l

De nouveaux soutiens épiscopaux à la Marche pour la vie

Download PDF

La CEF n’a pas encore publié un message de soutien à la Marche pour la vie, mais les évêques de France (et d’Espagne !) soutiennent chacun leur tour cette marche contre l’avortement. A la suite du cardinal Barbarin, Mgr Le Gal, évêque auxiliaire de Lyon vient de faire savoir qu’il soutenait la Marche pour la vie de dimanche.

Mgr Lebrun, évêque de Saint-Etienne, qui est venu déjà plusieurs fois à cette marche, a écrit sur le site de son diocèse :

« Dimanche 19 janvier, à Paris, a lieu la Marche pour la vie, une initiative de plusieurs associations dont les Associations familiales catholiques. Je veux soutenir ceux qui, d’une manière ou d’une autre, s’engagent au service de la dignité de la vie humaine. Le Pape FRANÇOIS le rappelle : « Parmi ces faibles, dont l’Eglise veut prendre soin avec prédilection, il y a les enfants à naître, qui sont les plus sans défense et innocents de tous … un être humain est toujours sacré et inviolable dans n’importe quelle situation et en toute phase de son développement. » (La joie de l’Evangile, n. 213.)

Dans les prochains jours, des projets de loi risquent d’accentuer l’écart entre notre législation et la loi divine qui est une loi d’amour inconditionnel pour les plus faibles. En prenant parti pour eux, nous prenons aussi le parti des femmes à qui la juste information est refusée. Les conséquences néfastes de l’avortement pour elles – mais aussi pour les pères – sont de mieux en mieux connues. A travers l’association « Nouvelle étape », le diocèse les accueille et je remercie ceux et celles qui expriment ainsi bl’amour de miséricorde qui est notre mission.

Si la loi humaine peut se fourvoyer, nos consciences doivent crier plus fort et donner aux sans-voix la parole et la défense auxquelles ils ont droit. « Fréquemment, ajoute le Pape FRANÇOIS, pour ridiculiser la défense que l’Eglise fait des enfants à naître, on fait en sorte de présenter sa position comme quelque chose d’idéologique, d’obscurantiste et de conservateur. » N’ayons pas peur de suivre avec douceur et fermeté, avec amitié pour tous, le chemin de la vérité à la suite de JESUS. Prions, veillons et marchons sur ce chemin, convaincus que tous les hommes et toutes les femmes ont soif de l’amour inconditionnel de Dieu, et nous y précèdent. »

En Espagne, où le gouvernement a préparé un projet de loi pour revenir sur l’avortement, les évêques se mobilisent également. Mgr Juan Antonio Reig Pla, président de la commission « famille et vie » de la conférence des évêques espagnols, annonce qu’il participera à la Marche pour la vie à Paris. Il sera accompagné du sous-directeur de cette même commission, Don Fernando Herrera Casañé.

6 comments

  1. Benard Marguerite

    Moi , petit grain de sable perdu dans l’océan indien ,je suis avec vous tous pour cette marche de la Vie , ce dimanche ; par la communion de la pensée . Il n’y a pas de barrière pour l’esprit .
    Mgr Lebrun du Diocèse de Lyon nous rappelle les paroles de notre bon pape François . Retenons donc ceci : l’ être humain est toujours sacré et inviolable dans n’importe quelle situation en ( TOUTE PHASE DE SON DEVELOPPEMENT ) c’ est à dire dès sa conception , jusqu’à ce que Dieu lui même met fin à son dernier souffle .
    Ayant été proche de la naissance et de la mort de par mon métier , je suis de toute mon âme en phase avec cette marche de la Vie .
    Oui , nous avons soif d ‘ amour , toute l ‘ humanité a soif …

  2. COURIVAUD

    On pourrait dire à la manière de Jack Lang, brocardant en 1987 la très inféodée CNCL (prédécesseur du Conseil national de l’audiovisuel français) :
    « Pauvre CEF ! ».

    à propos de Jack Lang, on pourrait proposer à « Riposte catholique » de retranscrire sur son portail (avec l’autorisation du journaliste et de l’ancien ministre), l’entretien qu’il a donné le 11 janvier 2014 au « Monde » pour dénoncer en termes juridiques très clairs et très concis le retour du « délit d’opinion » imposé par l’ordonnance de référé rendue par le Conseil d’Etat le 8 janvier dernier.
    « 

  3. gaudet

    Sommes en présence d’un réveil de la conscience des evêques de France face à la tragédie ignoble de l’avortement ?

    En cas de réponse positive à cette question , nous pouvons exprimer ouvertement notre haute satifaction et notre reconnaissance, car nos prélats retrouvent effectivement ici, leur vocation évangélique de défense des petits et des faibles .

    Ce que je continue à critiquer dans l’attitude des catholiques face à ce drame atroce, c’est le soucis exagéré d’afficher une démarche morale modérée et charitable, comme si les promoteurs de l’avortement , pouvaient être sensibles à des reproches amicaux .

    Non décidément l’étape de la douceur et de la convivialité est largement passée! et il convient d’adopter envers les politicard pourris qui nous gouvernent , un ton évidemment beaucoup brutal , direct et ferme.

    Dans ce terrible combat nous opposant au gouvernement gauchiste, le modèle à suivre ne sera donc pas ST François d’Assise, mais bien plutôt l’exemple d’un St Pie V ou un immense St Pie X, qui face aux avorteurs impénitents , auraient fulminé des condamnations d’une violence extraordinaire

    Il y a un temps pour la charité , et un temps pour la vérité et la fermeté, voilà une donnée que l’ensemble des chrétiens et surtout leurs évêques devraient intégrer dés maintenant !

  4. Michel Cliche

    Pour ceux et celles qui seront absents, prions pour le droit à la vie pour accompagner nos marcheurs ! En ce 19 janvier, offrons notre journée pour le droit à la vie selon les principes de l’Évangile et merci à tous les participants et participantes, représentants et représentantes, responsables de l’Église ! Porter les valeurs de l’Évangile, c’est la vraie façon de porter la croix !

  5. chouan 12

    combien d’évêques en France, combien à Paris dimanche et combien soutiennent l’action des fidèles et combien acceptent que le planning « anti-familial » aille faire sa propagande dans les écoles dites catholiques?

  6. Maurice

    « … un réveil de la conscience des évêques de France … »
    Un réveil tout court !
    Il y avait bien longtemps que les évêques ne prenaient plus d’engagements pour quoi que ce soit, il se fondait dans la société sans poindre le moindre bout de nez ou si vous préférez d’opinions, d’où la perte de fidèles qui ne reviennent qu’à partir du moment où ils connaissent la FSSPX et y accourent à bride abattue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *