cardinal R Marx

Synode : le cardinal Marx rétropédale

Download PDF

Le cardinal Reinhard Marx, archevêque de Munich et président de la Conférence épiscopale allemande, a récemment mis en garde un auditoire de catholiques de la capitale de la Bavière qu’il ne fallait pas s’attendre à des changements radicaux de la discipline de l’Église sur l’admission des divorcés remariés à la Communion sacramentelle, dont il est partisan. « Ça ne sera pas facile » d’arriver à un tel résultat lors du synode prochain, a-t-il confié à ses auditeurs, leur avouant même que la résistance à la proposition initialement faite par le cardinal Kasper, était forte…

14 comments

  1. jejomau

    Les Néanderthaliens allemands en train de succomber aux Homo Sapiens Africains….

    L’hIstoire se répète finalement. Ca évolue, ca évolue…. Et dans le bon sens…

  2. Féru

    Oui prions pour sauver l’église catholique, que ses choix soient les bons de manière durable, et qu’on puisse toujours l’identifier à l’Eglise de Jésus Christ.
    Le mal gangrène le monde catholique en France à voir les attitudes de sa presse, que cela change aussi grâce à une attitude claire de ses consacrés.

  3. toto

    Il ne rétropédale pas. Il n’a pas renoncé à ses lubies. Il prépare seulement ses fans du lobby LGBT à une possible déconfiture au synode. Déconfiture rendue possible par le courage de quelques cardinaux Mais l’épiscopat allemand, qui est en état de schisme, fera ce qu’il a décidé depuis longtemps: démolir le mariage sacramentel, puis s’attaquer au célibat des prêtres et ordonner des femmes. Pourquoi ne fondent-ils pas leur secte? Parce que leur haine de l’Eglise instituée par Notre Seigneur est plus forte que tout. Il ont juste 500 ans de retard sur Luther.

    • PM de Montamat

      Entièrement d’accord avec toto. Le titre est mal choisi, à mon avis aussi.
      Précisant que le Cal Marx est un pragmatique actuellement déçu que le rapport des forces ne soit pas en sa faveur. Honneur aux cardinaux et évêques qui sont allés de l’avant !
      Il faut rester très lucide dans ce déchaînement d’attaques contre l’Eglise. Surtout contre la perfidie des attaques ‘de l’intérieur…’
      Et donc rester lucide sur les degrés du mal; il y a un renouvellement permanent de mises en doutes, théories, trouvailles ou vieilles lunes ressorties sous des formes diverses,…

  4. lia

    Le « ça ne sera pas facile »… est assez inquiétant, cela veut dire qu’il ne lâchera pas.
    Comment un prélat peut proposer de changer les règles de l’Eglise.
    Les divorcés remariés sont dans l’état de l’adultère, ils ne peuvent, c’est évident, recevoir le Corps du Christ s’ils ne regrettent pas leur péché et changent de vie !

  5. F-JVG1

    Cette  » Excellence  » me semble plus proche de l’idéologie Hérétique que la Sainte Doctrine . . .
    Toutefois sachons être prudents en la matière, le serpent a plus d’un tour dans son sac.

    FIDELITE – PRIERES – MORTIFICATIONS.

  6. perrin luc

    D’accord avec toto : c’est une précaution en effet rhétorique, à la manière de la Wehrmacht qui en URSS se repliait en 1943-1944 sur des positions « préparées à l’avance ». Son Eminence connaît son histoire militaire allemande. Continuons de prier pour que le lobby théologico-pastoral dans lequel le Cardinal – qui fut auparavant un champion de l’orthodoxie wojtylienne – s’est fâcheusement inscrit connaisse son Stalingrad en octobre prochain à Rome. Mais rien n’est acquis à ce stade ni d’un côté ni de l’autre. On peut supputer que les manoeuvres en coulisse façon sommet Eurozone vont s’amplifier, sans parler des nominations faites sur mesure pour démanteler les groupes d’évêques et de cardinaux fidèles à la foi catholique. L’Église allemande est encore riche pas en talents ni en esprit évangélique certes mais en Reichmarks dits aussi « euros » : elle finance beaucoup de projets de développement et de soutien catéchétique etc. tant en Amérique latine qu’en Afrique et en Inde. Cet aspect bassement matériel lui confère un surpoids au Synode et des bras pieux et catholiques peuvent être subtilement tordus, aussi subtilement que les textes de Mgr Forte et de quelques autres militants catholiques-libéraux peuvent induire les esprits en erreur. Gardons enfin en mémoire que les articles les plus extérieurs à la Tradition et aux Ecritures ont reçu un vote majoritaire au Synode de 2014, majoritaire bien qu’inférieur aux deux tiers requis.

  7. Féru

    Comme en politique, par exemple avec l’exemple de la Grèce, j’ai peur que ce prochain synode ne débouche sur rien de ferme, qu’il fasse plaisir à tout le monde en apparence, c’est à dire qu’au fond il mécontente tout le monde.
    Mais nous sommes en église, et son Divin Chef peut redresser la barre si nous prions avec force et persévérance. Il faut avoir confiance, mais c’est dur, très dur. Bien que l’inquiétude soit un péché, je ne peux m’en empêcher.
    Nos amis chrétiens d’orient sont encore plus dans la souffrance, et paradoxalement, ils sont plus fermes dans le respect des enseignements de l’église que tous ces occidentaux décadents.

  8. Pingback: Kirche heute, 30.Juli 2015 | Christliche Leidkultur

  9. Bien d’accord avec Féru… car ce qui est le moins évident c’est Bergoglio lui même… qui commande le synode et décide tout…et n ‘a fait que promouvoir aux postes clefs de ce synode les évêques progressistes , hérétiques et apostats et schismatiques tels le cardinal Marx qui a déjà proclamé haut et fort qu’il CONTINUERA à donner la communion aux divorcés vivant en état d’adultère quel, que soit le résultat du synode…oui il a bien proclamé cela et reste l’un des conseillés du G 7 de Bergoglio qui aurait depuis longtemps non seulement l’exclure de ce gouvernement démocratique de l’église mais tout simplement l’excommunier DE FACTO.. ça suffit de prendre des pincettes pour éviter de condamner les actes surnois d’un pape qui détruit l’église avec une malice démoniaque…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *