Logo FSSPX

Pape François: ceux qui s’approcheront des prêtres de la Fraternité Saint-Pie X recevront une absolution valide et licite de leurs péchés

Download PDF

C’est la première fois, dans un document romain, que le pape François entend officiellement faciliter l’action de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X (FSSPX). En effet, l’une des difficultés canoniques réside dans l’absence de juridiction des prêtres de la FSSPX, ce qui parasite la question de la validité des absolutions conférées par ces derniers. Pour remédier à cette difficulté, le pape François, dans une lettre à Mgr Rino Fisichella, président du Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation, établit « par (sa) propre disposition que ceux qui, au cours de l’Année Sainte de la Miséricorde, s’approcheront, pour célébrer le Sacrement de la Réconciliation, des prêtres de la Fraternité Saint Pie X recevront une absolution valide et licite de leurs péchés. »

De sa propre initiative, le pape François supplée lui-même le défaut de juridiction des prêtres de la FSSPX. Théologiquement, le pape peut le faire. Le cardinal Journet disait que certaines communautés séparées pouvaient bénéficier d’une juridiction de la part du pape, visant ainsi les orthodoxes. La question est débattue. Dans cette même lettre, le pape François espère également que, « dans un proche avenir, l’on pourra trouver les solutions pour retrouver une pleine communion avec les prêtres et les supérieurs de la Fraternité. » Le souhait d’un rapprochement avec la FSSPX n’est pas abandonné et l’on avait cru que l’élection d’un nouveau pape changerait la situation. Il n’en est rien.

Après le geste de Buenos Aires par lequel la FSSPX a été assimilée, par l’Église d’Argentine, à une association diocésaine, le pape entend marquer son souci d’identifier, autant que possible, la FSSPX à un organisme catholique. Peut-être que le pape souhaite couper court à certaines polémiques diocésaines qui insinuent que la FSSPX serait schismatique et coupée de l’Église…

49 comments

  1. zézé

    Ce que j’ai du mal à comprendre, quoique, c’est ce geste ! somme toute qui convient, mais après avoir fait des simagrées avec les islamistes et les juifs (le grand baiser, le grand pardon, embrassade du coran etc etc) , je trouve qu’il est grand temps de se rapprocher de ceux qui, eux, n’ont jamais renié quoi que ce soit de LA religion catholique, c’est-à-dire la TRADITION qui elle existe depuis les Apôtres, soit + 1500 ANS ! bizarre, mais tant mieux !

      • onclin

        Oui cela n’a donc aucun sens. Valider dans un espace-temps déterminé, encore du relativisme relatif ici à une période.
        Moi je suis FSSPX et ce qu’ils font, pour moi, est excellent. Merci monseigneur Marcel Lefebvre.
        Pour moi monseigneur Marcel Lefebvre devrait être canonisé, car il a toute la stature héroïque dans la foi.

    • Fructivore

      Soyez plus précis s’il vous plaît.

      Le salut ne vient pas de la Tradition. Il vient du Christ. Il passe par son Eglise.

      L’enseignement de l’Eglise s’appuie sur l’Ecriture et la Tradition. Et c’est le Magistère, et lui seul, qui enseigne comment comprendre et l’Ecriture, et la Tradition. S’approprier l’Ecriture ? protestantisme. Figer la Tradition ? lefebvrisme. Si vous voulez comprendre et la Tradition et le dernier concile, référez-vous à Benît XVI (rubrique « herméneutique de la continuité : comprendre le concile à la lumière de la Tradition. Téléchargez aussi « Dominus Iesu », vous aimerez).

      Ni vous ni moi n’avons mission ou mandat de commenter ou juger les gestes du Saint Père. Nous avons mission et mandat de travailler à notre propre sainteté. Or la sainteté est d’abord positive, elle n’est négative que par déduction. La sainteté, c’est d’abord l’amour de Dieu. Les fruits sont cités dans Saint Paul. L’un d’entre eux est la douceur, ou la mansuétude. C’est quelque chose que je n’ai jamais entendu dans la FSSPX. J’ai vu des manières doucereuses, mais pas la paix du coeur, pas la joie de Dieu. Elle ne se trouve que dans l’Eglise; mais c’est là parlé en juriste. Le Christ vivant ne la donne qu’à son Epouse. Et celui qui l’a trouvé n’a plus soif.

      Je vous souhaite que votre joie soit parfaite. Priez pour moi, je prie pour vous,

      Dans l’espoir d’une prochaine et complète communion autour du Dieu vivant et vrai,

  2. DUFIT THIERRY

    Oui mais ce n’est pas un scoop !!!
    La Fraternité St Pie X est catholique depuis sa fondation en 1970. Les paroles de son fondateur Mgr Lefebvre sont suffisamment claires. Il n’a jamais été question de fonder une église parallèle.
    On sait que l’opposition de Mgr Lefebvre à certains textes de Vatican II (comme Dignitatis humanae , Gaudium et Spes…) ont entrainé un conflit avec le Vatican. Mais comme le rappelait récement Mgr Schneider Vatican II est un concle pastoral, il n’est pas infaillible et on peut donc le contester.
    Les persécutions et sanctions injustes et illégales subies par la Fraternité St Pie X dans les années 75 76 et 88 ne modifient en rien son appartenance à l’Eglise UNE SAINTE et Catholique.
    Si le Vatican le reconnait enfin tant mieux !!!.

    • Bruno ANEL

      J’ai du mal à vous comprendre, comme d’ailleurs d’autres rédacteurs de ce forum. Pour vous la FSSPX appartient à l’Eglise « UNE SAINTE et Catholique ». Qu’importe la suspension de 1978, qu’importe l’excommunication de 1988: dans les deux cas, les papes disent que la FSSPX s’est mise en marge de l’Eglise.
      En reconnaissant la validité pour un an de l’absolution donnée par les prêtres lefebvristes, le pape actuel dit implicitement la même chose. Personnellement, je suis trés attaché à la liturgie ordinaire mais je suis pour la pluralité des rites. Je ne vois pas d’inconvénient à ce que vous puissiez participer à la célébration eucharistique dans le rite de votre choix. Pouvez-vous, en revanche, faire preuve d’un peu d’humilité et reconnaitre que le petit groupe lefebvriste n’a pas raison contre toute l’Eglise, parce qu’on voit mal pourquoi l’Esprit Saint aurait subitement fait défaut à 2500 pères conciliaires, à leurs milliers de successeurs, à 6 papes et à l’immense majorité du peuple catholique.

      • felix

        Il y aura beaucoup d’appeler et peu d’élus (Paroles d’Evangile). Est-ce l’Esprit Saint qui demande que la doctrine sur le mariage confirmée par le Christ Lui-même soit changé ? Le christ peut-il se contredire ?

        Cordialement en NSJC

      • DUFIT THIERRY

        Au concile il y eut un affrontement entre les tenants de la doctrine traditionnelle (cardinaux Ottaviani, Ruffini, Browne, Larraona etc) et les tenants du libéralisme (cardinaux Bea, Suenens, Alfrink). On sait que les libéraux ont gagné. Mais vous ne pouvez pas nier qu’il y a contradiction entre le Syllabus (Pie IX), Pascendi (St Pie X) Quas Primas ( Pie XI) Humani Generi ( Pie XII) et les textes du concile tels que Dignitatis Humanae ou Nostra Aetate. Il faudra bien trancher un jour. Qui a raison ? Les papes jusqu’à Pie XII inclus ou les textes du concile ? Jusqu’ici on n’a pas eu de réponse.
        Du reste la révolution est permanente puisque les progresssites d’aujourd’hui entendent remettre en cause la morale la plus sacrée créée par Dieu.
        Quant à la Fraternité St Pie X, elle ne fait que rester fidèle à la Tradition de l’Eglise sans rien ajouter ni retrancher. Les sanctions injustes portées contre elle n’y changeront rien.
        Quand on voit des cardinaux tels que le défunt Martini ou Marx et Kasper qui renient publiquement la Foi catholique en toute impunité je me demande qui appartient vraiment à l’Eglise.

    • Ultima

      Attention Thierry , un concile ( Vatican II ) en autre rentre dans le cadre du dogme de l’infaillibilité pontificale défini au Concile Vatican I , Cela rentre dans le magistère Ex-cathédra Ordinaire universelle !
      Donc convers par l’infaillibilité Pontifical !

  3. c

    Alors pourquoi tant de dureté à l’égard des franciscains de l’immaculée (Italie) et du feu monseigneur Livieres (Ciudad del Este – Paraguay)?
    Mais l’on sait que le pape actuel affectionne les périphéries….Ne faut-il pas mieux donc que la FSSPX reste à la marge plutôt que de se voir, une fois « dedans », mal traitée?!

    • toto

      @c
      D’accord avec vous, n’oublions pas les Franciscains de l’Immaculée, persécutés et non réhabilités, malgré ‘l’année de la miséricorde ». L’ivraie a beaucoup poussé, on doit être proches du temps de la moisson….

  4. Pingback: Facultés accordées par le pape François à la Fraternité Saint-Pie X: communiqué de la Maison générale de Menzingen - Riposte-catholiqueRiposte-catholique

  5. Bruno ANEL

    Le caractère provisoire de cette autorisation rappelle opportunément que les lefébvristes ne sont pas en pleine communion avec l’Eglise Catholique. Elle est bienvenue en cette année de la Miséricorde qui se prépare, mais elle est aussi un appel à la conversion pour tous.

    • DUFIT THIERRY

      Peut-on dire autant de sottises en seulement trois lignes ?
      Non Monsieur les lefebvristes n’existent pas. Mgr Lefebvre n’a pas inventé une nouvelle religion.Il est resté fidèle toute sa vie à la religion catholique de toujours et à l’enseignement des papes. Mgr Lefebvre s’appuyant sur la doctrine enseignée par les papes jusqu’à Pie XII inclus a constaté qu’il y avait contradiction entre certains textes du concile et la Tradition. Je ne vois pas ce qui vous fait dire que la Fraternité St Pie X (les lefebvristes selon votre misérable jargon) n’est pas en communion avec l’Eglise Catholique. Révisez un peu vos connaissances en théologie.
      Quant à la conversion dont vous parlez allez donc en parler aux cardinaux Marx, Kasper et autres qui ne cessent de détruire la Foi Catholique et qui osent remettre en cause la morale catholique: communion aux divorcés remariés, apologie du divorce, de l’adultère, des moeurs contre nature.
      Ce sont bien ces mauvais hommes d’Eglise qui atteignent des sommets dans l’abomination qui doivent se convertir.

      • zézé

        Merci! votre commentaire rejoint ce que je pense, un point c’est tout. Beaucoup de ceux qui parlent de la Fraternité, n’ont aucune connaissance de ce qu’était la Messe (entre autres) avant ce fichu concile qui n’est que pastoral et non canonique. Donc en conséquence, toutes les hérésies sont entrées dans ce qui faisait la force de notre FOI.

        La Messe et tous les sujets que vous avez traités, communions des divorcés/remariés etc… tout ceci était le socle de la religion catholique avant le concile. La Messe était en latin, et la personne divorcée ne pouvait plus communier etc….et nous n’étions pas traités de shismatiques ni de lefebriste.

          • Ultima

            @zézé , Pastorale et Dogmatique , le Pastorale oblige aussi !
            Et de plus le Concile Vatican II est du Ex-cathédra Ordinaire Universelle !

            PAUL, ÉVÊQUE,
            SERVITEUR DES SERVITEURS DE DIEU,
            AVEC LES PÈRES DU SAINT CONCILE,
            POUR QUE LE SOUVENIR S’EN MAINTIENNE À JAMAIS.

            CONSTITUTION DOGMATIQUE SUR L’ÉGLIS LUMEN GENTIUM
            CHAPITRE PREMIER : Le Mystère de l’Église
            http://www.vatican.va/archive/hist_councils/ii_vatican_council/documents/vat-ii_const_19641121_lumen-gentium_fr.html

            Qu’entend-on par « pastoral »? Serait-ce synonyme de « disciplinaire »? Mais alors le caractère « disciplinaire » n’exclut pas le caractère dogmatique, et vice-versa, car, de Nicée à Vatican I, tous les conciles œcuméniques s’occupèrent de la foi et tous (sauf le IIe et IIIe de Constantinople) s’occupèrent également de la disci­pline.

            L’adjectif « pastoral » est dérivé du nom commun « pasteur ». Les pasteurs sont les ministres du culte qui ont charge d’âmes. Et la charge d’âmes ne requiert-elle pas que le pasteur parle des dogmes à croire et de la morale à observer? Le « caractère pasto­ral de Vatican II » est donc loin d’exclure la doctrine, bien au contraire: « Pour s’acquitter de leur charge pastorale, nos prédéces­seurs ont travaillé infatigablement à la propagation de la doctrine » (Vatican I: Pastor aeterniis, ch. 4). « Nous avons considéré comme un devoir de notre charge pastorale d’exposer à tout le peuple chré­tien dans cette lettre encyclique la doctrine… » (Pie XII: Mystici cor­poris, 29 juin 1943). « La charge pastorale du magistère est ainsi or­donnée à veiller à ce que le peuple de Dieu demeure dans la vérité qui libère. Pour accomplir ce service, le Christ a doté les pasteurs du charisme de l’infaillibilité » (Catéchisme de l’Église catholique, Pa­ris 1992, no 890; AVERTISSEMENT: ce catéchisme est hérétique en plusieurs endroits; nous citons néanmoins cette phrase-là, car elle est très vraie).

            Il est vrai que Montini parla du « caractère pastoral » de Vatican II, mais Wojtyla lui attribua un caractère doctrinal: « …la continuité du concile avec la Tradition, spécialement sur des points de doctrine qui… » (motu proprio Ecc/esia Dei, 2 juillet 1988). Ron­calli, lui aussi, lui attribua un caractère doctrinal, puisqu’il avait as­signé au conciliabule « comme tâche principale de mieux garder et de mieux expliquer le dépôt précieux de la doctrine chrétienne » (Wojtyla: constitution apostolique Fidei depositum, 11 octobre 1992). Le caractère pastoral va de pair avec l’aspect doctrinal: « Les Pères conciliaires ont pu élaborer, au long de quatre années de tra­vail, un ensemble considérable d’exposés doctrinaux et de directives pastorales » (ibidem).

            Il est vrai que plusieurs textes conciliaires sont des « constitutions pastorales ». Mais il existe également deux textes conciliaires qui portent justement le titre: « constitution DOGMA­TIQUE Lumen gentium » et « constitution DOGMATIQUE Dei Verbum »! Comment des « constitutions dogmatiques » pour­raient-elles provenir d’un conciliabule soi-disant « non-dogmatique »???

            De plus, dans Dignitatis humanae figurent des mots indiquant un caractère dogmatique, tels « doctrine, vérité, parole de Dieu, Révélation divine ».

            Vatican II ne fut pas seulement pastoral, mais aussi dogmatique. Vatican II fut pastoral et dogmatique à la fois.

            Vatican II fut aussi dogmatique, car le dogme, d’après l’acception courante du mot, ce sont les vérités de la foi à croire, ti­rées de la Révélation. Or à Vatican II, la liberté des cultes et de la presse fut présentée comme étant contenue dans l’Écriture Sainte, donc comme étant de foi divine. « Ce concile du Vatican scrute la tradition sacrée et la sainte doctrine de l’Église » (Dignitatis huma­nae, § 1); la liberté religieuse a son fondement dans « la parole de Dieu » (§ 2); elle correspond « à l’ordre même établi par Dieu » (§ 3); elle est nécessaire à la société soucieuse « de la fidélité des hommes envers Dieu et sa sainte volonté » (§ 6); agir contre elle serait « agir contre la volonté de Dieu » (§ 6); « cette doctrine de la liberté a ses racines dans la Révélation divine, ce qui, pour les chrétiens, est un titre de plus à lui être fidèle » (§ 9); elle correspond à « la parole et l’exemple du Christ » et « les apôtres suivirent la même voie » (§ Il); c’est pourquoi « l’Église, donc, fidèle à la vérité de l’Évangile, suit la voie qu’ont suivie le Christ et les apôtres lorsqu’elle reconnaît le principe de la liberté religieuse comme conforme à la dignité de l’homme et à la Révélation divine […]. Cette doctrine, reçue du Christ et des apôtres, elle l’a, au cours des temps, gardée et trans­mise »

          • Ultima

            @zézé , tu peut m’expliquer qu’est-ce qu’un Concile oecuménique Canonique comme tu e dit ?
            il faut arreté de gober les conneries de la FSSPX avec leur mission extraordinaire ou état de nécessité , Concile seulement pastorale pour tenter de justifier leur prévarication ect………..

            Un Concile oecuménique comme celui de Trente ou Vatican II relève du Magistère Ex-Cathédra ordinaire Universel qui est convers par le dogme de l’infaillibilité Pontificale défini au Concile Vatican I , après que le Concile Vatican II est une rupture avec tout les autres Conciles c’est un fait , mais cela est un autre débat et n’autorise strictement pas a une attitude schismatique de la dit FSSP X !

          • zézé

            A @ULTIMA, j’aimerai comme je l’ai déjà dit ,que vous ne tutoyiez pas les personnes qui commentent sur les sites, s’il vous plaît ! Ensuite il me semble que vous ne connaissiez pas la FSSPX, sinon vous ne diriez pas autant d’inepties ! Merci.

        • Ultima

          @zézé , pas de souci , et avec mes excuses sincères pour le tutoiement .
          Concernent la FSSP X , je la connais très bien pour avoir fait de multiples retraite de St Ignace chez eux et organisation amis comme par exemple à Caussade ( 82 ) .
          Et j’ai pu constater qu’il n’hésite pas a mentir pour justifier leur prévarication !
          Un Concile oecuménique est obligatoirement conforme au Saint Droit Canonique , sinon il serai invalide pour vice de forme purement et simplement , donc tout concile doit etre Canoniquement constitué sous peine de nullité .

          Concernent la légitimité des clercs de la FSSP X et des Sédévacantistes , voici ce que dit le Saint Magistère de la tradition avec source zézé , pour présenter a l’abbé illicite de votre FSSP X :

          Que nul ne vienne s’attribuer de lui-même cet honneur s’il n’y est appelé de Dieu comme Aaron , c’est-à-dire s’il n’y a été appelé par les Ministres légitimes de l’Eglise. Quant aux téméraires qui osent s’ingérer et s’introduire d’eux-mêmes dans ce ministère, il ne faut pas manquer de faire observer que Dieu les avait en vue, quand Il disait: Je n’envoyais point ces Prophètes, et ils couraient. Il n’y a rien tout à la fois de plus pitoyable et de plus misérable que ces intrus, ni de plus funeste à l’Eglise. » (Catéchisme du Concile de Trente, du Sacrement d’Ordre.)

          « D’où nous croyons et confessons fermement que quelles que soient la droiture, la piété, la sainteté et la prudence d’un homme, il ne peut et ne doit consacrer l’Eucharistie ni confectionner le sacrifice de l’autel à moins d’être prêtre régulièrement ordonné par un évêque visible et tangible…correctement constitué dans cet office. » (Le Pape Innocent III, Ejus exemplo, Denz. 424.)

          Le pouvoir d’ordre, séparé des principes qui rendent légitime son exercice, est dans le même état que chez les sectes des hérétiques et des schismatiques. » (Le cardinal Billot, De Ecclesia¸ de Ordine, q. ix, p. 434. 1911 )

          Le pouvoir d’ordre dépend du pouvoir de la juridiction pour ce qui est de la légitimité de son exercice en sorte qu’en absolument aucun cas il ne peut être dûment et licitement exercé si ce n’est conformément aux canons et aux stipulations de l’autorité dont émane cette juridiction. » (Le cardinal Billot, De Ecclesia¸ de Ordine, q. ix, p. 339.)

          Il est évident, d’abord, qu’on ne pourvoit pas aux besoins spirituels des fidèles en violant les lois de l’Église. (Pie XII ,.Encyclique  » Ad Apostolorum principis » 29 juin 1958)

          Concile de Trente, Session XXIII a écrit: Can. 7. Si quelqu’un dit … que ceux qui ne sont ni ordonnés ni envoyés par la puissance ecclésiastique et canonique, mais qui viennent d’ailleurs, sont pourtant de légitimes ministres de la Parole de Dieu et des Sacrements : Qu’il soit Anathème

          zézé , je suppose que votre clercs d’ordination illicite non approuvé par la Sainte Eglise ne vous a point informe de c’est choses ?
          Et pour cause , car le Saint Magistère de toujours la Sainte Tradition le fait tomber dans l’anathème , et déjà pour commencer au vue de sont ordination sacerdotale illicite en violation des St droit Canon et Saint Magistère de la Tradition , il sont rentré par la fenetre du bercail et non par la porte !
          Et notre Seigneur jésus-Chrit n’est pas tendre avec les clercs qui rentrent par la febetre dans sont bercail ! c’est Cocasse zézé , des clercs illicites qui souhaite défendre la Tradition et le Saint Magistère , c’est comme si une fille de joie souhaitait défendre la chasteté !

          • DUFIT THIERRY

            Puisque vous éprouvez tant de haine contre la Fraternité St Pie X je ne vois pas pourquoi vous êtes allé faire des retraites chez eux à plusieurs reprises.
            On ne fréquente pas des gens que l’on déteste.
            De toutes façons la Fraternité St Pie X a été fondée dans des conditions tout à fait régulières avec l’approbation de Mgr Charrière évêque de Fribourg.
            Sa suppression en 1975 a été illégale. C’est tout.
            Encore une fois c’est votre droit de les détester mais d’une part ne faites pas de retraite chez eux puisque ce sont selon vous de mauvais prêtres et il est inutile aussi d’employer des mots injurieux comme « prévarication ».

          • Jean-Marie Vaas
            Author

            Dans sa thèse, l’abbé Mercury cite Mgr Lefebvre qui, tout en regrettant les sanctions, n’affirme pas que l’illégalité de la FSSPX serait une fiction. Ce dernier reconnaît clairement que la FSSPX n’a pas de statut, mais que le lien entre ses membres n’en est que ^mus fort. Je pense plutôt que la FSSPX reconnaît cette souffrance, mais elle ne verse pas dans la fiction que la suppression serait nulle et non avenue. Elle veut montrer que cette suppression est un stigmate, une injustice, mais pas une chose inexistante. Le cas contraire, la FSSPX pourrait nommer des curés, des évêques, ce qu’elle ne fait pas. Là où tout peut être nuancé est que la FSSPXest dans une situation inédite: absence de statut, situation partiellement irrégulière, mais pas forcément schismatique.

          • Ultima

            Explication des premières vérités de la religion . ( M.P.C. Abbé Collot 1806 )
            Chapitre XV . Du Péché .

            – Qu’est-ce que le péché ?
            C’est une prévarication contre la loi de Dieu .

            – Qu’est-ce que une prévarication ?
            C’est une infidélité dans ses devoirs .

            – Pourquoi le péché est une prévarication contre la loi de Dieu ?
            Parce que celui qui viole la loi de commet une infidélité à l’égard de Dieu .
            Il abandonne son Créateur et se range du coté du démon .
            Voilà sans doute une grande infidélité , et une grande trahison .
            C’est ce que veut dire le mot prévarication .
            https://books.google.fr/books?id=kL6mQfa4ITAC&pg=PA370&lpg=PA370&dq=pr%C3%A9varication+religieuse&source=bl&ots=PjmXzxASJh&sig=FPkRRCZKYTrimOqUpBmFzsnARhQ&hl=fr&sa=X&ved=0CE0Q6AEwCWoVChMInKaB-qL5xwIVBVwUCh1qOgUO#v=onepage&q=pr%C3%A9varication%20religieuse&f=false

            @Jean-Marie Vaas , situation illicite nuance !
            Et bien schismatique depuis 1988 avec la violation de la sainte Constitution divine de la Sainte Eglise , c’est devenue une église autocéphale de fait .

          • Ultima

            @Thierry ,http://frat.canalhistorique.free.fr/200503/20050303_statutsFSSPX.htm

            STATUTS DE LA FRATERNlTE DES APOTRES DE JESUS ET MARIE
            OU (SELON LE TITRE PUBLIC) DE LA FRATERNITE SACERDOTALE SAINT PIE X

            Statuts approuvés par un décret de l’Evêque de Fribourg le 1er novembre 1970, loués par une lettre de la Sacrée Congrégation du Clergé en date du 18 février 1971. (Version de Noël 1976, augmentée par le Chapitre Général de septembre 1982)

            IV – DE DIVERSIS MODIS INHAERENDI SODALITIO

            1. La Fraternité, en ses débuts, dépendra de l’évêque du lieu qui l’a érigée en « pieuse union » et en a agréé les statuts, en conformité avec les prescriptions du droit canon.
            2. En conséquence, tant que la Fraternité est de statut diocésain, les membres qui se destinent au sacerdoce devront avant l’engagement définitif être incardinés dans un diocèse, à moins qu’un indult spécial accordé par la S. Congrégation des religieux les autorise à être incardinés dans la Fraternité. Dès que la Fraternité aura des maisons dans divers diocèses, elle fera les démarches nécessaires pour devenir de droit pontifical.

            Thierry , voici le statut de 1970 de la FSSPX ,
            Vous notez Thierry , que au n°1 la dit Frat dépendra de l’éveque du lieu qui a Juridiction
            Noté encore qu’avant l’ordination des abbés , les dit abbés devait etre incardinés conformément au statut de la dit Frat .

            la FSSPX ne fut-elle pas supprimée légalement au même titre qu’elle fut érigée en 1970 légalement?
            Can. 1880 : Il n’y a pas lieu à appel:
            1° De la sentence du Souverain pontife ou de la Signature apostolique;

            Pape Pie IX écrit : A quoi bon reconnaître hautement le dogme de la suprématie du bienheureux Pierre et de ses Successeurs ?
            A quoi bon répéter si souvent des déclarations de Foi Catholique et d’obéissance au Siège Apostolique, lorsque ces belles paroles sont démenties par ses actes ?
            Bien plus, est-ce que la rébellion n’est pas rendue plus inexcusable par le fait que l’on reconnaît que l’obéissance est un devoir ?..
            Il s’agit, en effet,.. d’accorder ou de refuser obéissance au Siège Apostolique ; il s’agit de reconnaître sa suprême autorité même sur vos Eglises, et non seulement quant à la Foi, mais encore quant à la discipline. Celui qui la nie est hérétique, celui qui la reconnaît et refuse opiniâtrement de lui obéir est digne d’anathème.» (Encyclique Quae in Patriarchatu),
            S.S Pie IX

      • Ultima

        @Thierry , Mgr Lefebvre a lui aussi viole la Ste Tradition , le St droit Canon et Saint Magistère de toujours !
        Le Pape seul institue les évêques. Ce droit lui appartient souverainement, exclusivement et nécessairement, par la constitution même de l’Église et la nature de la hiérarchie.
        Dom Gréa, De l’Église et de sa divine constitution, L’épiscopat, Paris 1907, p. 241

        • DUFIT THIERRY

          Vous ne savez pas de quoi vous parlez ni ce qu’est la Tradition qui est une des deux sources de la Révélation.
          L’état de nécessité existe -prévu par le Droit Canon- et si Mgr Lefebvre a sacré des évêques c’est parce que la Messe et le Sacerdoce traditionnels étaient menacés de disparition. Il a d’ailleurs attendu le plus longtemps possible avant de se résoudre à effectuer ces sacres.
          Du reste si la Fraternité St Pierre ainsi que les autres communautés traditionnelles existent c’est grâce à l’action de Mgr Lefebvre. Sans le Sacre des évêques elles n’auraient jamais vu le jour.
          Les évêques de la Fraternité St Pie X n’ont pas de juridiction : il n’y a donc pas de schisme.
          On voit aujourd’hui que ces Sacres étaient bien indispensables à la survie de la Tradition.

          • Ultima

            Thierry , dit-moi ou est prévu au St droit Canon Naz 1917 votre état de nécessité et qui la décret ? Le schisme, dit saint Thomas d’Aquin, est une sorte de rébellion, faite de mépris obstiné des préceptes de l’Eglise et d’un refus de se soumettre à ses décisions » (IIa, IIae, q. 39, a, l ad 2).

            Pie XII, Décret de la Congrégation du Saint-Office concernant la consécration d’un évêque sans provision canonique, 9 avril 1951, Documents Pontificaux de Pie XII, 1951, p.123 a écrit:

            Tout évêque, de n’importe quel rite ou dignité qui sacre un évêque sans que celui-ci ait été nommé par le Siège apostolique, ni confirmé expressément par celui-ci, ou s’il reçoit la consécration, MÊME SOUS UNE CONTRAINTE GRAVE , encourt par le fait même, l’excommunication réservée tout spécialement au Siège apostolique. ( Ipso Facto )

          • Ultima

            @Thierry , voici une déclaration public de Monseigneur Lefebvre avant le sacre illicite de 1988
            Le 11 avril 1987, Mgr Lefebvre déclarait à Nantes : « Si je sacrais un évêque sans l’autorisation indispensable du pape, je serais schismatique » [Monde-et-Vie, 15 mai 1987]. Et pourtant, le 30 juin 1988 Mgr Lefebvre sacrait de son propre chef quatre évêques, en expliquant que ce n’était pas schismatique.

          • DUFIT THIERRY

            Réponse à ULTIMA.
            ARTICLE 1323  » N’est punissable d’aucune peine la personne qui lorsqu’elle a violé une loi ou un précepte a agi forcée par une crainte grave même si elle ne l’était que relativement ou bien poussée par la nécessité ou pour éviter un grave inconvénient à moins cependant que l’acte ne soit intrinsèquement mauvais ou qu’il ne porte préjudice aux âmes ».
            Tous les prêtres de la Fraternité St Pierre et en général « Ecclesia Dei » de même que tous ceux qui célèbrent « officiellement » la Messe traditionnelle peuvent remercier Mgr Lefebvre d’avoir sacré des évêques car c’est à cet acte qu’ils doivent leur existence.

          • Ultima

            @Thierry , Vous etes un petit malin avec l’Art 1323 !
            Vous me sortez le code de droit Canon de Jean-Paul II de 1983 moderniste que vous dénoncez sauf lorsque cela vous arrange comme la Frat , et non celui du Raoul Naz de 1917 de Saint Pie X

            Vous devez moderniste Thierry pour me sortir le Canon de Jean-Paul II de 1983 ?
            Dans ce nouveau Canon de Jean-Paul II , Vatican II est reconnue comme source et la liberté religieuse est dument mentionné , Petit Malin Thierry !
            Cela frole l’hypocrisie Thierry !
            ,

          • Ultima

            @Thierry , le petit malin , voici ce que disait Mgr Lefebvre du nouveau code de droit Canon de Jean-Paul II de 1983 .

            « Il est clair que dans des cas comme la liberté religieuse, l’hospitalité eucharistique autorisée par le nouveau droit canon […]

            « Notre cri d’alarme était rendu plus véhément encore par les errances du nouveau droit canon, pour ne pas dire ses hérésies, et par les cérémonies et discours à l’occasion du 5e centenaire de la naissance de Luther. » […]

            Mgr Marcel Lefebvre, Lettre aux catholiques perplexes, page 200 et suivant

          • Ultima

            http://www.dici.org/actualites/le-nouveau-code-de-droit-canonique-voulu-par-vatican-ii/

            Le nouveau Code de droit canonique voulu par Vatican II
            Le Code, une réforme voulue et requise par le Concile Vatican II“. Le 22 janvier, le cardinal Francesco Coccopalmerio, président du Conseil pontifical pour les textes législatifs, avait expliqué le lien étroit qui existe entre le Code promulgué par Jean-Paul II, en janvier 1983 et le concile Vatican II. Il a tout d’abord rappelé que Jean XXIII avait clairement à l’esprit une révision du Code de 1917 qui exprimerait l’ecclésiologie issue d’assises mondiales et œcuméniques.

            PS : la messe est dite Thierry sur l’hypocrisie de votre Frat !

          • DUFIT THIERRY

            Réponse à Ultima
            Puisque vous ne voulez pas que je vous cite le nouveau Droit Canon – je le faisais pour vous faire plaisir connaissant votre allergie à la Tradition- je vous renvoie au Canon 2205 du Droit Canon de 1917 : La crainte grave même relativement, la nécessité, et même un grave inconvénient suppriment le plus souvent le délit s’il s’agit de lois purement ecclésiastiques.
            Quand on voit des évêques ( y compris des cardinaux) et des prêtres justifier l’adultère, le concubinage, l’homosexualité et toutes les dépravations on voit que l’état de nécessité existe bien.
            On ne peut se confesser à des hommes d’Eglise qui bafouent ainsi ouvertement la Loi de Dieu.
            Ceci dit la Fraternité St Pie X n’a jamais forcé personne à la suivre.
            C’est donc tout à fait votre droit d’avoir de l’hostilité conte la Fraternité St Pie X.

          • Ultima

            @Thierry , justement je me réfère qu’a la tradition et non au magistère moderniste de Vatican II , a la différence de vous qui n’hésité pas a me présenter le code moderniste de J-P II dont Mgr Lefebvre affirment a juste titre qu’il est hérétique se code canon de J-P II , pour une personne se prétendant tradi c’est cocasse non Thierry de me présenter cela !

            Concernant le Canon 2205 du CIC 1917

            Can. 2205

            § 1 La violence physique qui supprime toute liberté exclut complètement le délit.

            § 2 La crainte grave, même relativement, la nécessité et même un grave inconvénient suppriment le plus souvent le délit, s’il s’agit de lois purement ecclésiastiques.

            § 3 Mais si l’acte est intrinsèquement mauvais et tourne au mépris de la foi, de l’autorité ecclésiastique ou au détriment des âmes, les causes mentionnées au Par.2 diminuent l’imputabilité du délit, mais sans la supprimer.

            § 4 Le motif de légitime défense contre un injuste agresseur, si l’on garde la modération requise, supprime entièrement le délit; sinon, il atténue seulement l’imputabilité; elle est atténuée aussi par une provocation.

            Thierry , vous remarqué que se canon 2205 na strictement rien a voir avec des clercs d’ordination illicites en violation des lois divines de la FSSP X ou des Sédévacantistes !
            Ce Canon traite des violences physiques qui excuses des violations de de lois purement ecclésiastiques.

            Thierry le malin , qu’elle violence physique a subit Mgr Lefebvre et les clercs de la FSSP X actuellement pour snober des lois ecclésiales et divines , la totale quoi ?

        • toto

          @Ultima
          c’est quoi le « St » droit canon, la « Ste » Tradition, le Saint » Magistère »? Vous canonisez un peu vite, vous!
          C’est simple: ceux qui ont protestantisé l’Eglise sont hors de l’Eglise. Et il n’y a pas de « Magistère (sans saint) vivant » qui tienne pour nous faire gober les multiples hérésies qui truffent la cervelle d’une grande partie de la hiérarchie.

          • Ultima

            Le Saint Magistère sont les Conciles oecuméniques de Nicée , de Trente ect… , les bulles , les encycliques ect…., Oui toto , tout clercs qui est hérétique notoire tombe perd tout juridiction comme prévu au canon 188 En vertu de la renonciation tacite admise ipso jure, sont vacants ‘ipso facto’ et sans aucune déclaration, quelque office que ce soit si le clerc:

            1° Fait profession religieuse, sauf si doit être tenu compte des prescriptions du Can. 584, en ce qui concerne les bénéfices;

            2° Est négligent à prendre possession de l’office qui lui a été conféré dans le temps utile établi par le droit, ou si le droit ne dit rien, dans le délai fixé par l’Ordinaire;

            3° Accepte un autre office ecclésiastique incompatible avec le premier et obtient la possession pacifique de celui-ci;

            4° Apostasie publiquement la foi catholique

            5° Conclue un mariage, même s’il est seulement civil

            6° Conclue un engagement dans l’armée contrairement au Can. 141 § 1.

            Cardinal Mazella, DE RELIGIONE ET ECCLESIA praelectiones scholastico-dogmaticae, p.468-469, Romae, 1896 a écrit:
            600. III. Il est certain que l’hérétique public n’est pas membre de l’Église.
            (épitre de Saint Paul à Tite, III, 10) : «Évite un homme hérétique, après une première et une seconde admonition; Sachant qu’un tel homme est perverti, et qu’il pèche, puisqu’il est condamné par son propre jugement.»

            R.Naz, Dictionnaire de droit canonique, col. 27-28, fascicule XXXVII a écrit: … si le pape, en tant que docteur privé, tombait dans l’hérésie … dans ce cas il ne pourrait être jugé (can. 1556 : Prima sedes a nemine judicatur), mais il perdrait de plein droit sa charge suprême.

          • Ultima

            @toto , concernent les hérétiques public et notoire = perte de toute juridiction par simple présomption ipso facto !

            Rev. Chas. Augustine, A COMMENTARY ON THE NEW CODE OF CANON LAW, t.2, p. 160 a écrit: Can. 188

            Ce canon présume la démission, à laquelle s’applique l’effet qu’est sensé produire certains faits devant la loi. Cet effet est la vacance de l’office occupé … Réellement, ce serait une privation, mais le Code présume la démission ipso facto.

  6. BOMMIER

    ENFIN ! Même si ce n’est pas un scoop! La caractéristique de ce pape est de dire les choses simplement, très simplement, pour qu’elles s’adressent directement aux plus petites brebis de son bercail. EN cela, je le remercie. Car si ce n’est pas un scoop pour les initiés, ceux qui sont au courant, ceux qui suivent l’information, cela n’es pas le cas pour la majorité des Catholiques, qui n’est au courant de rien de ce qui se passe avec la fraternité St Pie X et le pape. Ici, le pape donne une application concrète, directement utilisable pour un rapprochement avec cette fraternité. Quoi de mieux à attendre dans l’époque que nous vivons?
    Merci Pape François, merci très Saint Père.

  7. Jean-Paul MESTRALLET

    –> Sur le plan canonique, comment le pape François peut-il avoir accordé le pouvoir de confesser sans celui de prêcher au moins localement ? Si on invite à prêcher dans les églises des « laics » pasteurs calvinistes sans sacerdoce, comment ne pas inviter les prêtres « lefebvriens » à prêcher « en l’absence de prêtres » dans des paroisses ordinaires afin de préparer les fidèles à demander et recevoir la miséricorde ? Mais quel évêque français oserait installer dans un confessionnal (d’une paroisse presque jamais utilisée) un prêtre rattaché à Mgr Lefebvre – pour tirer parti de cette initiative du pape François?
    Quand je pense à mes appels sans réponse à organiser des adorations eucharistiques en alternance chez les religieux de la Transfiguration (Mérigny, Limoges, etc) et chez les Chanoines de St Victor ou chez les Trinitaires diocésains !

  8. Gilberte

    C’est heureux que ceux qui, comme moi ont reçu le baptême, l’initiation au sacrement de pénitence, eucharistie et confirmation avant Vatican II, n’ont pas été obligés à suivre une nouvelle formation pour recevoir ces sacrements après Vatican II par des prêtres nouvelle formule. Là, les églises auraient été vidées plus vite

  9. Colline

    Aujourd’hui, beaucoup constatent que le Pape François est plus un stratège qu’un homme de dialogue, preuve en est l’exclusion du Cardinal Leo Burke.
    Où veut en venir le Pape François ?
    Serait-ce un plan pour clouer le bec aux traditionalistes, face aux hérésies qui risquent de fleurir lors du synode sur la famille – volet 2, en octobre prochain ???

  10. Otto

    Ou quelqu’un est prêtre catholique, et il peut donc écouter des confessions et donner l’absolution. Ou il ne l’est pas, et il ne le peut pas.
    Mais pendant un an ?

  11. Ultima

    @Otto , La validité du sacerdoce seul donne le pouvoir de consacrer la Sainte Eucharistie validement !
    Mais seul la Juridiction ( Sainte Eglise ) donne au pretre ou pas le pouvoir d’enseigner de donner les sacrements et surtout celui de pénitence , c’est pouvoir ne sont strictement pas liés au sacerdoce du pretre , mais a la Juridiction donne par l’éveque légitime du lieux !

  12. seignez

    l eveque de Rome a dit de lui meme qu il etait ruse……

    reconnaitre que la fsspx a des pretres catholiques qui pourront nous guider validement ….ou est la ruse dissimulee ???
    je souhaite que les chretiens soient nombreux a faire l experence du pardon et de la rigueur evangelique avec la fsspx et qu ils fassent la difference avec le laxisme moderniste .

    • Ultima

      L’éveque de Rome , ne reconnait toujours pas la FSSPX !
      Elle na toujours pas de situation Canonique a ce jour , L’éveque de Rome accorde une simple juridiction pour un an pour des absolution valides , après cela plus valide les absolution de la Frat !
      Uniquement pour le sacrement de pénitence , par pour le mariage ni l’enseignement ect……..

  13. L'Alba

    Lecteur récent de ce site, je suis totalement ahuri par la consistance des échanges de commentaires, qui me fait penser à une phrase dans « Astérix »: Qu’est-ce qu’il a mon poisson? Il est pas frais mon poisson?

    Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi nous abandonnes-tu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *