COZyblPWsAAS9-7

Bernard Cazeneuve à la CEF

Download PDF

Le ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve, s’est rend ce matin du mardi 8 septembre au siège de la Conférence des évêques de France, avenue de Breteuil à Paris. Avant d’accompagner ce soir le premier ministre Manuel Valls à la synagogue Nazareth à Paris pour présenter ses vœux à la communauté juive.

L’initiative en revient à Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille et président de la CEF, et au cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, selon le ministère :

« Lors de leur première rencontre après la prise de fonction de Bernard Cazeneuve, en avril 2014, ils nous ont dit qu’aucun ministre n’était venu depuis longtemps rencontrer le conseil permanent. Ils se sont interrogés sur une éventuelle réticence des politiques à ce sujet ».

Bernard Cazeneuve a « aussitôt accepté ». Mais la visite, programmée d’abord début janvier, a dû être reportée en raison des attentats.

Cette visite informelle devant une cinquantaine (!) de responsables de la CEF – cardinaux, archevêques et présidents de commissions et conseils –, devait comprendre « un échange à bâtons rompus » sur « tous les sujets intéressant le ministère de l’intérieur et l’Église de France » : laïcité,  actes antireligieux,radicalisation…. Mgr Olivier Ribadeau-Dumas, secrétaire général et porte-parole de la CEF, ajoute :

« La question des migrants et des chrétiens d’Orient préoccupe plus les évêques que la sécurité dans les églises ».

La « laïcité, le vivre-ensemble et la place des religions » ont également été inscrits à l’ordre du jour à la demande des évêques.

Après 2 heures de visite et de discussion, Bernard Cazeneuve a déclaré

« Je ne veux pas trahir le contenu de nos conversations, mais nous avons parlé essentiellement de théologie, de philosophie, de politique »

Le ministre s’est dit touché par la profondeur des échanges qu’il a eus avec les évêques de France :

« Nous avons besoin de spiritualité, d’élévation, dans un contexte où la parole publique est souvent abaissée, et dans un contexte de montée des intolérances, des extrémismes, des discours de haine »

cette rencontre a renvoyé « à l’essentiel, à la réflexion personnelle, à la réflexion spirituelle, au lien entre la politique et la religion, à l’appréhension du concept de laïcité dans une république qui, plus que jamais, a besoin de ce concept et de spiritualité ».

« Tout ceci nous a conduits à aborder les choses de manière très philosophique, en écho à l’actualité mais de manière assez déconnectée du tumulte et du vacarme de l’actualité quotidienne » « un ministre de l’intérieur profondément laïc a aussi le droit d’avoir une réflexion spirituelle. »

Mgr Pontier a mis en relief « une occasion rare d’échanger en profondeur avec le sentiment que nul n’essayait d’instrumentaliser l’autre. »

A 16h, le ministre recevait les représentants des cultes pour évoquer le cas des réfugiés.

COYu219WEAA954C

10 comments

  1. Pingback: Mgr Pontier désavoue Mgr Rey - Riposte-catholiqueRiposte-catholique

  2. Daniel

    Gardez-vous du levain des Pharisiens, qui est fausseté. Il n’y a rien de caché qui ne doive se découvrir, rien de secret qui ne doive être connu. C’est pourquoi, tout ce que vous aurez dit dans les ténèbres sera entendu au grand jour, et ce que vous aurez dit à l’oreille dans les celliers sera publié sur les toits. (Luc 12;1-3)
    Les catho (et les autres) trop bêtes pour savoir ce qui c’est dit de si formidable ? C’est comme le secret de Fatima ?
    Ou bien cet article est incomplet ?

  3. Pingback: Face à l’abjection de la République dite Française et avant l’inéluctable chaos … « cril17.info

  4. montecristo

    Monsieur le Ministre … Je ne peux pas non plus trahir le contenu des conversations que j’ai avec mes potes mais nous parlons souvent de démocratie et de … révolte !

  5. hermeneias

    « une occasion rare d’échanger en profondeur avec le SENTIMENT que nul n’essayait d’instrumentaliser l’autre »
    dixit mgr Ponthier …..

    Que de « bons sentiments » affichés ! C’est ce qui s’appelle donner le « bon Dieu » sans confession au ministre qui ne s’est surement pas confessé et qui n’a pas fait repentance ( personne ne le lui a d’ailleurs demandé ) .
    Et de la part de l’évêque Ponthier ( successeur de Cauchon ) , c’est ce qui s’appelle avoir confiance , presque la foi , en la sainte république et en ses « ministres » ( du culte ) .

    L’UE , Merkel , Junker et Hollande ….n’auraient-ils pas besoin , précisément en ce moment , d’un bon coup de pouce des responsables religieux et notamment catholiques , pour nous inciter opportunément à la compassion , à l’accueil de l’autre , du « pauvre » et du malheureux juste après la campagne lacrymogène orchestrée autour d’une opportune photo d’enfant mort noyé « échoué » sur une plage …..

    Cela n’est pas beau le mensonge monseigneur

  6. Ortega

    De jour en jour nous voyons les prophéties de Marie Julie Jahenny se réaliser !!!!!!!
    « Les ministres de la foi s accorderont avec l ennemi , la France sera d un autre royaume »
    la neuvaine pour la France n ayant pas imploré « La Reine de France Marie  » et St Michel Archange n aura pas d effet !
    Selon l Évangile la charité commence par soi même non?
    Nos retraites, nos agriculteurs, nos chômeurs nos handicapés ect…….
    Les évêques de l Église d Orient nous ont prévenu les témoignages des martyrs et Daesh aussi
    Nous voyons que des hommes vigoureux et plutôt jeunes qui débarquent , que vont ils faire ici puisqu ils ne s occupent plus de leur pays pour le défendre ..
    Ppppffff y en a trop a dire La France va payer très cher ses lois mortifères avec le silence de son Église qui comme par enchantement parle ouvertement maintenant de l Évangile ………une honte de plus….

  7. Pingback: Vite un communiqué commun du Ministre de l’Intérieur et des Cultes en partenariat avec la CEF et la Ministre de la Culture et de la Communication ! « cril17.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *