Un entretien avec Susanne Wilkinson

Download PDF

J’ai déjà parlé sur ce blogue de l’affaire qui oppose le couple d’hôteliers britanniques au lobby « gay » pour avoir refusé d’accueillir dans une chambre avec un lit double un couple homosexuel.
Il faut préciser qu’il est probable que cette démarche du couple homosexuel en question était probablement ce que l’on appelle affreusement une opération de « testing » – qui vise donc à « pousser à la faute ». Et il faut préciser surtout que l’hôtel de ces hôteliers est aussi leur maison d’habitation et qu’ils ont donc appliqué à leurs clients la règle qu’ils appliquent légitimement à leurs hôtes, à savoir que seuls les couples mariés sont reçus dans une chambre avec un seul lit.
Le site conservateur Nouvelles de France a interrogé l’épouse de ce couple d’hôteliers. On apprend dans cet article des choses ahurissantes, en particulier que le député conservateur Chris Grayling a été démis de ses fonctions de ministre de l’Intérieur du shadow cabinet conservateur pour avoir dit que les propriétaires de Bed&Breakfast devraient être autorisés à agir selon leur conscience. J’insiste sur le fait qu’il s’agit du parti conservateur et qu’il n’était question que de liberté de conscience… Ce qui en dit long sur le totalitarisme ambiant!
Mais on découvre aussi dans cet entretien une femme sereine, plaçant sa confiance en Dieu (elle est chrétienne évangélique), qui attend sa condamnation sans murmurer et qui déclare:

« Comme chrétienne, je veux vivre ma vie en accord avec mes principes. Cela affecte tout ce que je fais 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Le christianisme n’est pas seulement une religion du dimanche matin. Nous avons à vivre l’amour du Christ en action même si le gouvernement souhaiterait que nous ne le vivions que notre tête. »

Prions pour elle! Et prions pour nous aussi, car les temps qui s’annoncent sont bien sombres pour les chrétiens cohérents…

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *