de discerner dans le fruit maternel
    l’œuvre admirable du Créateur,
    dispose nos cœurs à l’accueil généreux de tout enfant qui vient à la Vie.

    Bénis les familles,
    Sanctifie l’union des époux,
    Rends fécond leur amour.

    Accompagne de la Lumière de Ton ESPRIT-SAINT
    les choix des assemblées législatives,
    pour que les peuples et les nations reconnaissent et respectent
    le caractère sacré de la Vie, de TOUTE VIE HUMAINE.

    Guide le travail des scientifiques et des médecins,
    afin que le progrès contribue au bien intégral de la personne
    et qu’aucun être ne soit supprimé
    ou ne souffre l’injustice.

    Donne une charité créative aux administrateurs et aux financiers,
    pour qu’ils sachent pressentir et promouvoir des moyens suffisants
    afin que les jeunes familles puissent s’ouvrir sereinement à la
    naissance de nouveaux enfants.

    Console les époux qui souffrent
    de l’impossibilité d’avoir des enfants
    et, dans Ta bonté : pourvois !

    Éduque-nous tous à prendre soin des enfants orphelins
    ou abandonnés, afin qu’ils puissent faire l’expérience de la Chaleur de Ta Charité, de la consolation de Ton divin Cœur.

    Avec Marie, Ta mère, la grande croyante,
    Dans le sein de laquelle Tu as assumé notre nature humaine,
    nous attendons de Toi, notre unique et vrai Bien et Sauveur,
    la force d’aimer et de servir la Vie,
    dans l’attente de vivre toujours en Toi,
    dans la Communion de la
    TRINITE BIENHEUREUSE.
    Benoît XVI, en l’an de grâce 2010
    le 27 novembre après Notre Seigneur
    JESUS-CHRIST.
    Alléluia ! Il est Vivant !
    _______

    COMPTE-RENDU DES 24 HEURES DE PRIERES,
    JEÛNE ET AUMÔNES
    DES VENDREDI 26 ET SAMEDI 27 NOVEMBRE 2010
    QUI SE SONT DEROULES DANS

    LA BASILIQUE DES TOURAILLES – ORNE –
    _______
    LE SCANDALE DANS LE DIOCESE DE SEES
    _______
    Sa Sainteté le Pape Benoît XVI à invité tous les chrétiens du monde entier à s’unir dans la Prière, le samedi 27 novembre 2010.
    Cette Prière a été initiée pour soutenir la Vie naissante, ainsi que toute vie de la conception à la mort naturelle.
    A cet appel, nous avons fait des démarches auprès de l’évêque nouvellement nommé par Sa Sainteté le Pape Benoît XVI, pour prendre en charge le diocèse de Sées – Orne -. Nous attendons toujours sa réponse. De plus je lui ai envoyé un livre : ‘DE LA RESURRECTION’ accompagné d’une lettre, toujours sans réponse.
    Voyant que rien ne se passé, avec l’aide de l’ESPRIT-SAINT, j’ai décidé de lancer une invitation dans le diocèse de Sées, à la Basilique des Tourailles – Orne -. Où j’ai reçu un accueille mitigé. Mais enfin il ne faut pas trop en demander, Monsieur le curé à bien voulu m’ouvrir la Basilique, en me spécifiant bien ‘qu’il ne s’agissait que d’une réunion de prière !’ Certainement craignait-il que j’y organise un meeting politique. De plus, quoique réticent, il a accepté, moyennant finance, de célébrer la messe d’ouverture, mais a refusé la messe de clôture, ainsi que l’exposition du Saint Sacrement, me disant qu’Il était bien dans le tabernacle ! Ah bon !
    Donc il a fallu que je cherche un prêtre pour célébrer la messe de clôture.
    A cet effet, j’ai lancé un appel dans le journal Ouest-France. L’appel est passé, mais la réceptionniste s’est fait taper sur les doigts, pour avoir accepté de diffuser une annonce religieuse qui n’émané pas d’une paroisse, mais d’un simple chrétien. Par conséquence, elle a refusé de passer un rectificatif, lorsque j’ai eu trouvé un prêtre, pour célébrer la messe de clôture.
    A la suite j’ai fait confectionner plus de 2 600 affiches et entamé une visite des paroisses (plus de 1 000Kms de parcours). Certaines paroisses ont acceptés de diffuser l’affichage, mais sans l’annoncer aux messes qui ont précédés. D’autres ont carrément refusés d’afficher l’annonce. Pour ceux-là, je croyais, naïvement qu’ils étaient sous l’autorité de Sa Sainteté le Pape Benoît XVI ! Que nenni. Ils encaissent leurs salaires en fin de mois, mais refusent d’appliquer les décisions papales. (Belle exemple de discipline et d’obéissance dans l’église catholique !)
    J’ai passé près de 50 appels téléphoniques, dont une partie aux responsables des paroisses et communautés religieuses. Certains ont semblés répondre favorablement, m’assurant même de leurs prières. A ce propos de deux choses l’une, soit ils ont dit et non pas fait, soit leurs prières sont inefficaces. Il est d’urgence de revoir le canal !
    J’ai demandé à des sites internet de répercuter l’information, certains l’on fait, comme ‘Le Salon Beige’ ou ‘L’Evangile de la Vie, d’autres ont omis.
    J’ai demandé à des radios et télévision, dont RCF, RTL et FR3 de répercuter l’information. Qu’en a-t-il été ?
    J’ai passé des annonces dans 4 journaux. Efficacité ?
    Résultat : Moins de 60 chrétiens ont répondus à l’Appel !
    Par rapport aux 2 600 affiches cela fait 0,02% ! Je croyais qu’on été encore, dans notre beau Pays de France à 4% de pratiquants ! Cherchez l’erreur.
    Par ailleurs, j’avais envoyé le livre ‘DE LA RESURRECTION’ à plus de 55 évêques de France ; Je n’ai reçu que 10 accusés de réception + un encouragement de l’ancien évêque d’Orléans, dont je cite la réponse : « Les yeux fixés sur JESUS-CHRIST entrons dans le combat de DIEU. » J’ai trouvé la formule magnifique et je la sais par cœur.
    Dans ces conditions, je demande à TOUS LES EVEQUES, qui ne répondent plus aux ordres de Sa Sainteté le Pape Benoît XVI, d’avoir l’honnêteté et le courage de donner leur démission de l’Eglise Catholique. L’annonce de Notre Seigneur JESUS-CHRIST dans Mat 23. 3 ne les concerneraient-ils pas ? : « Faites donc et observez tout ce qu’ils pourront vous dire, mais ne vous réglez pas sur leurs actes. »
    J’ai déjà eu des représailles dans mon diocèse de Bayeux et Lisieux, pour avoir, dans mes livres, dénoncés les crimes commis à l’intérieur de l’Eglise catholique, dont je suis et reste membre jusqu’à une éventuelle excommunication. Certains de ces livres dénoncent les crimes de la pédophilie, de l’homosexualité et de l’avortement commis dans le sein de l’Eglise catholique. Mais j’ai en mémoire ce qu’a dit Notre Seigneur JESUS-CHRIST, dans Jean 15.8 : « Si le monde vous hait, sachez qu’il m’a haï avant vous. » Ou encore, dans le même évangile 15.20 : «Rappelez-vous la Parole que je vous dites : le serviteur n’est pas plus grand que son maître. S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront vous aussi ; s’ils ont observé ma parole, ils observeront aussi la vôtre. » Et cela me réconforte dans le combat spirituel qui va s’ouvrir.
    J’ai écrit ces lignes : Au Nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Amen
    Maranatha !
    Que DIEU vous bénisse, vous qui êtes entrés dans le même combat pour la Vérité.
    Merci
    JFL
    _______

  2. Jean-Claude Chevalier

    Ah mais certainement que l’Église a un rôle à jouer dans la société et je dirais qu’il y a urgence même. Pourquoi l’Église ne serait pas compétente dans des questions économiques, financières ou monétaires. Rerum Novarum et Quadragesimo Anno sont des documents précis en ce sens. Lorsque par exemple le pape dit, au sujet des banquiers, « qu’ils sont un petit groupe à contrôler le crédit et que sans leur permission nul ne peut plus respirer », celà commande, il me semble, une sérieuse réflexion, que dis-je, une réaction même. À voir les résultats de ce système de création d’argent-dettes qui conduisent les pays à la faillite, il serait temps que l’Église fasse un autre pas dans l’éclairage de la question. À force de poser des questions, il va falloir trouver une réponse: existe-t-il une théorie de création d’argent libre de dettes, argent créé sans intérêts, un argent distribué aux consommateurs de biens nécessaires à la vie humaine… il faudrait chercher… celà existe sûrement…et il faut dire aussi que celà en vaudrait certainement la peine vu le contexte mondial relié à l’endettement. Critiquer c’est bien, mais suggérer une solution viable c’est beaucoup mieux…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *