Des évêques à la Marche pour la vie

Non seulement ils sont venus, mais ils aussi, ils se sont exprimés, clairement, en faveur du respect de la vie, encourageant ainsi leurs fidèles à poursuivre ce combat pour l’enfant. Qu’ils soient remerciés. Famille chrétienne les a interrogés :

Mgr Philippe Barbarin, archevêque de Lyon

« La volonté du gouvernement de faire reconnaître l’avortement, non pas comme une situation d’exception mais comme un droit, est un pas très grave de franchi, comme si on avait la libre disposition de son corps, pire encore, du corps de l’autre.

Le droit français dit que la République s’engage à respecter la vie dès son commencement. Un enfant qui n’est pas né a le droit d’hériter : c’est dans le droit romain depuis toujours. Donc on a le droit d’avoir de l’argent, mais on n’a pas le droit d’avoir la vie ! Dans le sacrement du pardon, les femmes qui avortent font quelque chose de grave, mais reçoivent la miséricorde de Dieu. Aujourd’hui, au contraire, on affirme que l’avortement est un acte normal, un droit fondamental. Ce grand mensonge est très grave. »

Mgr Jacques-Benoît Gonnin, évêque de Beauvais

« La vie est particulièrement menacée aujourd’hui avec les projets de loi qui vont arriver devant les Assemblées. Les manifestations de l’an dernier ont désinhibé les chrétiens dans l’expression publique de leurs convictions. Mais je pense qu’il y a ici beaucoup plus que des chrétiens. Je suis frappé par le nombre de jeunes présents ici. »

Mgr Jean-Pierre Cattenoz, archevêque d’Avignon

0« La vie est une des plus belles merveilles de Dieu. Il faut défendre cette vie humaine qui va de l’utérus au sépulcre. Jean-Paul II, dans son encyclique L’Evangile de la vie, dit que l’avortement est le crime le plus odieux qui soit, car la victime n’a même pas la possibilité de crier sa souffrance. Je ne porte aucun jugement sur les personnes, mais je crois qu’il est important de dénoncer les comportements.

Mère Térésa a toujours dit que l’avortement était un crime terrible. C’est la première fois qu’une mère a le droit légal de tuer son enfant, et un tel droit est la porte ouverte à tous les crimes. On a changé le langage pour arriver à l’avortement, on change le langage, en parlant de droit de mourir dans la dignité. »

Mgr Juan-Antonio Reig Pla, représentant de la Conférence des évêques espagnols

« Il est important d’allumer cette lumière pour toute l’Europe, parce que l’Espagne est à un moment décisif, qui peut permettre à la défense de la vie de faire un grand pas en avant. C’est pour cela que j’ai accepté l’invitation de venir à Paris, parce que je pense que le problème espagnol est le problème de toute l’Europe. Nous pouvons contribuer, à nous tous, à faire que l’Europe soit l’Europe de la vie, et non l’Europe de la culture de la mort. »

14 comments

  1. gaudet

    Nous ne pouvons qu’exprimer enfin notre joie profonde, en contemplant avec soulagement l’entrée en combat des prélats de notre Sainte Eglise catholique, qui désormais prennent la têtes de leurs plus fervents fidèles, pour défendre jusqu’au bout la vie des enfants à naître !

    Désormais la situation est très claire. D’un coté nous tenons en main une église sur le point d’opérer en elle une sublime renaissance spirituelle et morale, et de l’autre un pouvoir politique, composé d’abominables politicards corrompus, n’émergeant jamais du terrible océan de leurs plus immondes turpitudes! dont la manifestation la plus impressionnante , est cette loi dirigée spécifiquement contre la vie innocente des plus fragiles êtres humains !

    il s’agit donc de la lutte profonde et incontournable des plus éclatantes lumières de la vraie foi, contre les plus dégoûtantes ténèbres de la doctrine maçonnique la plus criminelle et grossière ! elle même parfaitement incarnée par un certain Hollande , dont le comportement ubuesque et intimement indigne, suscite le plus clair mépris, sur toute la scène internationale

    J’irais presque à souhaiter que la nouvelle vaillance méritoire de ces évêques puisse continuer à s’exprimer de manière courageuse et sublime, dans le cadre de procédures judiciaires carrément politique que ce gouvernement mécréant, inhumain et impie, ne manquerait pas le mettre sur le dos, dans le but irréaliste de les faire taire!

    Béni soit donc le jour ou un évêque héroïque , placé en examen par un juge soumis au pouvoir, s’exprimera ouvertement et courageusement devant un tribunal stalinien, pour encore défendre vigoureusement la vie des enfants dans le ventre de leur mère !

    Le sublime et au combien méritoire sacrifice de nos meilleurs évêques catholiques, s’imposera comme un extraordinaire exemple spirituel pour l’ensemble de leurs plus fervents fidèles, dont le soutien moral et collectif sera bien sur indispensable !

  2. Michel G.

    Je lis que Mgr Juan-Antonio Reig Pla représentait la Conférence des évêques espagnols.

    Je suppose qu’un des quatre évêques présents était représentant de la CEF. Lequel?…

    • toto

      @michel G
      Aucun ne représentait la CEF.
      Mgr Pontier s’est déclaré contre le « droit » à l’avortement discuté à l’assemblée nationale ce lundi, mais pas de déclaration de soutien à la marche.
      Par contre, que le Primat des Gaules soit présent, c’est quelque chose.
      La CEF n’est qu’un « machin » pour empêcher les évêques d’exercer leur responsabilité personnelle dans leur diocèse.

  3. thery D

    Quand on pense que même l’ouverture de la chasse et la possibilité de tuer les animaux commence et se termine à des périodes pour préserver la reproduction et la vie de la nature.
    Quand on voit que de nombreux « écologistes » soutiennent un gouvernement qui ne met plus la vie humaine comme celle de la plus haute valeur, a protéger, aimer et vouloir, alors on se dit que l’homme qui veut protéger les espèces en voie de disparition, de réalise pas qu’il détruit la sienne propre.
    Là s’arrête la comparaison bien sur.
    du temps des romains déjà, qui n’avaient pas croyance en un créateur originel, source de toute vie, Dieu, On interdisait le meurtre des enfants dans le ventre; Toute vie conçue est un cadeau des dieux et doit être accueillie comme le bien le plus précieux.
    Ainsi aujourd’hui nous pouvons dire que nous faisons de grands pas en avant … vers la barbarie.

  4. Michel Cliche

    Merci à tous les marcheurs pour le respect du droit à la vie. Je suis certain que l’Esprit Saint vous a accompagné pour maintenir le flambeau de la Vie!

  5. Berjan

    Nous avons besoin de l’appui de nos évêques.Merci à tous ceux qui ont manifesté dimanche…et de leur réfléxions sur ces sujets délicats et que l’on veut banaliser souvent pour
    de très jeunes filles qui ne devraient pas avoir besoin de ce recours…Où sont les parents? et l’éducation?
    On ne fait pas n’importe quoi avec son corps.Vie saine dans un corps sain…pour devenir Saints !!!!!Prions l’Esprit Saint et la Vierge Marie qui est la pureté par excellence….

  6. gégé

    La CEF n’est qu’un comité théodule chargée d’engraisser un nid de gauchistes et de faire pression sur l’épiscopat par un enfumage permanent qui entretien une idéologie progressiste.
    Mais les choses changent en cela notre espérance doit rester entière.

  7. Marie Francoise

    C’est avec une grande joie que je vois enfin les francais et leurs eveques bouger un peu a la fois. La Marche pour la vie a Washington est chaque annee spectaculaire et donne espoir il en sera de meme en France .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>