Nous sommes profondément des débiteurs

Download PDF

En ces temps où l’euthanasie menace de faire un retour en force dans le débat public français, je retombe sur cette déclaration de Benoît XVI dans une maison de retraite britannique:

« L’attention apportée aux aînés devrait être considérée non pas tellement comme un acte de générosité que comme le remboursement d’une dette de gratitude. »

N’oublions jamais, en effet, que nous sommes des débiteurs, et des débiteurs insolvables, à l’égard des générations précédentes qui nous ont tout transmis, à commencer par le don de la vie, condition pour recevoir tous les autres dons.

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *