Un démontage de la propagande homosexualiste

Download PDF

A l’occasion de l’effrayant débat qui a eu lieu à l’Assemblée nationale à propos du « mariage » homosexuel, nos confrères du Salon beige viennent de mettre en ligne un démontage des « intox » majeures sur lesquelles reposent la propagande homosexualiste.
Allez vite le lire, diffusez-le autour de vous. De toute évidence, si les défenseurs du mariage (j’entends les défenseurs du vrai mariage, entre un homme et une femme) sont lors de la campagne présidentielle autant sur la défensive, si j’ose dire, que lors de ce débat, nous allons tout droit vers une défaite cinglante de la famille et de la civilisation. Il est urgentissime que de vrais et solides arguments soient avancés pour défendre une institution qui ne dépend pas de nous et dont dépend la survie de l’humanité.

6 comments

  1. jejomau

    Oui. Nous sommes en danger.

    C’est pourquoi il faut cesser définitivement de les cautionner en quoi que ce soit. Il faut appeler un « chat, un chat ». Par exemple, quand ils utilisent le mot « IVG », leur répondre en parlant de « meurtre ». Il faut redéfinir les mots et leur redonner leur vraie valeur. Il ne faut RIEN accepter d’eux.
    S’ils l’emportent quelque part, il faut que la victoire leur ait coûté si cher.. qu’ils finiront par faire un choix entre la minorité du lobby dégueulasse qu’ils promeuve et qui représente 2% de la population.. et nous, qui représentont le peuple majoritaire de la France.

    En clair : ils doivent redécouvrir que nous sommes en Démocratie. Et la Démocratie, c’est des lois faites en faveur du grand nombre et non en faveur d’une infime minorité…

    http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=599101

  2. Nous sommes en démocratie mais la démocratie est la forme de dictature de la ploutocratie qui dirige l’information. Quand les français comprendront-ils que la démocratie est un leurre? Hitler et Staline ont été élus démocratiquement; l’IVG et l’homosexualité c’est la démocratie triomphante qui est le pire des systèmes politiques après la tyrannie.
    Croire que la Vérité et la Vertu résident dans la quantité est d’une naïveté absolue.
    Le Christ est roi de France, il n’y a de démocratie que chez les saints.

  3. BRUNIER Jean-Marie

    Contre la théorie du genre à l’école de la République Signez la pétition !

    http://ecole-deboussolee.org/?p=1

    juin 8th, 2011

    Monsieur le Ministre,

    J’ai pris connaissance avec consternation des manuels édités par les maisons Hachette, Bordas et Hatier pour le cours de Sciences de la Vie et de la Terre de Première.

    Profitant de l’ambiguïté de votre circulaire parue au Bulletin officiel du 30 septembre 2010 définissant des programmes qui n’ont été soumis à aucune consultation nationale, ces manuels dénaturent profondément ce cours, en imposant ce qu’il est désormais convenu d’appeler la théorie du “Gender” qui est une théorie philosophique et sociologique et non scientifique. Elle affirme que l’identité sexuelle (qui est un concept non biologique) est une construction culturelle relative au contexte du sujet.

    Ainsi peut on lire dans le manuel Hachette : « Le sexe biologique nous identifie mâle ou femelle, mais ce n’est pas pour autant que nous pouvons nous qualifier de masculin ou de féminin. Cette identité sexuelle, construite tout au long de notre vie, dans une interaction constante entre le biologique et contexte socio-culturel, est pourtant décisive dans notre positionnement par rapport à l’autre. Devenir un individu sexué fait partie intégrante de la construction identitaire. »

    Ces manuels reflètent au moins 3 entorses gravissimes des valeurs de notre Ecole :

    Entorse à sa mission :
    L’école doit former l’esprit critique selon les exigences propres de la raison. Le lycée ne saurait dicter des comportements, mais bien former des intelligences. Il ne doit pas devenir une caisse de résonance des opinions ambiantes et versatiles de la société, sous peine de fragiliser les esprits.

    Entorse à sa neutralité :
    En feuilletant ces manuels, je n’ai pu m’empêcher de songer à la fameuse lettre de Jules Ferry aux instituteurs: « Avant de proposer à vos élèves un précepte, une maxime quelconque, demandez-vous s’il se trouve, à votre connaissance, un seul honnête homme qui puisse être froissé de ce que vous allez dire. Si oui, abstenez-vous de le dire. » Notre code de l’éducation exige d’ailleurs le « respect de la personnalité de l’enfant et de l’action éducative des familles » (art. L. 111-2). Dans ce domaine extraordinairement intime qu’est la sexualité, à un âge où les jeunes sortent tout juste de l’adolescence et se construisent, ces manuels constituent une grave intrusion dans leur vie. En tout état de cause, les élèves n’ont pas à être examinés par l’Etat en ces domaines

    Entorse à sa liberté :
    On ne peut pas obliger les professeurs de SVT à relayer un discours extra-scientifique. Comment pourront-ils évaluer les élèves et les préparer aux épreuves du bac sur de telles options partisanes ?
    Il est clair, au moins, que la théorie du « gender » ne peut être présentée aux élèves que comme un choix philosophique (dont on voit mal ce qu’il vient faire dans un cours de SVT !) et non comme une réalité indiscutable.

    Il est indispensable que vous réaffirmiez les véritables missions de l’école en dissipant les équivoques dans l’interprétation du programme, en garantissant la liberté intellectuelle des enseignants et la liberté de conscience des élèves.

    En conséquence, je vous prie donc, Monsieur le Ministre, de bien vouloir :

    – Préciser la portée de la circulaire du 30 septembre 2010 et les programmes que vos services ont voulu définir.
    – Interdire l’usage des manuels incriminés.
    – Garantir que le thème du « gender » ne sera pas à la session 2012 des épreuves anticipées du bac ni aux sessions suivantes.
    – Transférer au pire l’étude du « gender » dans le domaine du débat critique de l’éducation civique ou de la philosophie.

    Dans cet espoir, je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de ma haute considération.

  4. Jean-Claude Chevalier

    ah ici au Québec, il y a longtemps que nous connaissons ces lois infâmes. Vous avez entendu parler du peuple canadiens-français ou de la Nouvelle France ? C’est fini ces histoires… nous ne nous reproduisons plus depuis 20 ans maintenant. Nous faisons appel à de l’immigration pouir venir sauver nos pensions de viellesse et la sécurité sociale. Et la Foi? c’est quoi cette histoire? L’Abbé Raymond Gravel, un prêtre catholique ouvertement « gay » célèbre les messes à la télévision nationale canadienne pour des funérailles d’artistes connus. Les révolutionnaires ont gagné leur pari, ici, au Québec. Mais qu’en est-il de l’.avenir du peuple canadien français, n’ayant plus de Foi?

  5. Claire

    Il y a un seuil où il est inutile de raisonner, d’expliquer. Toute le tête pensante e notre société est vérolée sur cette question de l’homosexulaité. La preuve: il n’y a aucun débat, aucune opposition. Tout le monde est bien d’accord. Le pouvoir est dans les mains de ceux qui veulent le mal.
    Qu’a fait l’humanité quand il en était ainsi?
    La guerre.
    C’est de cela qu’il faut parler.
    La guerre.
    La guerre à toute cette élite politique qui n’a d’autre étiquette que d’être le promotteur de l’homosexualité. Alors que le peuple n’a jamais eu besoin de cette révolution culturelle, nos 68 tards au pouvoir veulent nous montrer qu’ils n’ont rien perdu de ce rêve anarchiste et antichrétien qui les obsède.
    Il est grand temps que le peuple fasse la guerre à ses élites.
    Sans prendre les armes sanglantes, la population doit parler, agir à tout moment, à temps et contre-temps pour dénoncer sa classe dirigeante globale. Sans distinction.
    Il ne faut pas avoir peur d’eux, de leur menace de garde à vue, de dénonciation à la Halde, de pénalités diverses. Mais il faut cesser de faire semblant d’être contre toute cette politique de promotion de l’homosexualité. Et c’est à force de taper sur le clou qu’il s’enfoncera, que les idées contraires à l’homosexualité promue comme normalié sociale pourront trouver des avocats au sein de la classe intellectuelle, puis politique.
    Mais surtout , ne plus avoir peur d’eux…..

  6. los hombres y mujeres con tendencias u conductas inmorales contrarias a las leyes de dios y de la sociedades civilizadas no deben de tener derecho a la adopcion,los matrimonios del mismo sexo no deberian de permitirse ni darle sustento juridico alguno ,si quieren vivir juntos que vivan pero no darles ese privilegio ,el hombre para la mujer y la mujer para el hombre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *