Rome : campagne d’affiches contre le Pape

Download PDF

Le Pape François a fait l’objet d’une campagne d’affiches qui ont été apposées en grand nombre dans la Ville éternelle, et qui contestent ouvertement sa manière de gouverner l’Église. Cette campagne n’est pas signée et on ignore donc qui en est à l’origine. Les services de la ville de Rome se sont employés à les faire disparaître mais des photos ont été prises et cette campagne a fait les une des journaux. Voici la traduction du texte de cette affiche : « Dis François, tu as envoyé des commissaires [commisariato, participe passé du verbe commissariare : désigner un administrateur judiciaire] dans les congrégations, renvoyé des prêtres, décapité d’Ordre de Malte et les Franciscains de l’Immaculée, ignoré des cardinaux… Mais où est ta miséricorde ? ».

550x733xmanifesto_04122835.jpg.pagespeed.ic.5NSrqQVmjz

72 comments

  1. Jean-Baptiste

    Enfin! Enfin! Enfin! Elle n’avait que trop tardé, cette dénonciation au grand jour de ces comportements du pape actuel!

    À la liste portée par l’affiche, on aurait d’ailleurs pu ajouter un autre comportement anormal, et qui se rapporte à la manière de promouvoir Amoris laetitia. En effet, AL, en passant par des astuces incroyables de notes de bas de page ambigües, s’est gardé de tout énoncé clair et explicite du changement de discipline qui est voulu ( concernant l’accès aux sacrements de réconciliation et de communion des divorcés remariés), cependant que le changement en cause est activement promu sur le terrain, à commencer par le terrain même du diocèse de Rome!

    . Cette brutalité dans la méthode traduit d’ailleurs un problème de fond. Car ‘on ne peut énoncer clairement le projet promu par AL sans faire apparaitre immédiatement sa contradiction avec l’enseignement constant de l’Eglise fondé sur l’Ecriture. Or, cette contradiction, on veut la cacher. Voilà pourquoi la méthode employée combine le louvoiement et le passage en force.

    Ainsi, la brutalité incontestable des méthodes de gouvernement se relie à des atteintes portées au dépôt de la foi. L’Eglise est entrée sans doute dans la période la plus grave de toute son histoire.

  2. Xavier

    C’est très bien. Il faudrait aussi que certains se dévouent pour organiser un grand chahut, par exemple lors de l’audience générale du mercredi ou lors de l’Angelus. Par chahut, je n’entends absolument pas injure ou blasphème, mais un cri montant du peuple, et qui exigerait du pape qu’il remplisse correctement ses devoirs de Vicaire du Christ, pour le salut des âmes et le bien de l’Eglise.

    • @Xavier, Patricia, Jean-Baptiste…Ce n’est pas parce que l’on arrive à photographier trois affiches que Rome en est « couverte » , et je comprends mal que ce site se fasse l’écho de telles monstruosités. Qui ne voit que le Diviseur (diabolos) semble fort contrarié ? Et vous vous faites ses instruments. Que cela vous plaise ou non, François est le Pape, vicaire de Jésus-Christ.

      • Riposte Catholique

        @Bruno ANEL

        Cliquez sur le lien pour lire un article de la presse italienne qu en traite. Il y en a beaucoup d’autres comme il y a eu beaucoup d’affiches collées sur les murs de Rome. La presse italienne parle d’un minimum de 200 affiches apposées en une quarantaine d’endroits différents. On se contente de rappeler des faits. Interprétez-les comme vous le souhaitez, mas les faits demeurent des faits.

      • Réponse à Bruno AnelÉ
        Oui, le pape est le pape et « tout royaume divisé contre lui-même périra ». Mais l’Eglise n’est pas en péril même si le pape n’est pas un bon pape. A moins – et ce n’est pas le cas aujourd’hui – il soit PROUVÉ – je n’ai pas dit insinué – que son élection est le fruit d’une fraude telle que le Saint Esprit n’est certainement pas intervenu (c’est arrivé, il y a eu des antipapes), c’est le Saint Esprit qui a fait élire le pape François.
        Et, comme nous ignorons tous des desseins de Dieu, nous ignorons quel bien il entend faire sortir de cette élection, mais il est certain que le Saint Esprit n’intervient que pour le bien de l’Eglise et des enfants de Dieu. NSJC a d’ailleurs promis d’être avec nous jusqu’à la fin du monde et que les forces des enfers (traduire : de la mort, et non de l’enfer ou du démon) ne prévaudront pas contre son Église.

        Les fidèles ont le droit d’être surpris par certaines de ses positions, qui semblent, effectivement, en contradiction entre le texte des Évangiles et toute la Tradition jusqu’à l’an passé. Ils ont le droit, qu’ils soient simples fidèles ou princes de l’Église, d’exprimer courtoisement leur surprise et même leur désaccord, tant que le pape n’a pas adoubé ces positions en leur donnant le poids de l’infaillibilité pontificale (ce qui n’est pas – ou pas encore – le cas). Pour les fidèles, c’est sans risque (je ne pense pas que le pape aille jusqu’à les excommunier !). Si les opposants ont une position dans l’Eglise, c’est évidemment à leurs risques et périls.

        Mais ils n’ont pas le droit de faire une campagne grossière contre le pape, ni de lui attribuer des positions qu’il n’a pas prises, ni de lui refuser toute obéissance.

  3. On ne cessera jamais de le dire: « Vous avez été libérés par le Christ pour être vraiment libres, pour ne plus tomber dans l’esclavage de la culpabilité » (Galates 5,1). Pour ceux qui le savent, les prêtres dont on parle ont fait un choix de vie qui n’est pas compatible avec leur vocation sacerdotale. Quoi de plus simple que de leur demander de démissionner pour assumer librement leur choix de vie autrement que dans la prêtrise, pour ne pas vivre dans la peur d’être surpris ou d’être renvoyés. Le pape les a sortis de l’obscurantisme de leur propre choix. La prêtrise demande un minimum de sainteté pour pouvoir sanctifier les autres en se sanctifiant soi-même (ex opere operantis). Quant à l’Ordre de Malte, il n’a pas été décapité, il a été réorganisé pour être que ses responsables soient plus efficaces. Cela s’appelle « l’organisation du travail, le management ». Nous devons tous accepter le changement et la mise à la retraite de certains de nos responsables. Une question: qui dit que les cardinaux eux-mêmes sont miséricordieux? Pour les prêtres qui ont déjà écrit à l’un ou l’autre cardinal, ce qu’ils reçoivent n’est pas la réponse à leurs problèmes, mais les menaces, les sanctions, l’intimidation d’être suspendus, ils vous rappellent votre passé, votre histoire, ils vous enferment dans votre difficulté et ils refusent de vous libérer. Avant que les cardinaux condamnent le pape, ils devraient d’abord s’interroger sur eux-mêmes. Il faudra que le pape s’entoure de plus jeunes cardinaux de 40 à 65 ans: les autres lui rendent la vie difficile parce qu’ils ne veulent pas que ça change!

    • Damien

      @Jean
      « …ils ne veulent pas que ça change! ». Nous sommes vraiment impatients de vous entendre énoncer ce qui doit être changé, et ou l’Église s’est fourvoyée depuis 2 millénaires!
      Trop d’adoration du Dieu Trinitaire?
      Trop de piété mariale?
      Trop d’appel à se sanctifier?
      Trop de guide pour sauver son âme et celles des autres?
      Pas assez de droits aux péchés? (on pourrait tous pécher en chantant et se prenant la main dans une grande farandole ce serait chouette)
      Pas assez de relax par rapport à la parole du Christ?
      Pas assez de reniement du surnaturel?
      Pas assez de syncrétisme ou de ralliement aux hérésies (notamment protestantes)?
      Pas assez d’idéologie humaine?
      Pas assez d’humanisme et de culte de l’homme?
      Non vraiment nous sommes impatients de savoir ce qu’il faut changer absolument à vous entendre.

    • Courivaud

      À Bruno Anel

      Voulez-vous que je vous prête un citron pour en pleurer ?
      Je vous rassure : cette campagne d’affiche ne me fait pas rire, sauf que votre belle citation ne cadre pas ici : réservez-la plutôt aux signataires des « dubia » et aux franciscains de l’ Immaculée.

    • Hervé Soulié

      C’est vrai, ça ! La persécution des Franciscains de l’Immaculée, ça vous a probablement échappé, le mépris affiché pour les signataires des Dubia aussi ?
      Je vous invite çà réfléchir posément, calmement, sur la question de savoir où agit présentement le Malin.

  4. Jean-Baptiste

    A Jean et à Bruno Anel

    Vous donnez des interprétations positives aux mesures d’autorité du pape ou au fait qu’il soit critiqué. C’est de bonne guerre si vous avez pris le parti de le défendre. Mais le problème est que vos arguments ne sont pas solidement étayés, faute notamment que les faits allégués ou la justesse des interprétations proposées ne soient prouvées, donc n’ont pas de valeur.

    A l’inverse, il me semble que c’est invoquer des éléments tout à fait vérifiables et contrôlables que d’observer qu’ Amoris laetitia a camouflé, dans des notes de bas de page (la tristement célèbre note 351, vous connaissez?) son projet d »ouverture de l’absolution et de la communion aux divorcés remariés , d’observer aussi que le pape a par contre fait comprendre sa position par des approbations données à des évêques qui ont interprété AL comme il le voulait. Qui peut contester les faits? et qui peut dire que cette méthode de gouvernement est franche et honnête?

    Qui peut dire, de même, que c’est franc et honnête de refuser de répondre à des cardinaux qui ont présenté des Dubia de la manière la plus courtoise et la plus canonique qui puisse être? Et qui peut juger convenable, en guise de réponse, de leur dire qu’ils ont à se convertir, ainsi que les sont permis de le faire des proches du pape?

    Voilà pour les méthodes de gouvernement. Sur le fond, le contenu des dubia apporte bel et bien la preuve que si le pape ne revient pas en arrière sur AL et de manière plus évidente encore sur les approbations données aux évêques de Buenos Aires, des Philippines, de Malte etc…il porte atteinte au dépôt de la foi sur lequel il a la charge de veiller. Oui, on peut dire, preuves tout à fait précises, faits, textes, et analyses raisonnées à l’appui, que la situation créée par ce pape est extrêmement grave.

    • Yram

      Je suis d’accord avec vos remarques.
      Il faudrait aussi parler de tout ce qui est fait pour encenser Luther. Ce pape trompe les catholiques et les protestants. Quand on sait dans quelles conditions est mort Luther comment peut-on le ramener au Vatican pour l’honorer ?
      D’autre part on a du mal à accepter son attitude lorsqu’il a mis à l’abri deux (ou trois) familles musulmanes au Vatican sans jamais avoir publiquement manifester de la pitié envers tous nos frères d’orient massacrés comme ils le sont encore.
      Ce pape est une calamité pour l’Eglise c’est du déni de ne pas le reconnaître. Il se comporte comme un dictateur !
      Dans une des prophéties (La Salette ?) il est dit que Rome sera le siège de l’Antéchrist. Est-ce ce pape qui va préparer sa venue ? Nous savons que les « portes de l’enfer ne prévaudront pas… » mais en ce moment beaucoup sont plus que perplexes sur les agissements de ce pape qui bouleverse notre FOI.

  5. Gauvain

    « Selon un groupe de dirigeants catholiques qui citent des preuves de diverses sources, en particulier de courriels ébruités par WikiLeaks, George Soros, Barack Obama et Hillary Clinton ont orchestré un coup d’État au Vatican pour renverser le pape conservateur Benoît XVI et le remplacer par le gauchiste radical François.
    Avant de démissionner inopinément dans des circonstances inhabituelles, le Pape Benoît XVI a régné sur l’Église catholique de 2005 à 2013. Devenu le premier pape démissionnaire depuis le Pape Grégoire XII en 1415, Benoît est largement considéré comme le premier à avoir fait cela de sa propre initiative depuis le Pape Célestin V en 1294.
    Toujours est-il que le groupe de dirigeants catholiques cite de nouvelles preuves découvertes dans les courriels divulgués par WikiLeaks, pour affirmer que le Pape conservateur Benoît n’a pas vraiment démissionné de sa propre initiative, mais a été poussé hors du Vatican par un coup d’État qualifié de « Printemps catholique » par les dirigeants catholiques. »

    https://magazinelavoixdedieu.wordpress.com/2017/02/04/wikileaks-clinton-obama-soros-ont-renverse-le-pape-benoit-xvi-lors-dun-coup-detat-au-vatican/

    • Marie-Hélène Battail

      Je crois savoir (cf. « Histoire de l’Eglise » au sujet de Célestin V) qu’un pape ne « démissionne » pas, ne « renonce » pas mais « résigne sa charge ».
      Merci et cordialement.

    • Longsword

      Le doute doit être de mise sur les wikileaks. Les prendre pour argent comptant est une erreur grossière. La position à adopter est de considérer qu’ils sont AU PLUS, un élément POSSIBLE d’information qui doit être croisé avec d’autres informations et vérifiés. Leur mode de propagation en fait en réalité un prodigieux outil de désinformation potentielle, et cela fonctionne très bien. Les premiers Wikileaks de 2011 contenaient des informations absolument erronées, introduites volontairement qui ont eu des conséquences graves. Ces informations ont été prouvées comme fausses.
      SS Benoit XVI s’est retiré de sa charge en raison de sa fatigue et reste aux côtés de SS François qui n’est un gauchiste radical qu’à vos yeux seulement. Dans ce cas, je vois plutôt de la désinformation, au moins de la calomnie, dans votre position. SS François est dans la plus droite ligne de l’Evangile et de la tradition de l’Eglise, y compris dans les notes de bas de page. A moins que vous ne vous sentiez plus Pape que le Pape ? Les mêmes calomnies ont amené un Evêque à quitter sa charge sous la pression de vrais calomniateurs ultra gauchistes eux mêmes en totale opposition avec l’Evangile et l’Eglise. C’est eux qu’il aurait fallu chasser, et non pas l’évêque. Qu’un archevêque ait été assez lâche pour soutenir cela devrait vous faire réagir bien plus fort que les dubias, lesquels ne méritent aucune réponse, tant M.P. Amoris Laetitia est clair.
      Wikileaks de par la nature même des informations diffusées, sans aucun croisement ni vérification, par son fonctionnement, est une forme éminemment raffinée de méthodes de diffusion d’informations fausses élaborées dès les années 60 tant par la CIA que le KGB. Certaines informations peuvent être vraies, d’autres fausses ou tronquées et introduites volontairement.
      Je vous suggère donc de commencer par utiliser des méthodes d’analyse plus raffinées, et de bien réfléchir à vos propos et vos positions. Le but constant de l’Eglise est de diffuser l’Evangile, et de rester ENSEMBLE.
      Pour reprendre votre point de vue, il est clair que les démocrates US, qui sont opposés à toute forme de liberté individuelle telle qu’elle est enseignée dans la Bible, et que des Georges Soros sont à l’origine de nombreuses attaques contre l’Eglise Catholique, la seule tenant bon dans l’intégralité des valeurs de l’Evangile (et y compris dans les notes de bas de page), et que SS François est un adversaire de taille qu’il faut attaquer sur tous les fronts. Maintenant, choisissez votre camp, dans l’Eglise ou en dehors. Le mien est dedans, dans l’obéissance au Pape.

  6. Pingback: Rome : campagne d’affiches contre le Pape | "La voix de Dieu" Magazine

  7. Justin

    Bien d’accord avec Jean-Baptiste.

    Toujours dans le même esprit, celui de faire la différence entre des arguments fondés sur des faits avérés et des raisonnements justes, et des arguments qui ne le sont pas, j’évoquerai l’affaire de l’ordre de Malte.

    Jean nous dit que c’est une affaire d’ « organisation du travail, de management ». Ce n’est nullement démontré et l’on aurait plutôt des indices contraires, mais je ne m’ avance pas plus car je ne maitrise pas tous les dessous de l’affaire. Par contre, il y a un point absolument avéré sur lequel on peut être formel, c’est que juridiquement, le pape a outrepassé ses droits en mettant en place une commission pour enquêter sur des sujets relevant de la gestion propre de l’Ordre.

    Par ailleurs, les services du Vatican ont diffusé une information inexacte en disant que le Grand-Maitre avait remis sa démission au pape. Or cela ne pouvait être que faux, car au moment où le pape prétendait avoir reçu cette démission, le Grand conseil de l’Ordre, seul compétent pour recevoir et accepter la démission ne s’était pas réuni.

    Il y a donc à la fois abus de pouvoir et mensonge.

  8. Courivaud

    Ah bon ?
    C’est pas beau en effet.
    Qui sème le vent récolte la tempête surtout quand on descend sans cesse de son piédestal alors qu’on est tenu d’y rester ès qualité et que l’on perd son temps à disqualifier ses soutiens naturels.

    Il faut s’indigner de propos qui offensent un chef d’Etat et les faire sanctionner mais c’ est plus efficace lorsque celui-ci garde un comportement responsable.
    Papolâtrerie s’abstenir ici.

  9. Cyrille

    Régulièrement, je constate que ce site met en oeuvre les directives du Diviseur. Qu’il est loin de l’Evangile de Jésus que le pape François annonce à temps et à contre-temps. Nous savons où cela a conduit Jésus à une affiche au-dessus de la croix.

  10. frere moche

    tant que nous venons pas a l évangile vivre de la Parole de DIEU il y aura toujours des scandales la bible est le meilleur guide de l être humains mais aujourd’hui on en veut plus on mélange la bible , le coran et autre le DIEU de la bible on m en veut plus christ est le SEUL chemin pour aller au ciel

  11. Brigitte

    Cyrille, nous aimerions bien nous aussi pouvoir défendre le pape, car nous aimons l’Eglise et nous savons le respect et l’affection qui sont dus à son chef de la part des fidèles. Mais le malheur de notre temps est d’avoir à la tête de l’Eglise un pape qui, tout en croyant bien faire certainement, s’éloigne de l’Evangile avec un total aveuglement. Les conséquences sont très graves quand l’erreur s’installe à ce niveau. Il faut donc des courageux pour dénoncer cet état de fait. Il est faux de dire que le pape François annonce l’Evangile de Jésus à temps et à contre-temps, arrêtez de faire du sirupeux. C’est facile de dire cela. C’est plus difficile de résister et de défendre la Parole de Dieu face au laxisme que tout le monde souhaite évidemment pour son confort. Mais où ira le monde si même l’Eglise abandonne la vérité?

    L’aveuglement qui est le vôtre se comprend en fonction du passé de l’Eglise. Mais aujourd’hui reconnaissez que la situation est nouvelle. N’ayez pas peur de le voir: ce pape s’éloigne de l’Evangile. Vous n’avez pas le droit d’ignorer les faits évidents. Plus le temps passe, plus les preuves s’accumulent, et plus l’entêtement à soutenir le pape devient déraisonnable ou malhonnête.

  12. Pingback: El lío que ha armado el Papa se revuelve contra él. Muchos carteles críticos en Roma | Infovaticana Blogs

    • nicolas

      L’argument de « l’injuste persécution » peut être utilisé dans tous les sens. Les signataires des dubia peuvent également utiliser cette argument…

    • Hervé Soulié

      Comme on vous l’a écrit plus haut, l’expert en démonologie que Bruno Anel semble être devrait posément se poser la question de savoir qui le Diviseur utilise à ses tristes fins.
      Celui qui flatte Luther, au mépris des saints hommes d’Église qui ont lutté contre la Réforme ?
      Celui qui flatte l’islam au mépris du christianisme persécuté dans tous les pays musulmans ?
      Celui qui ramène dans son avion exclusivement des migrants musulmans au mépris du troupeau dont il a la charge ?
      Celui qui ne s’agenouille ni à la Messe ni devant le Saint-Sacrement, mais qui le fait volontiers le jeudi-saint devant n’importe qui ?
      Celui qui torpille sans pitié les Franciscains de l’Immaculée dont le tort, il est vrai intolérable, était de célébrer parfois la Messe de toujours ?
      Sur ce dernier point, je continue de penser que vous devriez vous instruire de cette affaire, que manifestement le Diviseur vous a laissé ignorer.

  13. Hervé Soulié

    Les auteurs des affiches auraient pu ajouter que pour la première fois sans doute depuis deux mille ans, nous avons un pape qui ne s’agenouille pas, ni lorsqu’il célèbre la Messe, ni devant le saint-Sacrement.

      • Hervé Soulié

        Mais alors il ne fallait pas accepter (et même rechercher, car il a fait une véritable campagne électorale préalable, chacun s’en souvient) la succession de saint-Pierre.
        Il fallait dire avec simplicité et humilité que, ne pouvant plus s’agenouiller, et risquant ainsi de créer un exemple regrettable pour tous les fidèles, il préférait laisser la charge de successeur de Pierre a un autre.
        Je ne sais pas si vous réalisez la portée d’une telle posture de la part d’un pape, et l’exemple ainsi donné.

  14. sygiranus

    Allons, dormez bien après ce couvercle que vous essayez de mettre sur la marmite. Vos airs de chattemite conviennent à votre papolâtrie (comme devrait écrire Courivaud).

    Souvenez-vous, si vous les avez un jour entendus, des paroles de Notre Dame du Bon Succès (de Bonne Nouvelle), à Quito dans les années 1600. Après avoir fustigé l’action de « la franc-maçonnerie » dont la récipiendaire, à l’époque n’avait jamais entendu parlé et pour cause, Elle ajoute entre autres : « Viendra le temps où celui qui devrait parler, se taira ! ». La suite prévue est dramatique à moins que l’on ne vienne demander le secours de Son bras. Tout Fatima, 300 ans avant !

  15. jpm

    oui diviser pour régner telle est la devise du pape François !
    Educar a partir del conflicto ! La construccion de una cultura del encuentro !Je pourrais multiplier les citations authentiques de ce genre . En voici une autre en français : « La culture de la rencontre c’est cela seulement qui fait avancer la familles et les peuples ».
    En fait les rencontres du pape consistent à réhabiliter ceux qui ont été écartés par ses prédécesseurs Boff, Sobrino, Gutierrez où Luther et bien d’autres.

    Attendons le suite car son conseiller principal a écrit un livre sur l’érotisme du baiser !
    Le pape lui-même a des trous de mémoire et ne sait plus d’où viennent ses quatre principes…et si on avait découvert la source de sa théologie du peuple ?

  16. Le sel s’affadit…et si le sel ne sale plus, avec quoi le salera-t-on ? un pape qui ne s’agenouille pas ! ça alors, j’ai du mal à y croire, (à moins que ses douleurs de dos ne le lui permettent pas)
    Mais il est vrai que sa compassion pour nos martyrs chrétiens n’a pas été à la hauteur, en comparaison de sa générosité pour les musulmans accueillis au Vatican
    Cela ressemble à de la provocation. Prions pour lui et pour notre Eglise.

  17. TONY

    Comme on regrette notre Jean Paul 2 le Grand et l’éminent Benoit XVI , dont les enseignements passeront les siècles ! Prions pour que le Pape revienne sur ces décisions et rétablisse la paix.

    • Juliette

      Vous êtes prêt à embrasser le coran ? comme votre regretté Jean Paul 2  » le grand » ! … consolez vous, bientôt vous serez obligé de le faire.

  18. Inés

    « ceux qui s’opposent à Pierre s’opposent à Mon Église ; ils s’opposent à Ma Loi, ils s’opposent à Moi leur Seigneur et Dieu ; ils condamnent Pierre-De-MesAgneaux, condamnant ainsi Ma Loi ; aveuglés par la Vanité elle-même, ils ne voient plus l’évidence qu’en condamnant Pierre, ils ne suivent pas la Loi, mais deviennent au contraire les juges de Ma Loi ! oh ! écoutez ce que l’Esprit dit à l’Église !  » TLIG 1988

  19. Carolus Magnus

    Qui sème la discorde ramasse la tempête…
    Quand on choisit d’être dans le Monde pour lui plaire et plaire aux mondains, aux athées et aux francs-maçons, aux divergents, oubliant que l’unique Chef de l’Église est le Christ et Lui seul, que le Pape DOIT être son premier serviteur, que la Parole du Christ par l’Évangile est univoque et sans nuances (« le non est non, le oui est oui ») alors que Bergoglio, avide de communication, court derrière la reconnaissance des hommes, se faisant leur serviteur au lieu d’être serviteur de DIEU, voilà le résultat.

  20. champoiseau

    Pour quand est programmée la « canonisation » de luther qui a maintenant sa résidence secondaire au Vatican, invité par « françois »? . Cet infâme luther qui a « vomi » sur la Sainte Messe donc sur le Christ . Si, Anne Merlin l’Eglise est en péril dans sa vie de tous les jours. Evidemment Dieu permet cela pour la punition des hommes et nous savons qu’après ce châtiment de l’abandon (apparent) des hommes le Christ fera son retour devant tous les hommes et châtiera certainement ceux qui auront tenté de détruire L’Eglise, qu’ils appartiennent au clergé à n’importe qu’elle place qu’ils se trouvent ou aux laïcs qui n’auront pas eu la prudence de s’éloigner de ces destructeurs. Relisons St. Paul qui nous parle de l’obligation de suivre la Tradition pour ne pas être égarés.

  21. fg

    Oui, cette campagne est désolante, et elle doit affecter tout catholique.
    Mais, à ceux qui parlent du « diviseur » en parlant des cardinaux et des prêtres qui ont adressé fraternellement les dubia au pape, je voudrais rappeler que le Saint Père a fêté le schisme luthérien et parlé d’évènement bénéfique pour l’Eglise et là, je dois dire que j’ai sincèrement plaint tous les religieux qui ont offert leur vie pour la diffusion de la foi catholique.

  22. karr

    Au moins ces affiches ont le mérite de ne pas laisser les fidèles indifférents!
    Quoi qu’il en soit ce ne serait pas la première fois qu’un pape est invectivé,peut-être la première de cette manière mais nous sommes au XXI° siècle,j’aimerais aussi que sur la lace saint-Pierre les fidèles puissent manifester leur mécontentement;
    Ce pape à jouer les hommes de dialogue,d’ouverture,de rapprochement,de rupture avec le protocole etc…mais cela a fait long feu,à présent ce jésuite argentin révèle son véritable visage,comme le soulignent les inscriptions figurant sur les affiches on se demande ce que signifie la miséricorde pour ce pape.
    Bergoglio refuse systématiquement les demandes d’explications concernant par exemple son exhortation apostolique sur la famille de la part de cardinaux,pourtant c’est un droit qui leur est reconnu et cela fait partie de leur fonction.
    Ce pape n’explique pas ses décisions,il agit avec brutalité,il est naturel que les fidèles comme le clergé demandent des explications.
    Je suis surpris de lire combien l’idée que l’on puisse interpeler le pape ou remettre en question son mode de gouvernement représente pour certains un crime de lèse-majesté et plus encore faire le jeu du diable,un pape peut se tromper,un pape peut tromper,une lecture objective de l’histoire de l’Eglise pourrait en surprendre plus d’un,non le pape n’est pas une réincarnation divine,nous ne sommes pas boudhistes,le pape doit être le Vicaire du Christ,le Serviteur des Serviteurs de Dieu et non un petit tyran.

  23. Santiyague

    Tous les commentaires ci dessus me prouvent une chose; l’Eglise est divisée; il y a ceux qui tiennent fermement les rênes de l’Institution et ont de nombreux appuis – ils s’enhardissent chaque jour davantage ; à l’opposé,il y a ceux qui voient clairement la dérive pastorale qui conduit à une dérive doctrinale, et ceux ci se divisent à leur tour d’une part , en spectateurs muets de cette dérive, n’osant pas affronter une cabale trop puissante, et d’autre part, en héros qui,mettant la vérité au dessus de tout, prêchent la saine doctrine et adressent charitablement au pape des demandes d’éclaircissement .

    Jésus avait prévu la dérive  » on introduira le mal sous couvert de bien » ou encore  » une nouvelle religion se substituera peu à peu à la véritable en en gardant toutes les apparences »

    Parmi les laïcs catholiques, nombreux sont ceux qui sont restés muets quand les Franciscains de l’Immaculée ont été décapités – (le supérieur démis de ses fonctions et assigné à résidence sans contact avec l’extérieur – des responsables disséminés aux quatre coins du monde – tout cela parce qu’ils célébraient la messe de façon exclusive selon le rite de St Pie V) avant même l’élévation au pontificat du cardinal Bergoglio – il est probable que la résignation de sa charge par Benoit XVI est due au fait qu’il n’était pas obéi, et qu’il n’avait plus de forces nerveuses pour s’imposer.

    Quand au diviseur, il est surtout menteur, et après avoir fait croire durant plusieurs décennies qu’il n’existe pas, ni lui, ni l’enfer, ni le purgatoire – il a encore du succès auprès de certains clercs qui doutent encore.

    Dans ce contexte de fin des temps ( et non de fin du monde) le recours à la Très Sainte Vierge est indispensable pour ne pas perdre de vue la réalité de la Sainte Trinité et la prière de l’Ange du Portugal  » Oh Sainte Trinité, Père, Fils et Saint Esprit, je vous adore profondément et……etc…. »

    Prions, non aux intentions du Pape, mais pour le Pape ! et attendons du Ciel une intervention sensible en ce centenaire des apparitions de Notre Dame de Fatima.

  24. Athénaïs

    « Les diviseurs » depuis Vatican II on les connaît ils s’en sont fait une spécialité et c’est de pire en pire, la haine n’a rien avoir, c’est un simple constat. Mgr Marcel Lefebvre qui était un bon missionnaire avait bien raison.

    • Clémence

      Ce n’est pas bon signe, vous finissez par faire du mauvais esprit, encore un peu et s’il y a de la haine quelque part vous allez être le collabo du diviseur, pour emplorer votre vocabulaire, le plus haineux de tous.

  25. Kevin

    Depuis qu’ils ont relégué le Christ, les conciliaires se croient tout permis. A force de brandir l’étendard du concile Vatican II en s’acharnant à celui qui en ferait le plus à diviser et tout détruire, qu’on dirait la cour du roi Pétaud.

  26. Brigitte

    A Bruno Anel
    Ce n’est pas un déferlement de haine mais une juste véhémence à l’encontre de faits avérés pour certains au moins et très graves. Oui il y a quelque fois peut-être des excès dans le ton des critiques, mais avouez qu’on a affaire à des sourds! Le pape ne répond à rien. Il suit ses idées personnelles sans aucun contrôle. Il met des hommes à lui partout. Il se contente de dire que le Saint Esprit l’inspire. Mais croyez-vous vraiment, Bruno, que le Saint Esprit puisse inspirer au pape le contraire de la doctrine de vingt siècles?

    C’est une tentation que l’on connaît bien dans l’Eglise, par esprit de corps, par bienveillance mal placée, de couvrir des actes et des faits inacceptables. On sait où cela mène. Par pitié, Bruno, retrouvez le respect de la vérité indissociable du respect de l’Evangile. Retrouvez votre jugement au lieu de couvrir n’importe quoi. Vous ne savez pas que saint Paul a tenu à inclure dans son enseignement que Pierre pouvait se tromper et qu’il fallait le prévenir. (Galates 2, 11).

  27. Rébécca

    Merci Bruno ANEL et vos acolytes, je trouve aussi que ce Pape est un trésor envoyé par le BonDieu en ce début de millénaire ! Il nous rappelle chaque jour que le Christ est au coeur …de notre vie …et à la tête de l’Eglise .

      • Rébécca

        Vous n’avez pas dû faire les mêmes recherches que moi avant ?!…. Sur mon dictionnaire on me parle de « Clerc … faire fonction d’acolyte à une grande Messe » …
        Mais bon … Si vous voulez Juliette, nous sommes complices …comparses …dans le regard que nous portons sur le Pape François . Aucune objectivité de notre part ? …peut être . Mais une certitude : cet homme là met tout en œuvre chaque jour pour accomplir la Volonté de Celui qui l’a envoyé ! Prenons en de la graine .

      • Longsword

        Larousse, le dictionnaire qui a anticipé la définition du mariage avant même la publication de la loi sur le ridicule.
        ACOLYTE, subst. masc.
        I. HIÉRARCHIE et LITURG. CATH. Clerc promu à l’acolytat* chargé notamment de servir à l’autel un membre de la hiérarchie placé au-dessus de lui (sous-diacre, diacre, prêtre, etc.). Faire les fonctions d’acolyte à une grand-messe (Ac. 1798-1932) :

  28. Santiyague

    Déferlement de haine : expression utilisée par les inconditionnels du pape pour stigmatiser les critiques de son comportement exprimées en termes polis et respectueux . Les suppliques au pape, les lettres des cardinaux, la demande d’éclaircissement ont été formulées en termes respectueux.

    En l’absence de réponse du pape à ces demandes, les affiches on adopté un ton provocateur, expression d’une indignation. Il n’y a pas de haine dans tout cela, seulement une grande tristesse, et de l’indignation.

    Le pape est le vicaire du Christ sur la terre, il est ainsi le gardien du dépôt de la foi qu’il n’a pas le droit de modifier. Il ne devrait pas favoriser le « libre examen » typique de la doctrine protestante -il l’a pourtant fait dans une conversation avec Scalfari fondateur du quotidien « la Repubblica », conversation relatée dans un livre sur les entretiens de François avec des journalistes  » Jorge Marie Bergoglio – Pape François – Parlons – entretiens avec des journalistes » – édition « paroles et silence ».

    Prions la Très Sainte Vierge pour le pape et les évêques !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *