Le relativisme moral contre la vie et la liberté

Le Pape a reçu aujourd’hui les lettres de créance du nouvel ambassadeur britannique près le saint-siège. Il lui a notamment déclaré à cette occasion:

« Lorsqu’une politique n’inclut pas ou de proposent pas de telles valeurs [des valeurs éthiques et non seulement légales], le relativisme moral [entraîne des frustrations et favorise l'égoïsme] au mépris de la vie et de la liberté des gens. Les responsables politiques doivent penser une nouvelle redistribution sociale de la richesse, plus équitable et plus large, en favorisant mobilité sociale et emploi fixe. »

1 comment

  1. Jean-Claude Chevalier

    à la lumière des principes économiques énoncés par le crédit social,l’argent doit être créé pour le service de l’homme. Cet argent doit donc être créé sans intérêt, souvent libre de dette. L’argent ne constitue pas une valeur, mais le signe de cette véritable valeur que sont les produits et services. Grâce à la plus-value de l’association des hommes et de leur capacité extraordinaire à produire via les teschniques modernes et avancées de production dans tous les domaines, le système économique doit fournir gratuitement à chaque individu une somme d’argent (par exemple un revenu annuel garanti) qui lui permettra d’utiliser cette production car seuls, les salaires conventionnels liés au travail et labeur humain, sont en voie de diminution. Le travail humain prend alors une dimension nouvelle. Il faut nous libérer de ce système de création d’argent-dette que les banques ont implanté partout dans le monde depuis quelques siècles et qui conduise l’économie mondiale au chaos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>