onu

L’ONU veut imposer le mode de vie « LGBT » à tous les Etats

Download PDF

Le 15 décembre, a été publié un rapport de l’ONU sur les prétendus « droits fondamentaux » des lesbiennes, gays, bi- et trans-sexuels. Ce rapport est intitulé: « Lois, pratiques discriminatoires et actes de violence commis contre les personnes en raison de leur orientation identité sexuelle et de genre ».

Le seul fait de mentionner le « genre » comme facteur de « discrimination » dit assez dans quel esprit a été rédigé ce rapport.

Nos excellents confrères de Religion en libertad, qui nous apprennent cette nouvelle, nous signalent que le rapport précise qu’il faut prohiber l’usage de mots ou d’expressions tels que « débauche », « immoralité », ou « crimes contre nature » pour qualifier les comportements homosexuels.

Mieux (si j’ose dire): il est question « des extrémistes religieux, des groupes paramilitaires, des néo-nazis et nationalistes extrémistes », qui s’opposent aux revendications des groupes LGBT. Comme nous faisons partie du lot, nous pouvons peut-être en parler un peu: oui, nous nous opposons au prétendu mariage gay. Oui, nous nous opposons à l’adoption d’enfants par des couples homosexuels. Mais, non, nous ne sommes pas un groupe paramilitaire. Non, nous ne sommes pas néo-, ni d’ailleurs archéo-, nazis. Et, aussi curieux que cela puisse paraître aux Onusiens, ces habitants d’une planète mystérieuse bien éloignée de la terre que nous habitons, nous ne sommes pas non plus des « extrémistes religieux ». Nous souhaitons simplement vivre en cohérence avec ce que nous croyons. Or, l’interdiction pour une école catholique de refuser un instituteur au motif qu’il est trans-sexuel (interdiction prévue par le rapport… au nom des « droits de l’homme ») nous semble une agression intolérable contre notre liberté éducative de parents. Le fait de nous envoyer en prison parce que nous ne pensons pas que le Christ ou Moïse ont parlé pour ne rien dire nous pose aussi quelques « légers problèmes de conscience »…

Religion en Libertad nous apprend que ce rapport sera discuté en mars prochain par le Conseil des droits de l’homme de l’ONU. Une belle bagarre en perspective pour défendre la loi naturelle et notre liberté de conscience!

2 comments

  1. Lachapelle

    Sous prétexte de défendre le droit de certaines minorités, on rogne sans arrêt la liberté d’expression des autres humains.
    N’oublions pas que le « passage à l’acte » est le propre de ceux qui ne savent pas ou ne peuvent pas (ou plus ) s’exprimer.

  2. Dragone Francesco

    Cette institution est pratiquement dans sa totalite’ sous la domination de la Haute Loge Internationale laquelle pense avoir obtenu sa victoire sur le christianisme en detruisant le mariage. L’exception devient ainsi la regle. Ces satanistes vivent dans l’illusion ( inspiree par le diable ) d’ avoir obtenu la victoire dans le combat contre Dieu ( the point of no return ).

    Dieu va intervenir bientot avec l’avvertissement. Soyons dans la joie!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *