Le Premier ministre québécois Jean Charest refuse de décrocher un crucifix dans l’Assemblée nationale

Download PDF

Par le Salon beige, j’apprends que le gouvernement québécois a refusé de décrocher le crucifix du Salon bleu de l’Assemblée nationale, même si le Tribunal des droits de la personne vient d’ordonner le retrait de symboles religieux d’édifices publics au nom de la neutralité de l’État. Honneur au Premier ministre Jean Charest!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *