kadhafi2

La diplomatie vaticane et la situation en Libye

Download PDF

 

kadhafi

L’agence de presse Vatican Information Service a publié vendredi ce communiqué du saint-siège:

La mort du Colonel Kadhafi met fin au sanglant processus de renversement d’un régime oppressif, qui oblige une fois encore à peser le coût humain de la libération d’une système socio-politique fondé sur un pouvoir absolu et non sur le respect de la dignité humaine. Il faut maintenant espérer que le peuple libyen ne subisse pas d’autres violences, que ses dirigeants pacifient et reconstruisent le pays dans un esprit de réconciliation, sur la base de la justice et du droit, et que la communauté internationale apporte une aide consistante à cette renaissance ».
« Si la petite communauté catholique locale continuera d’offrir un service social et sanitaire désintéressé, le Saint-Siège soutiendra le peuple libyen au plan international, dans un esprit constant de justice et de paix. Ne reconnaissant que les états, et conformément au droit internationale, le Saint-Siège n’a pas reconnu formellement de Conseil national transitoire qui, désormais en place à Tripoli doit être considéré comme l’organe légitime de représentation de la Libye. Depuis les changements politiques survenus à Tripoli, le Saint-Siège a eu divers contacts avec les nouvelles autorités, mais aussi avec l’ambassade libyenne. Lors de sa récente participation à l’assemblée générale de l’ONU, Mgr.Dominique Mamberti, Secrétaire pour les rapports avec les états, s’est entretenu avec le représentant permanent de la Libye, M.Abdurraham M-Shalgham. Plus récemment encore, du 2 au 4 octobre, Mgr.Tommaso Caputo, nonce apostolique en Libye mais résident à  Malte, a effectué une visite de trois jours à Tripoli, au cours de laquelle il a rencontré le premier ministre du CNT, M.Mahmoud Jibril, et s’est rendu au ministère des affaires étrangères. En l’occurrence, les parties ont réaffirmé l’importance de leurs relations diplomatiques. Le Saint-Siège a également réaffirmé son soutien au peuple libyen comme à la transition en acte, souhaitant aux nouvelles autorités de réussir à redresser leur pays. Le CNT a pour sa part dit apprécier les appels humanitaires lancés par le Pape et l’engagement de l’Eglise locale, principalement dans les hôpitaux et centres de soins, où agissent treize communautés religieuses, six en Tripolitaine et sept en Cyrénaïque.

On notera avec intérêt la différence entre la tradition séculaire de sagesse et de prudence de la diplomatie vaticane et l’enthousiasme que l’on a observé dans le monde occidental.

Le Vatican rappelle pourquoi il n’a pas reconnu le conseil national de transition, à la différence de bon nombre de pays occidentaux: tout simplement, parce qu’il n’est pas d’usage de se prononcer sur les régimes, et parce que la diplomatie ne reconnaît que les Etats (fussent-ils dictatoriaux).

Le Vatican indique aussi discrètement sa réprobation à l’égard de ce qu’il faut bien appeler un assassinat. Le colonel Kadhafi était, de toute évidence, un sinistre personnage, mais cela n’empêche pas qu’il avait droit à un procès.

Enfin, tout aussi discrètement, ce communiqué fait remarquer que, contrairement à ce que trop de pays occidentaux et trop d’ONG islamiques pratiques, les catholiques libyens offrent « un service social et sanitaire désintéressé » (offert, en particulier, à tous, y compris non-catholiques et non-libyens)…

3 comments

  1. senex

    La charia sera la loi de la nouvelle Libye,rétablissant par exemple le droit à la polygamie et Loi « peu favorable » aux chrétiens.C’est avec nos sous que nous avons payé cette incohérente intervention mettant la chrétienté en danger gravissime dans toute l’afrique du nord.Consternant

  2. razibuzouzou

    Comme pour Saddam Hussein, et son procès proprement escamoté, Kadhafi ne livrera rien des accords tortueux qu’il avait pu passer avec les puissances occidentales avant de disparaître. On ne saura rien des multiples voyages deTony Blair à Tripoli, ni des accusations très graves portées par la famille Kadhafi sur le financement occulte de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy.

  3. matthieu

    70000 morts et blesés,une invasion étrangère qatarie aidée par les bombardements quotidiens durant six mois de l’OTAN pour mettre en place un régime islamique qui persécutera les chrétiens,interdira les Bibles comme en Algérie et en Egypte et demain en Tunisie avec Ennadah!
    Disons la vérité!C’est un désastre pour la chrétienté!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *