Bergoglio Golias

Quand Golias fustigeait le cardinal Bergoglio, pape impossible…

Download PDF

Téméraire mais prudent, Golias a supprimé dans la soirée d’hier un lien qui renvoyait à un sien article du 5 mai 2010 dénonçant le cardinal Bergoglio « rattrapé par son passé sous la dictature » militaire argentine et affirmant qu’il ne serait jamais Pape sauf pour l’Église à vouloir se suicider… Le journal en remettait une couche le 12 juillet de la même année en fustigeant, sous la plume de Romano Libero, la « croisade du cardinal Bergoglio contre le mariage gay » : « Le cardinal Jorge Bergoglio, archevêque de Buenos Aires, un jésuite de 74 ans, papabile crédible en 2005 (en alternative par rapport à Joseph Ratzinger) est depuis des mois, sinon des années, sur la sellette en raison de son attitude lors des dictatures militaires dans son pays l’Argentine. Il aurait même, selon certaines accusations, dénoncé deux de ses confrères jésuites ! ». Golias a donc supprimé son lien compromettant, mais dans un tweet de 20 h 25 hier au soir, Edwy Plenel compense ce manque cruel en disant à peu près la même chose…

tweet edwy plenel

9 comments

  1. santiago64

    Ça y est! les chacals sont lancés à la curée.
    C’est bon signe, la gauche ne s’en prend qu’à ceux qui sont du bon côté. Ce faisant, d’ailleurs, elle conforte leur choix.

  2. yves

    Et hier soir sur France Info Christian Terras, redac chef de Golias et a ce titre expert invité à chaque fois qu’il faut parler (en mal) des cathos et du pape,reprenait tout ce discours…

  3. c

    Même si je doute que l’ignominie des insultes atteindra le niveau atteint contre Benoît XVI, il est assez symptomatique de voir que les progressistes se déchaînent contre ce pape réactionnaire, adepte de la dictature argentine, alors que du côté des amoureux de la messe tridentine, l’on n’ait pas un excellent souvenir de l’attitude de mgr Bergoglio par rapport à l’accueil du motu propio sommorum pontificum.
    L’espérance est vertu…

    • Bernard

      Pourquoi qualifiez-vous ces gens là de « progressistes » alors qu’ils ne sont que des régressistes civilisationnels, savonnant la planche « socétale » vers Sodome et Gomorrhe?…

  4. Bernard Gui

    Les plus naïfs auraient pu imaginer que la simplicité et l’humilité toute franciscaines du nouveau pontife auraient l’heur de plaire à nos ayatollahs progressistes, et qu’à défaut d' »état de grâce », ils lui accorderaient quelques jours de répit. Il n’en est rien. Ces gens ne sont heureux que de voir l’Église et le pape couverts de crachats et, de crainte qu’ils ne viennent pas assez vite des habituels bouffeurs de curés, ils les administrent eux-mêmes.

  5. Pingback: Le fou du Roi Louis XVII » Blog Archive » Et voici les premiers hurlements des hyènes qui nous apportent la preuve que nous avons un pape catholique !…

  6. toubib16

    EDwy Plenel est un salopard avec une philosophie de caniveau pour ne pas dire de fosse septique.
    Il ne représente que lui-même, c’est-à dire, rien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *