Mgr centène

Attention à l’hyperactivisme

Download PDF

Extrait de l’homélie de Mgr Raymond Centène, évêque de Vannes, pour l’ordination de deux nouveaux prêtres :

« Aujourd’hui il est devenu difficile de prier, même pour les prêtres.
Nous vivons dans une hyperactivité incessante.
Les prêtres n’y échappent pas car ils sont sollicités par des devoirs pastoraux urgents et tellement nombreux qu’ils ne peuvent pas faire face à tous.
Mais ces devoirs pastoraux eux-mêmes n’ont de sens que parce qu’ils relèvent d’une mission et cette mission, si elle veut prendre sens et échapper à un activisme stérile, doit toujours et toujours s’enraciner et se revigorer par le contact personnel avec Celui qui a envoyé en mission.

Si nous étions envoyés en mission au nom d’une idée, il suffirait de réfléchir,
Si nous étions envoyés en mission au nom d’une doctrine, il suffirait d’étudier,
Si nous étions en envoyés en mission au nom d’une idéologie, il ne faudrait ni réfléchir, ni étudier mais seulement agir.

Mais nous sommes envoyés en mission au nom d’une personne et il nous faut la connaître :
Non pas comme le monde la connaît, lui qui « ne l’a pas reconnu ».
Non pas comme les sondages la décrivent – « Pour la foule, qui suis-je ? »
L’appartenance au Christ ne relève pas de la sociologie mais de la fréquentation assidue, de la contemplation, de l’amour :
« Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés […]
Comme le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie . »
Comme je demeure dans le Père, vous aussi demeurez en moi.
C’est la seule manière de répondre à la question « Et pour vous, qui suis-je ? »
Comment le saurons-nous si ce n’est par la prière ? »

3 comments

  1. debonvouloiretloyaute

    « PILE DANS LE MILLE »…

    mais pourquoi donc cet évêque, d’une institution monarchique absolue qui n’a pas de compte à rendre au nombre, ne peut toujours exercer son autorité au delà des limites du diocèse de Vannes… et brille par son absence de la Conférence Episcopale Française ?
    …. depuis déjà un certain temps, il faut vraiment des pluies de grâce pour garder en considération minimum les hommes d’Eglise « qui comptent » en France et aux hommes d’Eglise romains qui font les nominations et les hiérarchies épiscopales !
    ….

  2. Bence

    Merveilleux, enfin de justes paroles que nous attendons depuis bien longtemps. Nos prêtres ont trop de choses à faire, trop « d’obligations ». Mais pourquoi faire tout ? Les laïcs sont là pour les décharger des choses temporelles, qu’ils reviennent en priorité aux affaires de Dieu, qu’ils nous réenseignent la prière, par l’exemple au moins, les sacrements, en particulier la réconciliation, le sacré dans nos églises, un peu de silence avant le début de la messe, une belle et simple liturgie et la joie d’aller vers les autres en montrant leur joie de nous accueillir.
    Nous aimons nos prêtres et les remercions d’être là, nous comprenons qu’ils sont débordés, mais nous avons besoin qu’ils soient d’abord remplis de Dieu par la prière, donc qu’ils prennent du temps pour cette rencontre.
    J’ai été une maman débordée par une famille nombreuse de 6 enfants, un jour j’ai demandé à une amie qui était dans mon cas, quand arrives-tu à faire oraison, elle m’a répondu je me lève à 6 heures pour prendre1/2 heure dans le calme de la maison avec Dieu, j’ai ensuite trouvé moi aussi ma 1/2 heure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *