L’éducation sexuelle et civique contre la liberté des parents

Download PDF

En continuant ma lecture du discours de Benoît XVI au corps diplomatique, je lis ceci – qui me semble hélas, d’une actualité brûlante dans nos vieux pays de chrétienté:

« Poursuivant ma réflexion, je ne puis passer sous silence une autre atteinte à la liberté religieuse des familles dans certains pays européens, là où est imposée la participation à des cours d’éducation sexuelle ou civique véhiculant des conceptions de la personne et de la vie prétendument neutres, mais qui en réalité reflètent une anthropologie contraire à la foi et à la juste raison. »

1 comment

  1. emmanuel marie

    véridique : il y a plus de 15 ans, u ne maîtresse d’école catholique ayant des élèves âgés de 8 à 10 ans leur a demandé de faire des exposés et a imposé plus tard le thème du sida à une fillette qui se demandait lequel faire. le jour de l’exposé, la maîtresse a réalisé que des enfants n’avaient encore reçu aucune information sexuelle et effective chez eux; Alors, tous les enfants ont appris au même moment ce qu’est le sida et comment ont fait les bébés (risque d’amalgamme) : « c’est facile, le papa met son zizi dans la zigounette de la maman… » comme nce la maîtresse ! (quel vocabulaire ! ) Et Antoine ignorant tout cela de s’écrier :  » c’est dégueulasse !  » (rapporté par divers enfants dont certains avaient reçu un début d’informations par leurs parents, choqués eux aussi par les propos de la maîtresse)La petite qui avavait présenté l’exposé était venue avec des préservatifs…qui ont servi de ballons de baudruche pendant la récréation ! A ce moment-là ces cours n’étaient pas obligatoires mais à la réunion de parents que la maîtresse a faite suite à des ractions de certains, cette dame a menti en disant que cela faisait partie du programme ! (et sans tenir compte de l’âge et de la maturité de chaque élève ! …) IL FAUT DONC QUE LES PRENTS PRENNENT TOUJOURS LES DEVANTS ET TRES TOT ; seulement des parents n’osent pas aborder ces sujets ou ne le veulent pas ! Comme il y a la pilule, le préservatif, l’avortement, certains estiment leurs pré-ados parés…mais personne ne se préoccupe des esprits et des coeurs ni des petits, ni des plus grands !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *