Liturgie : des évêques se considèrent comme supérieurs au Pape

Download PDF

Voici un autre extrait tiré de l’ouvrage de Mgr Bux :

Bien que la liturgie soit avant tout « ordre » (ordo pour les latins et taxis pour les plus orientaux », elle se trouve aujourd’hui dans une situation d’anomie, d’absence de règles. Il faudrait d’ailleurs plutôt dire que les règles existent sur le papier, mais que leur application est pour le moins élastique. L’anarchie est tellement diffuse que des groupes de laïcs se considèrent comme émancipés des clercs, que nombre de prêtres n’écoutent pas les évêques et qu’un certain nombre d’entre eux se considèrent comme supérieurs au législateur suprême qu’est le Pontife romain.