Rencontre entre foi et « saine laïcité »

Download PDF

Le cardinal espagnol Julián Herranz Casado, ancien président du Conseil pontifical pour les Textes législatifs, a récemment répondu aux questions de l’agence Zenit au sujet du voyage de Benoît XVI en Espagne;

« Durant ce voyage, tout comme dans son voyage précédent au Royaume Uni et à tant d’autres occasions, Benoît XVI est revenu proposer, dans cet esprit évangélisateur qui le caractérise et sans faire de politique, un type de société où l’harmonie entre la foi et la raison serait la mesure du vrai humanisme, et où un sain concept de laïcité, qui respecte la dignité de la personne et ses droits inaliénables, dont la liberté religieuse, de culte et de conscience, permette de surmonter le fondamentalisme laïciste, hostile – pas seulement en Espagne et dans d’autres Nations européennes mais en d’autres pays du monde – à l’importance que le christianisme et la religion en général donne aux valeurs familiales, culturelles et sociales. »

On comprend que les dirigeants à la Zapatero – qui ont besoin de leurs prétendues « avancées sociétales » pour masquer l’indigence de leur action sociale – aient quelques difficultés à entendre le discours du Pape!

1 comment

  1. Melmiesse gilberte

    le fondamentalisme laiciste est le contraire de la liberté ou plutot, c’est la liberté que l’on s’octroie pour faire ce que l’on veut sans tenir compte d’autrui.Heureusement la laicité existe quand même, moins apparente que le laicisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *