Burke-07b

Synode : le cardinal Burke nommé président d’Anglicus A

Download PDF

Le synode extraordinaire sur la famille qui se tient au Vatican, est selon les observateurs et les journalistes accrédités, le plus opaque jamais organisé. Certes, des conférences de presse sont tenues chaque jour pour rendre compte de manière succincte des débats des pères synodaux, mais on ne sait jamais quel évêque a dit quoi… Une opacité dont se plaignent les journalistes et que conteste même le cardinal Gerhard Müller, préfet de la Congrégation pour la doctrine de la Foi ! Toutefois, il faut savoir observer certains “signes des temps”… Il en est un, survenu hier samedi, qui a surpris bien des observateurs. Les pères synodaux, entre les séances plénières, se réunissent en circuli minore – petits groupes – habituellement en fonction de leurs langues maternelles. Dans le groupe des cardinaux et évêques anglophones, le premier circulus minor, appelé Anglicus A, vient de nommer comme son président – ou modérateur – le cardinal Raymond Burke dont on sait qu’il n’est pas dans les faveurs du pape François… Une élection d’autant plus surprenante que plusieurs père synodaux d’Anglicus A passent pour des “modérés”…

5 comments

    • toto

      Merci pour cette information. On nous fait le coup de Vatican II: les progressistes se font nommer partout pour contrer les éventuelles et saines réactions de ceux qui ont encore la foi catholique. Quelle obstination diabolique! Leur magouille n’a pas marché, les Kaspériens vont passer au rouleau compresseur grâce au Pape!

  1. Tant mieux ! Notre Pape, à qui nous devons quand même respect et affection puisqu’il est Vicaire du Christ, doit savoir qu’il ne peut pas ignorer le sentiment des Chrétiens qui ne partagent pas ses préférences et surtout que cela ne sert à rien de révoquer par la porte ceux qui ne partagent pas son laxisme ( supposé… ), car ils reviendront par la fenêtre !

    • toto

      Ce cardinal Burke est vraiment un cadeau de la Providence! Il va contribuer par sa fermeté à faire jeter les masques des Kaspériens et de leur commanditaire. Béni soit-il!

  2. alex

    Il faut apparement cacher, gommer les dissonances à huit clos.
    Ca évite de démasquer la réalité des schismes et hérésies en cours au plus haut niveau.

    A noter que dans les diocèses, la loi du silence sur ce qui est discuté et engagé reste de mise aussi.
    C’est ensuite que la bas peuple peut constater des choses ahurissantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *