Le Pape parle de Judas

Download PDF

La salle de presse du saint-siège vient de publier quelques extraits du deuxième tome de « Jésus de Nazareth » qui sortira le 10 mars. Je lis dans ces extraits un passage assez saisissant sur la mystérieuse figure de Judas:

« Ce qui est arrivé à Judas, selon Jean, n’est plus psycho­logiquement explicable. Il est tombé sous le pouvoir de quelqu’un d’autre : celui qui brise l’amitié avec Jésus, celui qui se débarrasse de son « joug aisé », n’arrive pas à la liberté, il ne devient pas libre, mais il devient au contraire l’esclave d’autres puissances – ou plutôt : le fait de trahir cette amitié découle alors de l’intervention d’un autre pouvoir auquel on s’est ouvert.
Et pourtant, la lumière qui, venant de Jésus, était tombée sur l’âme de Judas, ne s’était pas éteinte complètement. Il y a un premier pas vers la conversion : « J’ai péché », dit-il à ses commanditaires. Il essaie de sauver Jésus et rend l’argent (cf. Mt 27,3s.). Tout ce qu’il avait reçu de Jésus de pur et de grand, demeurait inscrit dans son âme – il ne pouvait pas l’oublier.
Sa deuxième tragédie – après la trahison – est qu’il ne réussit plus à croire à un pardon. Sa repentance devient désespoir. Il ne voit plus désormais que lui-même et ses ténèbres, il ne voit plus la lumière de Jésus – cette lumière qui peut illuminer et même outrepasser les ténèbres. »

4 comments

  1. santiago64

    Dans une de ses « Méditations ascétiques »le Père Joseph de Dreux OFM († 1671)écrit:
    « Considérez la fausse pénitence de Judas: il confesse son crime, il restitue le prix de sa trahison, et néanmoins il se désespère; parce qu’il ne regarde le péché qu’en soi, sans aucun rapport à Dieu, en la miséricorde de qui il se devait confier.
    Ne regardez jamais vos péchés sans regarder aussi la bonté de Dieu, et votre pénitence sera toujours véritable ».
    C’est l’immense grandeur du sacrement de Pénitence, et son efficacité, qui sont ici admirablement décrites.

  2. Hercule

    Pour information au bon peuple de Dieu :

    Bonjour Cher Monsieur,

    Je réponds à votre message que le dernier livre du Pape Benoît XVI qui dédouane le peuple Juif de la mort du Christ,
    en reportant cette responsabilité uniquement sur « l’aristocratie du Temple »,

    Il me semble évident qu’à la mort de Jésus, le peuple juif a été manipulé par « l’aristocratie du Temple »,

    au même titre qu’à la mort de « l’Ordre du Temple », le peuple de France a été manipulé par Philippe le Bel,

    au même titre qu’à la mort de louis XVI enfermé « au Temple », le peuple de Paris a été manipulé par la franc-maçonnerie, etc.

    au même titre que beaucoup de fidèles de la tradition sont manipulés par les erreurs de discernement
    de Mgr Marcel Lefebvre qui a mal interprété et trop anticipé sur la réalisation du message de La Salette
    et qui a ainsi trompé beaucoup de ses fidèles.

    Où se situe vraiment le problème la Fraternité Saint Pie X et trouve t-il son origine ?

    Le problème de la Fraternité Saint Pie X et des sédévacantistes trouve son origine dans des positionnements que je qualifierais d’erronés de Mgr Lefebvre suite à une mauvaise interprétation du message de Notre Dame à La Salette.

    Je vous redonne un extrait de la querelle par mail entre Mgr Fellay et les Sédévacantistes au sujet de la publication grand public des homélies de Mgr Lefebvre.

    Voici cet extrait :

     » … Moins de deux heures plus tard, cet individu rajoutait une
    nouvelle exigence en sommant l’abbé Schoonbroodt de faire disparaître
    l’enregistrement de la voix de Mgr Lefebvre qui s’entend à l’ouverture
    du site Virgo-Maria.org et où le fondateur de la FSSPX déclare
    publiquement au sujet du ‘cardinal’ Ratzinger :

    «… Rome a perdu la foi, mes chers amis. Rome est dans
    l’apostasie. Ce ne sont pas des paroles, ce ne sont pas des mots en
    l’air que je vous dis. C’est la vérité. Rome est dans l’apostasie. On
    ne peut plus avoir confiance dans ce monde-là, Il a quitté l’Église,
    Ils ont quitté l’Église, Ils quittent l’Église. C’est sûr, sûr, sûr »
    (…)
    Je l’ai résumé au cardinal Ratzinger : « Eminence, voyez,
    même si vous nous accordez un évêque, (…) nous ne pouvons pas
    collaborer, c’est impossible, impossible, (…) Pour nous, le Christ
    c’est tout ; notre Seigneur Jésus Christ c’est tout, c’est notre vie.
    Et vous, vous faites le contraire . (…)Voilà. On ne peut s’entendre. Et
    c’est cela, je vous assure, c’est le résumé. On ne peut suivre ces
    gens là. (…) C ’est inconcevable, inconcevable (…) C’et incroyable,
    incroyable ! Alors, comment voulez-vous que l’on puisse se fier à des
    gens comme cela ? Ce n’est plus possible » Le 4 octobre 1987, Mgr
    Marcel Lefebvre  »

    Notre Dame à La Salette disait dans son message du 19 septembre 1846 aux deux jeunes pastoureaux :

    « Les saisons seront changées, la terre ne produira que de mauvais fruits, les astres perdront leurs mouvements réguliers, la lune ne reflétera qu’une faible lumière rougeâtre ; l’eau et le feu donneront au globe de la terre des mouvements convulsifs et d’horribles tremblements de terre qui feront engloutir des montagnes, des villes, etc…
    Rome perdra la foi et deviendra le siège de l’antéchrist.
    Les démons de l’air avec l’antéchrist feront de grands prodiges sur la terre et dans les airs et les hommes se pervertiront de plus en plus. Dieu aura soin de ses fidèles serviteurs et des hommes de bonne volonté ; l’Evangile sera prêché partout ; tous les peuples et toutes les nations auront connaissance de la vérité ! »

    Mgr Lefebvre se trompe dans son interprétation du message de La Salette et bien entendu, Mgr Fellay est aujourd’hui très contrarié par le fait qu’un site Sédévacantiste publie actuellement ces homélies pour faire avorter le processus de ralliement de la Fraternité à Rome suite à la main tendue du Saint Père Benoît XVI.

    Comment en effet pour la Fraternité, se rapprocher en Eglise d’une autorité que l’on qualifie en coulisse d’antichrist ?

    En ce qui me concerne, je crois qu’il est nécessaire et urgent de rendre public ces positionnements erronés de Mgr Lefebvre, les analyser. Et lorsque les responsables de la Fraternité Saint Pierre se sentiront prêts à cela, il leur faudra rejeter ces positionnement erronés de Mgr Lefebvre et en faire amende honorable. Et cela se fera prochainement, à l’heure choisie par Dieu. Et je vous assure que cette heure n’est guère éloignée…

    Donc deux solutions sont possibles :

    1)° Soit Mgr Fellay et les membres de sa Fraternité font de suite amende honorable et l’affaire se réglera promptement.

    2°) Soit Mgr Fellay et les membres de sa Fraternité restent sur leurs positions et ce sera alors la réalisation de ces prophéties annoncées par Notre Dame à La Salette dans son message du 19 septembre 1846 aux deux jeunes pastoureaux qui leur confirmera leurs erreurs. Auquel cas, il leur faudra se raccrocher à la barque de Pierre dans la plus horrible tempête jamais connu par l’Eglise. Je pense qu’il leur sera alors quasiment impossible de se raccrocher au bateau-amiral décrit dans la prophétie de Don Bosco. En effet il est bien plus facile de s’amarrer à autre bateau par temps calme plutôt qu’au milieu d’une grande tempête avec des déferlantes géantes secouant les bateaux en tout sens. Ces annonces prophétiques de Notre Dame étant très graves, je vous les rappelle :

    « Les saisons seront changées, la terre ne produira que de mauvais fruits, les astres perdront leurs mouvements réguliers, la lune ne reflétera qu’une faible lumière rougeâtre ; l’eau et le feu donneront au globe de la terre des mouvements convulsifs et d’horribles tremblements de terre qui feront engloutir des montagnes, des villes, etc…
    Rome perdra la foi et deviendra le siège de l’antéchrist.
    Les démons de l’air avec l’antéchrist feront de grands prodiges sur la terre et dans les airs et les hommes se pervertiront de plus en plus. Dieu aura soin de ses fidèles serviteurs et des hommes de bonne volonté ; l’Evangile sera prêché partout ; tous les peuples et toutes les nations auront connaissance de la vérité ! »

    Il sera aussi extrêmement difficile de se raccrocher car le Pape aura fuit Rome pour l’exil. Un antipape aura prit sa place et il n’y aura rien à espérer de lui car il livrera le siège de l’Eglise à l’Antichrist ; l’Abomination de la désolation.

    Mgr Fellay, les membres de sa Fraternité et les Sédévacantistes oublient simplement que le Christ a annoncé comme une promesse dans Matthieu 16:18 :

    « Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Eglise ; et les portes de l’enfer ne prévaudront point contre elle ».

    Et les portes de l’enfer ne prévaudront jamais contre l’Eglise, car en fuyant Rome suite au émeutes et selon deux prophéties, du Pape Léon XIII et du 3° secret de Sr Lucie de Fatima, le Pape en fuyant fera entrer le petit reste qui est resté fidèle au Christ dans l’éclipse de la véritable Eglise qui deviendra pour un temps très court de purification, l’Eglise des catacombes, comme au premiers temps de celle-ci.

    /////////////////////////////////////

    Quelques prophéties :

    1°) Le 13 octobre 1884, le Pape Léon XIII, après avoir terminé de célébrer la Messe dans la chapelle vaticane entouré par quelques cardinaux et membres du Vatican, s’arrêta soudainement au pied de l’autel. Il se tint là environ dix minutes, comme en extase, son visage blanc de lumière. Puis, partant immédiatement de la chapelle à son bureau, il composa la prière à saint Michel avec instructions pour qu’elle soit dite partout après chaque Messe basse.

    Lorsqu’on lui demanda ce qui était arrivé, le Pape expliqua qu’au moment où il s’apprêtait à quitter le pied de l’autel, il entendit soudainement des voix : deux voix, une douce et bonne, l’autre gutturale et dure ; il semblait qu’elles venaient d’à-côté du tabernacle. Il raconta avoir compris que Satan demandait au Seigneur la permission de tenter l’humanité et de se livrer à un assaut contre l’Eglise durant 100 ans ; ce que le Seigneur lui accorda. Il entendit la conversation suivante :

    « La voix gutturale de Satan dans son orgueil, criant au Seigneur : « Je peux détruire ton Eglise ».
    La voix douce du Seigneur : « Tu peux ? Alors, fais-le donc ».
    Satan : « Pour cela, j’ai besoin de plus de temps et de pouvoir ».
    Notre Seigneur : « Combien de temps ? Combien de pouvoir ? »
    Satan : « 75 à 100 ans et un plus grand pouvoir sur ceux qui se mettent à mon service ».
    Notre Seigneur : « Tu as le temps, tu auras le pouvoir. Fais avec cela ce que tu veux » ».

    2°) La vision du Pape St Pie X :

    « Ce que j’ai vu est horrible !
    Sera-ce moi, sera-ce mon successeur ? Je l’ignore.
    Mais ce qui est certain, c’est que j’ai vu le pape fuir du Vatican
    en marchant sur les cadavres de ses prêtres !

    Ne le dites à personne, tant que je vivrai ! »
    « Je vois les Russes à Gênes ».

    3°) Soeur Lucie et le 3° secret de Fatima :

    Voici la traduction intégrale du texte original portugais de la troisième partie du « Secret de Fatima », révélé le 13 mai 1917 aux trois petits bergers, à la Cueva de Iria-Fatima, et transcrit par Sœur Lucia le 3 janvier 1944 :

    « J’écris en obéissance à vous, mon Dieu, qui me le commandez par l’intermédiaire de Mgr l’Evêque de Leira et de votre Très Sainte Mère, qui est la mienne ». « Après les deux parties que j’ai déjà exposées, nous avons vu sur le côté gauche de Notre-Dame, un peu plus en hauteur, un Ange avec une épée de feu dans la main gauche. Elle scintillait et émettait des flammes qui, semblait-il, devaient incendier le monde, mais elles s’éteignaient au contact de la splendeur qui émanait de la main droite de Notre-Dame, en direction de lui. L’Ange, indiquant la terre avec sa main droite, dit d’une voix forte : Pénitence! Pénitence!, Pénitence!
    Et nous vîmes dans une lumière immense qui est Dieu ‘quelque chose de semblable à la manière dont se voient les personnages dans un miroir quand elles passent devant’ un Evêque vêtu de blanc. « Nous avons eu le pressentiment que c’était le Saint-Père ».
    (Nous avons vu) divers autres évêques, prêtres, religieux et religieuses monter sur une montagne escarpée, au sommet de laquelle il y avait une grande Croix en troncs bruts, comme s’ils étaient en chêne-liège avec leur écorce.
    Avant d’y arriver, le Saint-Père traversa une grande ville à moitié en ruine et, à moitié tremblant, d’un pas vacillant, affligé de souffrance et de peine, il priait pour les âmes des cadavres qu’il trouvait sur son chemin. Parvenu au sommet de la montagne, prosterné à genoux au pied de la grande Croix, il fut tué par un groupe de soldats qui tirèrent plusieurs coups avec une arme à feu et des flèches. De la même manière moururent les uns après les autres les évêques, les prêtres, les religieux et les religieuses, et divers laïcs, hommes et femmes de catégories sociales différentes. Sous les deux bras de la Croix, il y avait deux Anges, chacun avec un vase de cristal à la main, dans lequel ils recueillaient le sang des Martyrs, et avec lequel ils irrigaient les âmes qui s’approchaient de Dieu ».

    Donc, cher Monsieur, j’affirme que Mgr Lefebvre a sa part de responsabilité dans le martyr actuel de notre cher Pape Benoît XVI, par toutes les horreurs que j’entends proférer par certains fidèles de la tradition.
    En passant, je signale que j’en entends autant du côté des modernistes.

    A vous de réfléchir et de voir avec votre confesseur, quelle sera votre propre responsabilité dans cette affaire…

    En effet qui est le vrai responsable ? Celui qui fabrique la fausse rumeur pour tuer socialement selon la méthode du « SALIR pour DEMOLIR » jusqu’à obtenir la mort infamante de celui que l’on veut détruire, tel le bon Roi Louis XVI, ou bien celui qui, manipulé par son autorité, colporte cette rumeur assassine en l’entretenant et en la faisant enfler ?

    Voilà pour vous un bon sujet de méditation de Carême et une bonne planche de salut.

    Meilleures pensées

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *