o

82 nouveaux prêtres diocésains en France

Download PDF

82 prêtres diocésains sont ordonnés cette année, un chiffre en baisse par rapport aux 92 ordinations sacerdotales de 2013. Ce chiffre de la Conférence des évêques ne compte pas la soixantaine de religieux ordonnés dans le cadre de congrégations ou les membres de sociétés de prêtres (8 dominicains, 5 bénédictins, 2 assomptionnistes, 4 membres de la Communauté du Chemin-Neuf, 3 de la Communauté Saint-Jean, 4 de la Communauté Saint-Martin, 4 Français à l’Institut du Christ-Roi, 3 Français à la Fraternité Saint-Pierre, 1 Français à l’Institut du Bon Pasteur, 7 Français à la Fraternité Saint-Pie X). 2014 marque le passage sous la barre de 90 nouveaux prêtres… 15 prêtres traditionalistes ordonnées pour 82 prêtres diocésains cela fait un ratio de 18%.

Au total, près de la moitié des diocèses français accueilleront des nouveaux prêtres. Parmi eux, les diocèses de Paris, Versailles et Fréjus-Toulon se démarquent cette année encore avec chacun un minimum de 5 ordinations.

Concernant les ordinations diaconales, 76 séminaristes se préparent à devenir prêtre l’année prochaine. Un chiffre qui annonce donc encore une baisse pour l’an prochain.

Les 82 nouveaux prêtres diocésains rejoindront les quelque 13.300 prêtres incardinés présents en France, soit une moyenne d’un prêtre pour 2.527 catholiques. L’âge médian des prêtres est supérieur à 75 ans. Ce qui signifie qu’il y a autant de prêtres plus âgés de 75 ans, que de prêtres âgés de moins de 75 ans.

10 comments

  1. vendome

    En regard de ces 82 ordinations, il faut mettre les 1000 à 1500 prêtres décédés en activité ou partis dans des maisons de retraite.

  2. Fleury

    Bonjour,
    Bonjour,
    Je me posais la question toute simple et bête .. sont ils de vrais prêtres au regard des écrits de Monseigneur Lefèbvre et du Pape Saint Pie X tout permet d’en douter…j’ai eu l’occasion d’en rencontrer et bien dites voir ils ne sont pas regardant les nouveaux prêtes même limite je me demande si ils croient encore en quelques chose..

    ce n’est qu’une réflexion personnelle, mais cette question est plus qu’importante à l’heure où le Saint siège est occupé par un faux Pape .. tout dans son attitude nous laisse à penser qu’il est là pour terminer le travail des autres et que nous sommes au bout de la route.. Nous les chrétiens devons rester vigilants et solidaires même si nous avons des divergences… très cordialement et merci pour votre travail

    si vous avez une réponse je suis preneuse…. Elisabeth Fleury

  3. jejomau

    TANT MIEUX !!! Vu leur formation et leur désobéissance constante sur tous les grands points du Magistère, on ne s’en portera que mieux !

    Vaut mieux quelques vingtaine de prêtres Tradi décidés à faire le Salut des Ames qui leur sont confiées que des animateurs sociaux dont on n’a rien à cirer !

  4. Pingback: Les ordinations sacerdotales en France en 2014 | Chrétienté Info

  5. mettra

    On ne mesure pas encore pleinement ce que risque d etre une Eglise de France sans pretres. Ni une societe d ou l Eglise serait absente. On commence a voir mais on n a pas encore vu. Il faudra alors beaucoup de courage pour perseverer. Qui est sur d en avoir assez?

  6. Hervé Soulié

    82 prêtres diocésains ordonnés, c’est vrai que ce n’est pas beaucoup.
    Cependant, il y a moins de catholiques véritablement pratiquants (messe au moins tous les dimanches et fêtes de précepte).
    Dix fois moins de prêtres qu’il y a une génération, certes, mais aussi dix fois moins de catholiques pratiquants…
    Il faut donc relativiser la gravité de la baisse du nombre des ordinations.

  7. vendome

    Pour apprécier l’évolution:
    1788 110.000 prêtres diocésains dans une France de 25 millions d’habitants
    1945: 65.000 pour 42 millions d’Habitants
    2014: 13.000 (dont 6000 actifs) dans une France de 67 millions d’habitants (dont 50 millions de « souchiens »)
    Deux définitions:
    DECLIN= perte de l’énergie vitale
    DECADENCE= abandon des vertus qui nous avaient faits ce que nous sommes.

  8. Pingback: Kirche heute, 28. Juni 2014 | Christliche Leidkultur

  9. Pingback: Kirche heute, 2. Juli 2014 | Christliche Leidkultur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *