L’Union européenne préfère l’avortement à l’adoption!

Download PDF

J’apprends avec stupéfaction par l’organisation European Dignity Watch que le commissaire européen Viviane Reding a déclaré que la campagne du gouvernement hongrois visant à favoriser l’adoption plutôt que l’avortement n’était pas « en ligne » (sic!) et qu’elle devait cesser au plus vite. Mais de quoi se mêle cette eurocrate?

9 comments

  1. Matt

    Je souhaite juste ajouter une petite précision à l’article. La campagne est financée par la programme PROGESS de l’Union Europénne. Viviane Reding précise donc que la campagne n’est pas « en ligne » avec l’objectif de ce programme. Cela ne change rien sur le fond et c’est absolument désolant de voir ces bureaucrates ériger en devoir le recours à l’avortement.

  2. Jean-Claude Chevalier

    c est une attaque mondiale contre la chrétienté; avortement et mariage gay. Les banquiers se servent des dettes des pays pour obliger les pays à adopter ce genre de politiques. On a donné des milliards aux musulmans pour leur pétrole et on a droit au retour poluant de cet argent. Il faudrait voir clair quand même; croyez-vous que les musulmans pratiquent le meurtre de leurs enfants ? Jamais… ils continent de progresser et leur nombre augmentent à chaque jour jusqu’au jour de l’envahissement intégral des sociétés chrétiennes qui n’auront qu’à disparaître.

  3. Benoît

    Elle préfère que le fruit du péché soit détruit plutôt que d’offrir un salut aux enfants perdus. Une sacrée féministe !
    .
    Elle s’occupe du « bien-être de la femme. Pas de la mère. Encore moins de l’enfant. Point de vue sectariste.
    .
    Qu’elle veuille bien ôter ses oeillères et relise comment Benoît XVI prend en compte l’homme total. En comparaison, c’est rafraichissant

  4. Jean 26

    Matt a raison. En effet, Dieu n’a pas besoin d’utiliser de l’argent europeen pour promouvoir le non-recours à l’avortement. Dieu devrait utiliser de l’argent europeen pour que le Vatican puisse enqueter tous les cas (caches) de pedopornographie enfantine pratiques par les pretes catholiques.

  5. Kris Vancauwenberghe

    « En ligne (avec) » est un decalque de l’anglais « in line (with) ». Anglicisme grotesque mais qui se repand comme l’eclair. De toute facon, il ne faut pas demander aux Luxembourgeois de parler correctement francais ni allemand. Ils ecorchent les deux. Surtout quand ils sont imbibes: le 23 juin est la fete « nationale » luxembourgeoise et Mme Reding avait sans doute bu un coup de trop. Ce n’est pas que leur « biere » soit bonne, ni leurs vins de la Moselle, mais leurs eaux de vie sont tres puissantes. Voila sans doute l’explication des propos de Mme la commissaire.

  6. Yves

    M. Vancauwenberghe dérape. A moins qu’il ne dispose d’éléments précis et circonstanciés concernant les Luxembourgeois en général et Mme Reding en particulier, cela s’appelle de la diffamation. Il se trouve que c’est moralement inacceptable et pénalement répréhensible. Je serais le modérateur de ce blog, je supprimerais ce commentaire…

  7. Kris Vancauwenberghe

    Yves, pour des raisons dynastiques et historiques, les Belges sont mieux places que quiconque pour connaitre les Luxembourgeois.

  8. Virginie Delcourt

    Cette phraséologie au sujet des « dérapages » est assez agaçante et il n’est pas fortuit qu’elle provienne de l’usage médiatique. Les journalistes attribuent régulièrement des points de « dérapage » à toute personne qui ne pense pas comme eux et qui ose le dire. Disons le carrément, c’est une attitude assez suffisante, pour ne pas dire tête à claques. M. Vancauwenberghe peut bien critiquer les Luxembourgeois sans qu’un censeur vienne le déclarer politiquement incorrect.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *