Le Pape attend une nouvelle génération de catholiques engagés en politique

Download PDF

Dans un récent message à l’archevêque de Gênes et président de la conférence épiscopale italienne, Angelo Bagnasco, à l’occasion de la 46e Semaine sociale italienne, Benoît XVI a appelé à protéger la vie et la famille (les deux points les plus importants parmi les fameux « points non négociables ») et a souhaité la montée d’une nouvelle génération de catholiques engagés en politique, sans complexe d’infériorité. Cela implique

« un chemin de formation intellectuelle et morale qui, en partant des grandes vérités sur Dieu, l’homme, le monde, offre des critères de jugement et des principes éthiques pour interpréter le bien de tous ».

Parlant de la crise, le Pape a ajouté:

« le problème n’est pas seulement économique, mais surtout culturel ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *