alain_christnacht_pays_dr

Affaire Christnacht : la CEF va-t-elle exploser ?

Download PDF

Alain Christnacht, ancien directeur de cabinet de Christiane Taubira, présidera la commission d’experts chargée de conseiller les évêques de France sur les cas de pédophilie. Cette nomination est semble-t-il une décision de la présidence de la Conférence des évêques, ou du conseil permanent. Bon nombre d’évêques de France y sont hostiles, d’après nos informations. La CEF l’annonce :

Saisie par les évêques qui lui adresseront des dossiers, cette Commission aura pour mission de les conseiller dans l’évaluation des situations de prêtres suspectés ou convaincus d’actes de pédophilie, afin de les éclairer sur les missions pouvant être confiées à ces prêtres sans faire courir de risques à des mineurs. Elle n’interfèrera en aucune manière avec les procédures judiciaires. Elle se prononcera, par conséquent, sur des cas pour lesquels la justice soit s’est déjà prononcée, soit n’a pu se prononcer, compte tenu des délais de prescription.

Cette Commission sera composée de personnes diverses, choisies par le président en fonction de leur compétence et de leur expérience : juristes, médecins, psychologues, animateurs de mouvements de jeunes, parents…

La Commission, qui sera constituée avant l’été, définira elle-même ses modalités de fonctionnement et ses procédures.

Alain Christnacht est conseiller d’Etat honoraire. Il a été préfet, haut-commissaire en Nouvelle-Calédonie, conseiller au cabinet du Premier Ministre M. Lionel Jospin, de 1997 à 2002, conseiller au cabinet du maire de Paris, M. Bertrand Delanoë et, de juin 2015 à janvier 2016, directeur de cabinet de Mme Christiane Taubira, ministre de la Justice.

Il est aussi membre de l’Observatoire de la laïcité et membre de la Mission d’écoute et de conseil sur l’avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie, placés auprès du Premier ministre.

A titre associatif, M. Christnacht est membre du conseil d’administration des Scouts et guides de France et président du groupe d’associations Union des centres de plein air (UCPA).

Cette « commission nationale d’expertise indépendante » qui sera « présidée par une personnalité laïque qualifiée, et composée d’experts » (anciens magistrats, médecins, psychologues, parents…) avait été annoncée par Mgr Pontier. Nous avions déjà critiqué la faible réponse de la CEF à cette crise. Réponse exclusivement juridique, destinée à déterrer des affaires parfois vieilles de 60 ans (faudra-t-il remonter jusqu’au manteau de Noé ?).

Cette commission, présidée par l’ancien bras droit de celle qui a dénaturé le mariage, aura pour mission de « conseiller les évêques dans l’évaluation des situations de prêtres ayant commis des actes répréhensibles ». La présidence de cette commission est  un poste stratégique qui aura accès à beaucoup d’informations confidentielles au sujet de tous les diocèses…

Alain Christnacht est  un catholique de gauche, pratiquant occasionnel, membre du Conseil d’administration des Scouts et guides de France. Il est très proche du pouvoir socialiste en place. Sa fille, Virginie Christnacht, travaille avec Gaspard Gantzer à la gestion de la communication de François Hollande. C’est un des fondateurs de Terra Nova, laboratoire d’idées de la gauche, dont il est toujours membre du conseil d’administration. Ce groupe milite par exemple en faveur de l’euthanasie. A l’approche de 2017 et de ses élections, Terra Nova tente de récupérer un électorat fragilisé par les affaires du quinquennat.

Le Salon Beige se demande si nous devons comprendre cette nomination comme la volonté de certains évêques français de cacher des choses suite aux dernières affaires de pédophilie en s’alliant avec le pouvoir en place.

Le gauchiste Patrice de Plunkett soutient cette nomination mais comme souvent, il ne fait pas son travail de journaliste et masque les véritables problèmes qu’expliquent cette nomination. Nous savons désormais, au-delà des scandales de sévices sexuels sur des enfants (scandales sérieux mais très anciens), que bon nombre d’évêques, et pas des moindres, gèrent peu ou pas du tout les problèmes de prêtres homosexuels. Certains attendent la retraite en espérant que leurs successeurs se pencheront sur ces problèmes… C’est un vrai sujet d’actualité et il semble bien que le lobby LGBT soit puissant dans l’Eglise qui est en France. On a beaucoup parlé de son influence au Vatican, influence confirmée par les papes, mais on a oublié de parler de son influence en France. Bon nombre d’évêques ne savent pas comment gérer ces cas : faut-il les écarter, comme le demande Rome, et subir la foudre médiatique avec accusations d’homophobie, ou subir leurs exigences, leurs manipulations, leurs chantages ?

A la CEF, il semble que le chantage a gagné. Mais dans beaucoup de diocèses (à la périphérie de la CEF…), la grogne monte. Cette affaire s’ajoute à celles portées notamment par Mgr Brunin. La CEF explosera-t-elle ? Sans doute pas : l’esprit de résilience est bien présent et les évêques diocésains ne contestent pas ouvertement les décisions du Conseil permanent. Mais les débats et les contestations internes sont bien présentes et elles risquent de provoquer des fractures qui ne vont faire que s’aggraver avec le temps.

maximilienbernard@perepiscopus.org

59 comments

  1. Baudouin

    Le sujet est grave. L’affaire est loin d’être anodine. Elle traduit les dérives des fameuses conférences des évêques dans plusieurs pays occidentaux et leur comportement d’assemblées parlementaires, en premier lieu celle de France.
    Là, le symbole est puissant avec cet homme peu banal qui hante les couloirs d’un régime qui a tant attaqué la famille presque par haine. Inutile d’utiliser les vieilles étiquettes de gauche et de droite sentant le rance d’une armoire restée fermée depuis les années quatre-vingts et qui n’ont aucun intérêt. Ni de cataloguer ici Patrice de Plunkett qui n’est pas un homme à étiqueter facilement.
    L’essentiel est de dire qu’on ne devient pas par hasard le directeur de cabinet d’une femme ayant juré la perte du mariage et qu’on n’est pas membre de Terra Nova par accident. Et donc, pourquoi choisir cet homme ? La CEF doit répondre.

  2. Il ne faudra pas vous étonner: 3/4 des évêques français soutiennent le « mariage pour tous »… la pédophilie n’est que l’autre face de la médaille…Je suis prêtre sans paroisse aujourd’hui pour avoir dit non à un évêque homosexuel…j’en ai parlé aux autres évêques qui ont refusé de m’accueillir… »Dieu seul pourra nous réconcilier après nous avoir tous enterrés » (Emile Poulat, « L’ère postchrétienne ».

    • toto

      « 3/4 des évêques français soutiennent le « mariage pour tous » »
      Hélas oui, c’est exact. Peut-être parce que 3/4 des évêques sont franc-maçons ou sympathisants. C’est normal qu’ils choisissent un des leurs.
      C’est étonnant (et scandaleux) que les LGBT qui prônent partout l’homosexualité et la pédophilie, osent reprocher à quelques prêtres d’êtres pédophiles!!!??? Ces prêtres ne font que se comporter comme eux, les LGBT!!!! Comment de si grossières manipulations peuvent encore être efficaces auprès des catholiques??

      • Théofrède

        le président Pompidou aurait dit : « tous les évêques sont francs-maçons, sauf ceux à qui c’est interdit par les statuts du parti communiste »

    • Bonsoir,
      Prêtre sans paroisse ? alors que nous manquons cruellement de prêtres!
      Ma petite ville d’un peu plus de 5 000 habitants n’a plus de prêtre résidant.
      Je suis moi-même sans paroisse. Peut-être pourrions-nous annoncer la Bonne Nouvelle de la Résurrection de Notre Seigneur JESUS-CHRIST ensemble? Simple suggestion.
      Que DIEU vous bénisse et vous garde dans Sa Paix et Sa Joie!
      Merci!
      JFL

  3. « pratiquant occasionnel, », c’est-à-dire pécheur public et en réalité NON-PRATIQUANT. Donc, il ne se confesse jamais et va à la messe quand ça lui chante. Il n’y communie pas moins (d’où d’ailleurs le caractère loufoque d’Amoris lætitia).

    Pour un haut fonctionnaire c’est très grave. Car songez au bien qu’il ferait s’il allait à la messe au moins tous les dimanches, s’il se confessait au moins une fois l’an et s’il veillait à avoir été confirmé. Il est vrai que dans ce cas sa position de magistrat et de haut fonctionnaire serait intenable. Preuve que la Constitution française n’est pas appliquée soit dit par parenthèse ; car la République française proclame qu’elle respecte toutes les croyances (Article 1er 3ème phrase)

    Mais monsieur Christnacht après avoir milité contre la conception catholique du mariage, avoir fait réprimer avec brutalité les pacifiques manifestants, après avoir milité pour le massacre des enfants financé par le Trésor public, viendra toucher l’argent des diocèses… Il y a du mérite à rester catholique sous le règne de pareils évêques…

    • Rascol

      Comment pouvez-vous prendre de telles informations pour argent comptant. Quelqu’un a-t-il suivi M.Christnacht pendant des années pour le juger « pratiquant occasionnel ? » Et d’ailleurs, ne sommes nous pas tous des pratiquants occasionnels quand il s’agit de mettre en oeuvre les Béatitudes ? Ces jugements sommaires sont une honte.

      • Clofer

        Occasionnel ou assidu, il est complètement apostat par les idées qu’il soutient et par sa participation à un gouvernement perverti par Satan.

      • La notion de « pratiquant » n’est pas laissé à la discrétion des amis de monsieur Christnacht. Pour un catholique être pratiquant, c’est satisfaire aux obligations PUBLIQUES de tout catholique. C’est pourquoi dire de quelqu’un qu’il est pratiquant occasionnel, en rigueur de terme est comme dire qu’un cercle est carré. Ou qu’un tel est à moitié marié.

        Il se peut qu’un catholique pratiquant soit moins bon moralement qu’un catholique « non-pratiquant ». C’est une autre question.

        Si le journaliste dit « pratiquant occasionnel », cela signifie qu’il ne va pas à la messe, acte public, tous les dimanches et qu’il le dit. Maintenant si monsieur Christnacht veut démentir, il peut le faire. Il peut dire je suis catholique pratiquant. Je vais à la messe tous les dimanches, je suis confirmé, je communie et me confesse une fois par an. Quand on nous demande si nous avons la foi catholique, à nous autres catholiques, nous sommes tenus de déclarer publiquement « Oui, par la grâce de Dieu je suis catholique. » La religion catholique n’est pas seulement privée, elle est aussi publique. Donc la pratique est publique. Il se peut, c’est même l’évidence quand j’y réfléchis, que monsieur Christnacht soit bien meilleur que moi. Mais c’est une autre question.

        Avant d’insulter les gens, vous feriez mieux de considérer qu’on ne peut juger que de ce que l’on connaît. Quand on n’a pas les instruments culturels pour juger, on ne juge pas, surtout pour condamner… sommairement.

  4. Clofer

    Je reste catholique mais absolument non pratiquant depuis l’arrivée de François et l’expansion de l’attitude complètement hérétique de cet épiscopat décadent : soumission à l’Islam, relativisation du péché, délires environnementalistes, accueil irréfléchi de clandestins dangereux et j’en passe. Ils me dégoutent.

    • Bonsoir,
      Il est dommage que vous puissiez dire que vous restiez catholique sans pratiquer votre religion.
      C’est comme si vous me disiez: oui je respire l’air comme tout le monde, mais quand ça me chante! J’aurais peur pour votre survie physique! Alors il en ai de même pour votre Vie Éternelle!
      Il reste que vous devez, en tant que catholique aimer vos ennemis, si vous n’aimez que ceux qui vous aime, que faîtes-vous d’extraordinaire? Même les païens en font autant.
      Que DIEU vous bénisse et vous garde dans Sa Paix et Sa Joie!
      Merci!
      JFL

  5. Gershom Leibowicz

    Une nomination qui honore la CEF

    Choisir un haut fonctionnaire , intègre, suffisamment distancié vis à vis de l’église sans pour autant y être hostile,ayant le sens de l’intérêt général , l’esprit d’ouverture et de dialogue , ainsi que la fermeté nécessaire est assurément le signe que la CEF se préoccupe enfin de l’efficacité de sa lutte contre la pédophilie des clercs.

    Il faut fort mal connaitre la déontologie de la haute fonction publique pour s’imaginer que les tendances politiques puissent prendre le pas sur le sens de l’intérêt général.

    Si le président de cette commission n’était pas libre vis à vis de la hiérarchie catholique, celle -ci ne pourrait pas être indépendante comme le souhaitent les évêques. Ceux qui s’opposent à cette nomination souhaitent ils une commission partiale à la botte des évêques, sensible à toutes les pressions qui ne serait plus à même de jouer son rôle et rendrait l’action contre la pédophilie des clercs totalement inefficace?

    Je rappelle enfin que la mission d’Alain Christnacht ne concerne que la lutte contre la pédophilie dans le cadre d’une commission se voulant indépendante et non pas les positions de l’église de France dans les autre domaines , qui ne relèvent que des évêques.

    Le procès d’intention fait à cette nomination ne relève pas d’une appréciation objective des faits, mais doit tout à l’idéologie.

    • Bonsoir,
      Votre raisonnement fait fit de la présence du Pape. D’après vous : il compte pour du « beurre »?
      C’est une honte pour l’église catholique d’en appeler à l’extérieur pour juger les propres crimes de ses membres!
      Que DIEU vous bénisse et vous garde dans Sa Paix et Sa Joie!
      Merci!
      JFL

    • toto

      @Gershom Leibowicz
      Vos commentaires sur divers blogs montrent à quel point vous êtes en symbiose avec les progressistes des « communautés de base » et autres fariboles. Fariboles qui montrent que l’épiscopat français, dans sa grande majorité, n’est pas sorti de la lutte des classes et de son communisme « sentimental ».
      La promotion de la pédophilie est faite depuis des décennies par la gauche, l’ultra-gauche, et les cathos de gauche. D’où vient donc cette chasse hystérique aux prêtres pédophiles? Parce qu’ils sont prêtres?
      Alain Christnacht aurait mieux à faire de s’occuper des pédophiles de l’Education Nationale, ou chez les Scouts de France, ou chez les clubs de sport. Là, il pourrait en pondre des « recommandations ».
      Et vous parlez « d’idéologie » ? La nôtre, ou la vôtre?

    • Vous n’êtes apparemment pas catholique. On peut le constater au fait que vous n’avez pas les critères pour juger de nos réactions.

      On pourrait d’ailleurs se demander si un acatholique ne serait pas plus idoine qu’un catholique incohérent. Un homme honnête vaut mieux qu’un catholique pécheur public.

      De plus, les hauts fonctionnaires à (x) centaine(s) de millier(s) d’euros annuels de revenus et dont je constate tous les jours la partialité, voire la haine pour certaines catégories de la population, sont discrédités en France. Je n’ai aucune confiance dans les hauts fonctionnaires et les hauts magistrats.

      • Le fait de n’aller pas à la messe le dimanche, abstention publique, interdit de communier.

        Voici les textes du code de droit canon concernant ces cas:

        Can. 915 – (…) ceux qui persistent avec obstination dans un péché grave et manifeste, ne seront pas admis à la sainte communion.

        Or le canon 1248 dispose :

        « Can. 1247 – Le dimanche et les autres jours de fête de précepte, les fidèles sont tenus par l’obligation de participer à la Messe; de plus, ils s’abstiendront de ces travaux et de ces affaires qui empêchent le culte dû à Dieu, la joie propre au jour du Seigneur ou la détente convenable de l’esprit et du corps. »

        Donc celui qui s’abstient sans raison valable d’assister à la messe le dimanche est un catholique qui s’obstine dans un péché grave et manifeste.

        Ce qui normalement devrait l’empêcher de communier et ce en vertu du canon 916:

        « Can. 916 – Qui a conscience d’être en état de péché grave ne célébrera pas la Messe ni ne communiera au Corps du Seigneur sans recourir auparavant à la confession sacramentelle, à moins d’un motif grave et qu’il ne soit dans l’impossibilité de se confesser; en ce cas, il n’oubliera pas qu’il est tenu par l’obligation de faire un acte de contrition parfaite, qui inclut la résolution de se confesser au plus tôt. »

        Ce qui veut dire que l’on ne peut communier si l’on est en état de péché grave et que l’on a pas l’intention de se confesser « au plus tôt ». « Au plus tôt » n’est pas une clause de style qui voudrait dire « sur mon lit de mort », « si j’en ai l’envie », « quand ça me chantera ». Et « je ne vais pas à la messe tous les dimanches, mais seulement quand cela me chante et je continuerai » car je me moque des lois de l’Église, mais je n’en communierai pas moins quand je serai à la messe. Donc ces dispositions de loi impliquent que l’on prenne la ferme résolution d’aller à la messe tous les dimanches, ensuite de se confesser (« au plus tôt » si l’on veut communier) d’avoir négligé d’y aller sans raison proportionnée, d’en recevoir l’absolution et de faire la pénitence donnée par le prêtre et de rendre grâce d’avoir reçu l’absolution.

        Il est cependant parfaitement exact que le clergé dans son écrasante majorité (donc sauf exception) se moque en pratique des dispositions du droit canon et distribue la communion à n’importe qui, parfois à des gens qui ne sont pas baptisés. C’est pourquoi Amoris lætitia est loufoque.

        Ainsi un catholique incohérent vaut-il mieux qu’un juif cohérent ? Je ne le crois pas. Je préfère un juif cohérent qui applique le Talmud qui commande de ne pas faire aux autres ce que le sujet ne voudrait pas que les autres lui fassent (donc respecte la liberté religieuse), à un catholique incohérent qui se moque ouvertement de l’Église et de ses lois. C’est du moins mon opinion.

        • Jacques jacques

          Merci de sortir les texte qui vous arrangent, mais ouvrez donc les yeux et voyez l’apostasie du Pape.

          Le pape qui dit que nous cherchons tous le même Dieu, mais de manière différente, qui par ces parole renie Le Christ et la Sainte Trinité.

          Vous êtes aussi un apostat, et faites bien attention de ne pas tomber au fond d’un puis quand un juif est à côté, parce que s’il applique le Talmud, il retire vite l’échelle.

          Vous semblez avoir bien appris les textes qui vous arrangent mais vous ne connaissez rien du Talmud, et vous vous montrez là bien incohérent, mais par ignorance.

    • Moi

      « Il faut fort mal connaitre la déontologie de la haute fonction publique pour s’imaginer que les tendances politiques puissent prendre le pas sur le sens de l’intérêt général. »
      Je suppose que c’est une blague ou de l’ironie !

      • Vous avez parfaitement raison. Du temps où j’était avocat un confrère m’avait prévenu: « Su tu fais ça, tu ne gagneras jamais plus aucun procès en France. » Qu’est-ce à dire ? Sinon que la magistrature constitue une sorte de Mafia ?

        Alors la confiance dans les hauts magistrats… vous pouvez repasser surtout arrêtez de nous raconter des sornettes.

      • Jacques jacques

        Regardez le nom de l’auteur cette phrase, et vous comprenez de suite pourquoi, il ose sortir cette énormité.Pour lui, ce n’est ni une blague , ni de l’ironie : sa vision du bien public n’est tout simplement pas la votre.

        Dis moi qui tu es et je te dirai comment, et ce que tu penses.

      • Monsieur Christnacht, « fonctionnaire intègre » réprouve-t-il la pratique des assassinats des « Assassins de la République » ? Demande-t-il la poursuite et la punition des auteurs de ces assassinats ?

        Sinon, il ne mérite pas le qualificatif de « fonctionnaire intègre ».

  6. vendome

    La pédophilie (pédomanie?) chez les prêtres est peccamineuse.

    L’homosexualité chez eux l’est à peu près autant: or on n’en parle pas! Le Primat de Pologne fit faire une étude sur ce problème: elle est oubliée.

  7. Benoît

    « Bon nombre d’évêques, et pas des moindres, gèrent peu ou pas du tout les problèmes de prêtres homosexuels. »

    La Corse ne fait malheureusement pas exception …
    Continuons à préserver les apparences … avec les résultats désastreux que l’on sait.
    C’est bien connu, les gens sont très attirés par les sépulcres blanchis !

  8. Perret

    Patrice de Plunkett d’extrême-gauche ? Vu son parcours (Action Française, puis GRECE d’Alain de Benoist) il était plutôt accusé d’extrémisme de droite. Mais je ne crois pas qu’on puisse le mettre dans aucune de ces deux cases aujourd’hui. Cet article est curieux et mélange de vrais constats sur l’état de déliquescence de la CEF à des affirmations mal ou pas étayées.

  9. Hervé Soulié

    Ce haut-fonctionnaire socialiste à la tête d’une « commission » chargée d’instruire et de préparer les procédures contre les membres du clergé soupçonnés de pédophilie?
    On croit vivre un rêve éveillé

  10. Gershom Leibowicz

    à Louis Jacques François, toto, Denis merlin et aliis

    Comme beaucoup d’entre nous , je crois que l’Evangile ne peut pas instrumentalisé aux services d’idéologies qu’elles soient de droite ou de gauche. Or vivre de l’Evangile tel qu’il m’a été transmis par l’Eglise catholique (Ecriture et Tradition) suppose que l’on fasse la vérité sur la situation que l’on vit. Pour faire la vérité sur la pédophilie des clercs il y a besoin d’un regard extérieur, non inféodé, insusceptible de conflits d’intérêt; c’est pourquoi le choix d’un haut fonctionnaire , non hostile par principe à l’Eglise , peut s’avérer un bon choix.

    Pour remplir cette fonction , ses opinions politiques, le fait qu’il ne soit pas catholique pratiquant , importent peu. Il n’est ni une autorité morale , ni en charge de la Parole de l’Eglise. il est juste chargé de veiller à l’objectivité de l’expertise en matière de pédophilie des clercs, condition nécessaire pour faire la vérité.

    Il ne faut pas tout mélanger.

    • Bonjour,
      D’où tient-il que la pédophilie est un grave péché? Si ce n’est de l’Évangile et de la Parole de Notre Seigneur JESUS-CHRIST. Alors arrêtons nos balivernes.
      Vous parlez de faire ‘la vérité ». Sachez qu’il n’y a qu’une seule Vérité. C’est DIEU Lui-même. Alors si l’on ne transgresse qu’un seul des 10 Commandements, l’on transgresse TOUTE LA LOI du Créateur.
      Que DIEU vous bénisse et vous garde dans Sa Paix et Sa Joie!
      Merci!
      JFL

    • Je suppose que ses fonctions ne sont pas gratuites. Je suis donc intéressé de voir qu’en payant le denier du culte et en donnant à la quête, je paie un monsieur qui fait partie de Terra nova et en est même un des fondateurs.

      Voici un des paragraphes concernant Alain Christnacht dans la rubrique wikipedia qui le concerne:

      « Après le retour de la droite au pouvoir et le retrait de Lionel Jospin de la politique en 2002, Alain Christnacht est nommé conseiller d’État par décret du 27 avril 20027. À ce titre, il a été assesseur à la 8e sous-section du contentieux, juge des référés et rapporteur à la section des finances. Il devient dans le même temps conseiller (à temps partiel) chargé des relations avec les Églises du maire de Paris Bertrand Delanoë – fonctions qu’il abandonne en 2011. Il est membre depuis sa création en 2008 du laboratoire d’idées de gauche progressiste Terra Nova, coprésidé par Michel Rocard, Bertrand Delanoë et Daniel Cohn-Bendit. Au 1er septembre 2013, Il est nommé le président de la 8e sous-section du contentieux. Depuis le 1er avril 2014, Il est le président de la 9e sous-section du contentieux. »

      Jugez vous-même après la lecture de ce texte, si cet individu est impartial et si nous avons des magistrats impartiaux.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Christnacht

      D’ailleurs monsieur Christnacht est qualifié que « catholique pratiquant » dans cette rubrique. Avec monsieur Leibowitz, vraisemblablement un ami de monsieur Chrisnacht et qui doit émarger lui aussi au Conseil d’État, qui déclare qu’il n’est pas pratiquant ce point devient des plus obscurs.

      Il n’est pas beau de prendre l’argent des pauvres pour le donner aux riches comme le cardinal Barbarin l’a fait en choisissant pour avocat le franc-maçon notoire et officiel: André Soulier, Mgr Pontier se paie les services d’un socialiste grand teint ancien collaborateur de madame Taubira, grande promotrice de l’homosexualité officielle.

      Ah ! Ce n’est pas un avocat hostile au « mariage » homosexuel qui est choisi pour percevoir l’agent des fidèles !

    • toto

      A vous lire, Alain Christnacht est la blanche brebis immaculée (Christweiß?) qui laissera de côté son idéologie pour rester neutre? Personne ne peut rester neutre. D’ailleurs qu’on le nomme pour faire le même travail à l’Education Nationale, il va avoir du boulot, s’il veut bien le faire de manière « neutre ».

  11. S’il est vrai que Monsieur l’Archevêque de Marseille est responsable de cette décision qui va semble-t-il s’imposer à tous les évêques, peut-être serait-il opportun qu’il nomme dans la foulée un haut fonctionnaire proche des services du Ministère de l’Intérieur, pour enquêter sur le cas de M l’abbé Hugues Madesclaire, prêtre de son diocèse, qui se serait suicidé en s’auto-égorgeant en avril 2000 et dont attend toujours la communication du rapport d’autopsie …

    Voir nos archives
    http://cril17.info/?s=hugues+madesclaire

  12. jpm

    finira-t-on par comprendre ce que vaut notre épiscopat ? Cette fois pas d’échappatoire les évêques sont tous responsables car aucun n’a levé le petit doigt !

  13. Pingback: La question du jour : la catho-réacosphère laïque va-t-elle faire exploser la CEF ? « cril17.info

  14. Benoît

    « Réponse exclusivement juridique, destinée à déterrer des affaires parfois vieilles de 60 ans. »

    Pendant que l’on glosera sur les vieilles affaires, on continuera à recruter n’importe qui dans la plupart des séminaires diocésains. Car de cela personne ne parle, évidemment.

    Un peu à l’image de ces politiques qui ne cessent de commémorer de tragiques évènements du passé mais ne lèvent pas le petit doigt quand par exemple les Chrétiens d’Orient se font massacrer (le fameux devoir de mémoire n’engagerait-il donc pas à autre chose qu’à se donner bonne conscience ?)

    • Bravo de nous avoir déniché cette perle, cril17. L’avenue de Breteuil, c’est le siège de la CEF.

      La séparation des Églises et de l’État ? Oui, mais sauf lorsque la gauche veut influencer l’épiscopat.

    • esprit libre

      Je n’avais pas lu cet article : merci !
      Je recommande à tous de le lire pour mesurer les errements graves dans la rédaction du quotidien La Croix. Cet article fait sauter au plafond : onctueux, mielleux, servile devant le relativisme et l’idéologie libertaire, à genoux devant le pouvoir sans retenue. Il y a des perles :
      « Son passage au cabinet de Christiane Taubira gêne une partie des catholiques. »
      « Et des missions délicates, ce grand serviteur de l’État en a mené de nombreuses. »
      « De juin 2015 à février 2016, Alain Christnacht a été le directeur de cabinet du garde des sceaux Christiane Taubira. Le nom lié à la loi sur le « mariage homosexuel », devenu un épouvantail pour bien des catholiques. » (car cette loi scélérate pourrait être un totem voire un veau d’or pour d’autres ?)
      On croit rêver ou plutôt on croit faire un cauchemar !

  15. Jacques jacques

    Christnacht est énarque, donc obligatoirement Franc maçon. Sa carrière le confirme.
    Un Franc maçon est systématiquement anticlérical.
    Leibowicz qui le défend est juif, même s’il se dit catholique, de toute façon marrane puisqu’il préfère un juif sérieux à un catholique négligent.
    Un vrai catholique ne préfère en aucun cas un juif.
    Le combat contre le christ et le christianisme a commencé avec la condamnation de Jésus.
    Tous les coups sont permis dans ce combat à mort .
    Au point que l’église elle même est infiltrée, ce qui explique sa nomination.
    Ce n’est qu’une bataille de plus qui se gagne contre l’église, mais au bout du compte, s’il ne reste un jour que quelques catholique, et il en restera toujours, le combat ne sera jamais gagné par les grands prêtres, malgré leur perfidie qui est allé jusqu’à créer la franc maçonnerie pour les servir, pour détruire la chrétienté de l’intérieur.

    Vous trouvez ici les deux axes du combat : Christnacht le franc maçon , défendu par Leibowicz, qui le dit intègre , mais franc maçon intègre , pas fonctionnaire intègre.

    • Sous votre pseudonyme, se cache un « bon » troll provocateur cherchant à affaiblir la position de ceux qui contestent le choix de monsieur Christnacht. Vous ne trompez personne et en tous cas pas moi.

      • Jacques jacques

        Je ne suis pas un « provocateur »
        Je conteste comme vous le choix de Christnacht, je conteste surtout les évêques qui ont fait ce choix ainsi que Rome et le pape certainement au courant, et qui laissent faire , s’ils n’approuvent. Permettez moi de vous rappeler que la pape disait il y a deux semaines qu’il devait y avoir plus de laïcité en France, c’est probablement la raison d ce choix laïcard.

        Mais contrairement à vous je ne m’en étonne, parce qu’il y a longtemps que j’ai compris ce que vous n’avez pas encore compris.
        Contrairement à vous Toto, ci dessous a très bien compris. Voir son commentaire du 25 avril à 10h05

         » Le mystère d’iniquité… »

        • Le pape a dit qu’il fallait plus de laïcité, car c’est un roublard (il le dit lui-même). Ce qu’il veut dire c’est que l’État ne doit pas violer la laïcité en professant, prêchant et enseignant le laïcisme qui interdit arbitrairement toute transcendance.

          Le laïcisme viole en effet la laïcité (qui est la neutralité nécessaire et juste de l’État laquelle n’interdit pas à l’État de professer la foi catholique). Donc le pape est un roublard et un plaisantin… qui aime bien rire dans sa barbe. Comme tout jésuite… tout en ne lâchant rien de l’orthodoxie, il aime déconcerter pour faire réfléchir.

          Cela peut plaire ou déplaire… C’est son style.

          • Jacques jacques

            Je vous laisse à vos illusions…
            « En ne lâchant rien de l’orthodoxie », il faut oser le dire, en tout cas , il a bien lâché les réfugiés chrétiens au profit de musulmans.
            Ce pape veut , je pense, être le dernier, et il est bien parti pour y arriver.

          • Jacques jacques

            Et bien il ferait mieux de réfléchir avant pour ne pas déconcerter et faire fuir les fidèles.

  16. toto

    Le « Mystère d’iniquité » porte bien son nom. Comment se fait-il que des gens qui semblent brillants et intelligents se soient mis au service de Satan dans les loges judéo-maçonniques qui vont les utiliser et asservir à des desseins criminels? Ils vont passer toute leur vie à mentir, à faire le mal, à persécuter les innocents, à propager la culture de mort et à essayer de détruire l’Eglise de l’intérieur en imposant leurs mythes et erreurs. C’est vrai que l’orgueil et l’ambition rendent aveugle et fou, au point de se permettre d’affronter Dieu. Qu’ils prennent conscience qu’ils mettent leur salut éternel en grand danger. Personne ne se damne que ce ne soit par sa propre faute. Dieu leur laisse le temps de la conversion. Quel gâchis: le temps, les talents et l’argent qu’ils mettent au malheur des autres pourrait être utilisé pour le bonheur des autres. Ils préfèrent installer l’enfer (pour les autres, pas pour eux) sur Terre.

  17. President de la mission de la commission nationale d’expertise independante sur la pedophilie mise en place par la Conference des eveques de France, Alain Christnacht explique la mission de cette instance, dont

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *