L’enjeu du cas Isnard

Download PDF

Comme tous les catholiques européens, je suis avec beaucoup d’intérêt (et d’anxiété!) le cas de Philippe Isnard, ce professeur de Manosque menacé de révocation pour avoir osé montrer la réalité d’un avortement. Jeanne Smits, dans un article qu’il faut lire entièrement, pose ainsi l’enjeu:

« Car la question est de savoir s’il est possible, aujourd’hui, pour un enseignant français, d’émettre à propos de la loi Veil autre chose que des propos laudateurs. Philippe Isnard n’a-t-il pas reçu une lettre du ministre Luc Chatel affirmant que les professeurs qui dépendent de l’Education nationale n’ont pas le droit de remettre en cause la loi sur l’avortement ?
La sanction de Philippe Isnard alourdirait encore le tabou. Elle imposerait donc encore bien davantage l’obligation de se courber devant « le droit à l’avortement, conquête des femmes » qui est déjà affirmé dans les manuels scolaires de nos collégiens. Elle empêcherait tout débat.
Soit dit en passant, elle interdirait aussi la diffusion dans le cadre scolaire du film 4 mois, 3 semaines, 2 jours, primé par l’Education nationale, qui montre en images un avortement tardif…
Si la sanction tombe, alors toute critique de toute loi est scandaleuse. Et les commissions paritaires auraient du pain sur la planche ! »

Il est clair que, si la sanction tombe, il faudra avoir le courage de dire que, en fait « d’Etat de droit » (comme s’en gargarisent les politiques à longueur de journée), nous sommes dans le royaume du père Ubu: l’incohérence qui interdirait de présenter un film primé par l’Education nationale; l’absurdité de ceux qui n’ont que « liberté d’expression » à la bouche et; et surtout la monstruosité qui consisterait à punir un homme qui a eu le « tort » de dire la vérité tout en encensant le lobby de la mort… Tout contribuerait à montrer que la Ve République n’a rien à envier au IIIe Reich sur le plan des principes!
Il faut cependant dire également que, malgré toutes les agressions totalitaires du lobby pro-mort, ce dernier ne peut que perdre: il suffit d’un homme véridique pour fissurer le mur du mensonge. Nous l’avons vu avec la chute du communisme. J’ignore si nous le verrons de nos yeux pour la chute du totalitarisme pro-mort. Mais, si nous n’avons pas encore gagné (il s’en faut de beaucoup!), ce dernier a déjà perdu!

5 comments

  1. JACQUES-FRANCOIS dit LOCARD

    svp
    Allez donc signer la pétition de soutien au professeur de Manosque Philippe ISNARD sur France-Pétitions.com
    Merci !
    JFL

  2. de la Croix Guy

    Il y a quand même quelques dizaines de milliers de militants pro Vie en France , il s’agit de les mobiliser par TOUS les mouvements pro Vie de France et d’autre pays pour protester contre ce continuel acharnement d’un gouvernement scandaleux pire que les nazis et soviétiques adeptes des camps de concentration. Cela suffit… chassons ces gouvernants qui s’unissent pour rester au pouvoir trop lâches pour refuser d’adérer au camp de la mort.

  3. Jean Ferrand

    Il va être viré, cela ne fait aucun doute. C’est le début d’une persécution contre les pro-vie.

    Bien sûr, nous signons la pétition.

  4. Comme l’a dit Jeanne Smith, la culture de mort a perdu, parce qu’on ne peut pas triompher contre la Vérité.
    Si M. Isnard est grâcié, la Vérité triomphe, et il fera peut-être des émules.
    S’il est condamné, la culture de mort témoignera contre elle même qu’elle refuse de voir la réalité de ce qu’elle prône. Elle se condamnera elle-même.
    Finalement, il y a une analogie avec les martyrs qui témoignent jusqu’à la mort et inplorent le pardon pour leurs persécuteurs.
    La seule marge de manoeuvre de la culture de mort, c’est que rien ne se sache, afin de cacher sa défaite. Par conséquent, il faut crier sur les toits la réalité de la persécution que vit M. Isnard et lutter contre la désinformation, qui elle aussi n’a rien à envier au régime soviétique.

  5. Benoît

    J’ai signé il y a quelques semaines déjà. La comparaison avec les régimes dictatoriaux saute aux yeux. Le système ne supporte pas la moindre voix discordante. Parce qu’il sait qu’il est bâti sur le mensonge, sur des mensonges:
    – le nombre déclaré de femmes mortes lors d’avortements clandestins lors des débats à l’assemblée pour le vote de la loi sur l’avortement;
    – le caractère « viable » de l’embryon alors qu’il vit parfaitement dans le ventre de sa mère (prétend-on qu’un homme n’est pas viable dans le vide sidéral pour tuer les astronautes ???) pour justifier le meutre d’enfants à naître;
    – …
    .
    A côté de cela, je dois préciser que ce professeur est remarquable de dignité et de courage.
    .
    Pour mémoire, cette chasse à l’homme est intervenue alors que son fils venait d’être attrapé par une voiture dans la rue et hospitalisé dans un état très préoccupant. Pourtant cet homme est toujours resté mesuré dans ses propos malgré la persécution en règle qu’il a subit par les fascistes de la pensée.
    .
    Son combat est noble et lui est vraiment remarquable. Je lui tire amicalement mon chapeau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *