Où que nous tombions, nous tombons dans les mains de Dieu

Download PDF

A l’occasion des funérailles de Manuela Camagni, une des quatre « Memores Domini » (les femmes les femmes consacrées du Mouvement Communion et Libération) de la famille pontificale, récemment tuée dans un accident de la route, Benoît XVI a envoyé un beau message, où on lit notamment:

« Où que nous tombions dans un message publié aujourd’hui par le Vatican, nous tombons dans ses mains. Justement là où personne ne peut nous accompagner, Dieu nous attend, lui, Notre Vie. »

1 comment

  1. Via

    Bonjour,

    et merci de relayer cette information qui confirme que l’Eglise reste prudente sur ces sujets pour lesquels nous n’avons que peu de connaissances et de recul.
    Si vous me permettez j’ajouterai deux questions morales à celle que vous évoquez dans votre article:

    1) dans les organismes génétiquement modifiés il y a ceux pour lesquels on reconstitue un génome à partir de gènes de mêmes espèces(pouvant se reproduire naturellement entre-elles), comme vous l’évoquez dans votre article. Mais il y a également des reconstitutions de génomes à partir de gènes d’espèce différentes (ex. le fameux saumon géant, mais on peut imaginer ajouter un gène de pomme à un chien!). Il ne s’agit pas à priori d’une évolution possible dans la nature. C’est sur ce point que je m’interroge plus particulièrement sur la justification morale, bien que le simple fait d’accéler l’évolution naturelle suscite également des interrogations?

    2) Ensuite, plusieurs effets connexes liés à l’usage des OGM et pouvant poser des questions morales sont:
    – leur brevetage (propriété d’un génome patrimoine de l’humanité),
    – recours à une large majorité d’OGM volontairement stériles (conséquence de la dépendance des paysans aux multinationales),
    – usage des OGM pour rendre les plantes résistantes à des poisons (ex. glyphosate) afin de pouvoir détruire des herbes de manière de plus en plus agressive,
    – impact sur un environnement inadapté à ces créations dont même le « savant fou » méconnait tous les effets complexes (ex. le saumon géant arrivé dans nos océans ne déséquilibrera t’il pas son milieu naturel?) …
    S’il devait y avoir une déclaration officielle du Saint Siège, et pour éviter toute ambiguité, j’espère que ces dérives ou risques pourront être évoqués.

    Bref, la question des OGM est infiniment complexe et chaque cas doit être étudié en profondeur. Le terme OGM englobe des domaines très différents (transgénèse d’une autre espèce, d’une même espèce, voir une simple action sur un gène préexistant). Il ne mérite donc pas de réponse toute faite.

    Merci pour votre blogue.

    NB: Le SB a apporté un « Addendum » affirmant que l’étude n’est pas une position officielle ni magisterielle du Saint Siège.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *