Un statut « spécial » pour le mariage traditionnel serait « discriminatoire »!

Download PDF

Je parlais tout à l’heure de discrimination. J’apprends par le Salon beige qu’une nouvelle menace pèse sur le mariage traditionnel.
L’avocat général de la Cour de justice européenne dans l’affaire «Römer c/ Hambourg», Niilo Jääskinen, a déclaré dans sa plaidoirie qu’un statut spécial (sic!) accordé, par une Constitution ou une loi nationale, au mariage entre un homme et une femme constitue un obstacle à la mise en œuvre de l’acquis communautaire en matière de non-discrimination fondée sur l’orientation sexuelle.
Ben voyons!
Encore un effort, et nous pourrons mettre en accusation Dame Nature qui, scandaleusement et « discriminatoirement », exige pour la procréation un homme et une femme….

2 comments

  1. Melmiesse gilberte

    c’est une question de vocabulaire: dans l’ancien testament on ne parle pas de « mariage » mais d' »alliance », les chrétiens font une alliance avec Dieu à l’Eglise.A la mairie les couples organisent leur vie matérielle et sociale qu’on appelle « mariage ».Le « mariage » ne sera jamais une « alliance » qu’il soit homo ou hétéro car le sujet en est différent

  2. Benoit

    Merci pour votre blog dont la lecture quotidienne est une richesse.

    Qu’ils soient politiques, juges ou journalistes, je reste toujours ébahi par l’incapacité de nos concitoyens à savoir distinguer entre une différence de traitement fondée sur des raisons légitimes (nature des individus, des actes, des cultures) et une discrimination qui est une différence de traitement infondée car tenant sur des raisons illégitimes.

    Il est légitime de soutenir le mariage qui est basée sur l’union potentiellement féconde d’un homme et d’une femme car cette cellule est la base de la société. Que les enfants qui y naitront seront élevés dans le respect de l’engagement, de l’altérité et y recevra l’éducation nécessaire à la formation des citoyens. Et les adultes qui s’engagent dans le mariage s’engagent aussi à assurer cela.

    Il est illégitime de soutenir par la force de la loi une union de personne de même sexe car cette association n’est pas tournée vers la fécondité selon la nature même de ces personnes.

    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *