reunion-secrete

Des évêques se prennent pour des franc-maçons

Download PDF

Selon Jean-Marie Guénois, du Figaroa eu lieu lundi à Rome, à l’université Grégorienne, une réunion quasi secrète organisée par les conférences épiscopales de France, d’Allemagne et de Suisse, qui ne figure sur aucun agenda, et dont la majorité des évêques n’est pas au courant, alors que les invitations, extrêmement sélectives (limitées à 50 personnes) portent le logo des trois conférences épiscopales, dont Mgr Georges Pontier pour la France. C’est une journée d’études… sur l’accueil des divorcés remariés et des personnes homosexuelles dans l’Église, avec trois théologiens hétérodoxes. Introduite par Mgr Jean-Luc Brunin, évêque du Havre et président du conseil « famille et société » de la conférence épiscopale française, conclue par le cardinal Reinhard Marx.

Seule une petite poignée d’évêques français a été informée de cette initiative. Elle n’apparaît sur aucun agenda officiel : ni sur le site des trois conférences épiscopales, ni sur celui de l’université de la Grégorienne qui a fini, avec embarras, par confirmer au Figaro la tenue de la rencontre. Au Vatican, seules quelques personnalités ont reçu l’invitation.

3 théologiens progressistes sont les vedettes de cette rencontre secrète : Alain Thomasset, Eva-Maria Faber,et Eberhard Schockenhoff, qui promeut surtout une théologie morale qui ne soit plus prisonnière de « la loi naturelle ». Ce qui permettrait, sur la base du « jugement de conscience » et à partir de « l’expérience de la vie des fidèles », de quitter « le rêve impossible de l’idéal » et « d’accepter un remariage civil » pour les divorcés remariés de façon à « ne plus les exclure de la communion ». Ce professeur de théologie pousse aussi les conférences épiscopales à « jouer un rôle de pionnier » dans cette réforme afin « d’accélérer les choses » pour obtenir de « sérieux changements ».

Le jésuite français Alain Thomasset estime que la « conscience chrétienne » a le droit d’entrer en conflit avec le magistère dans « un dissentiment responsable ».

La théologienne allemande Eva-Maria Faber, critique la notion « d’indissolubilité » du mariage qui lui paraît trop rigide.

Le théologien moraliste allemand Eberhard Schockenhoff milite entre autres pour une nouvelle approche des personnes homosexuelles qui « méritent un soutien et une réponse positive » de l’Église.

Le père Theobald, jésuite du Centre Sèvres, archi-hérétique, a été désigné par l’épiscopat français comme expert au Synode.

26 comments

  1. Féru

    Que des représentants de pays riches, des pays en pleine décadence morale.
    Ce prochain synode va être celui de tous les dangers : que feront les représentants africains, sud-américains, philipins ? Nos « conspirateurs » réussiront-ils à l’emporter par des textes tortueux et trompeurs ?
    Le grand schisme approche, l’église catholique va-t-elle apostasier sous la conduite de ce pape équivoque et de ces grands prélats ayant failli à leurs engagements ?
    J’ai très peur, qu’allons nous faire nous chrétiens de base fidèles aux enseignements du Christ ? La majorité des paroisses occidentales n’est-elle pas déjà gangrenée irrémédiablement par cette « théologie » pernicieuse ?
    Face à cette montée de la folie du mariage gay portée par un lobby minoritaire mais ultra agissant, l’église va-t-elle suivre pour plaire à une majorité de paroissiens occidentaux déboussolés, ou choisir de tenir ferme quitte à se replier temporairement en clamant sa fidélité au Christ ?
    Dans l’épitre aux romains Saint Paul dit en gros : « dans les derniers temps, les hommes délaisseront leurs femmes pour se livrer à des pratiques abominables avec d’autres hommes « .

  2. Michel

    La machine diabolique est en marche. Mais que ces hauts responsables de l’Eglise qui se dirigent à marche forcée vers l’hérésie le sachent: s’ils vont jusqu’au bout et que le Pape décrète la communion pour les divorcés remariés, c’est une division profonde et fondamentale qui se fera dans l’Eglise. Beaucoup de fidèles seront contre lui, et que le Pape ne nous dise pas que nous fautons comme diviseurs dans l’Eglise et n’obéissant pas au Pape car nous lui rétorquerons dans la logique de sa belle  » doctrine des situations », que notre situation est celle-là, de s’opposer à lui… Dès lors qu’il n’espère pas nous faire fléchir en nous culpabilisant. S’il décrète cette ouverture à la communion, il signe la perte de son autorité sur toute une partie des fidèles car nous serons légitimes à lui opposer sa doctrine de la situation.

    • em

      Vous avez raison… dans le cas où ces « comploteurs » arrivent à leur fin et si le pape est avec eux, nous serons dans le cas douloureux d’un schisme. Ils ne pourront prétendre que leur pastorale découle des paroles du Christ et beaucoup comprendront ce que défendait la FSSPX : la vraie Foi et on peut constater que depuis que la messe moderne existe, l’Eglise a perdu de grandes grâces de sainteté, d’abord pour ses clercs et aussi pour les fidèles. Cela n’a amené que divisions et apostasie.
      Malheureusement si le pape suit (ou précède) les modernistes (ayant reçu lui même une formation moderniste) il entrainera un pan entier de l’Eglise vers l’erreur et l’apostasie, ce qui ne s’est jamais vu.
      Ce pape n’a pas beaucoup de connaissances de la doctrine ou ne semble pas tenir à en faire état. Ces discours ne sont que des rappels de détails négatifs ( du genre :… »être chrétien ce n’est pas… ») qui ne font que baliser un chemin imprécis avec des consignes décourageantes car pessimistes.

      Attendons et prions car la suite va être douloureuse pour notre Foi. Nous avons cependant la certitude que « les portes de l’enfer ne prévaudront pas sur l’Eglise » mais le diable semble bien décidé, avec l’aide de ses suppôts, à régner quelques temps, temps mesuré que lui laissera le Christ. C’est là notre Espérance.

  3. ROMANOS

    En effet, « l’Art Royal » (cf. le gouvernement des hommes par celui des idées), raison d’être d’officines se qualifiant elles-mêmes de « discrètes », a pour méthode un mode de réflexion bien rodé, qui consiste à « tout dissoudre », afin qu’il n’y ait plus aucune certitude communément admise.
    Dans cette démarche, prôner tout ce qui peut concourir progressivement à une « dissolution des mœurs », toujours plus profonde, est un moyen des plus efficaces pour toucher au but.
    Au fait, qui donc, au début du XXème siècle, disait : « corrompez la femme et vous n’aurez plus de chrétiens » ?

    Par ailleurs, on ne sait pas assez que diverses obédiences maçonniques reconnaissent elles-mêmes compter pas mal d’ecclésiastiques dans leurs rangs, y compris de nombreux évêques !
    Alors quoi de plus efficace en la matière, que de mobiliser des « .: frères », et accessoirement quelques « idiots utiles » pour faire bonne figure, là où ils sont en responsabilité et par conséquent, là où ils sont en situation d’être plus efficace pour faire avancer la cause qu’ils leur aura été assignée ?
    L’objectif avoué étant d’arriver d’asseoir l’un des leurs sur le trône de Pierre … sachant que l’inoculation et l’instillation d’un poison dans un organisme est toujours plus efficace lorsqu’il est administré de l’intérieur.
    Au final, toujours ce même cri qui résonne, de François-Marie Arouet (alias Voltaire) : « Mort à l’Infâme ! ».

  4. joëlle

    décidément honte au évêques ( certain ) les brebis galeuse du troupeau.
    de toute façon c’est connu depuis délustres années les évêques français n’obéisse jamais au Pape !!!
    ce crétin de Satan continu sans mal à faire de très gros dégâts dans l’église française notamment , et dans ce monde !!!

  5. hermeneias

    Ils n’ont pas besoin de beaucoup forcer et le pape actuel leur donne l’exemple avec ses petits conciliabules de cardinaux choisis

  6. Parménide

    C’est exactement ce qui s’est passé juste avant le concile Vatican II où quelques évêques ont élaboré des schémas « parallèles » qu’ils ont furtivement substitué aux « officiels », et on connaît le résultat…

  7. jejomau

    « Nous confirmons de nouveau et nous ordonnons de maintenir les anathèmes prononcés par nos prédécesseurs, contre ces sortes de sociétés secrètes d’hommes séditieux. »

    Pie VIII – Encyclique Traditi Humilitati –

    « Le but fondamental et l’esprit de la secte maçonnique avaient été mis en pleine lumière par la manifestation évidente de ses agissements, la connaissance de ses principes, l’exposition de ses règles, de ses rites et de leurs commentaires auxquels, plus d’une fois, s’étaient ajoutés les témoignages de ses propres adeptes. En présence de ces faits, il était tout simple que ce Siège Apostolique dénonçât publiquement la secte des francs-maçons, comme une association criminelle, non moins pernicieuse aux intérêts du christianisme qu’à ceux de la société civile. Il édicta donc contre elle les peines les plus graves dont l’Eglise a coutume de frapper les coupables, et interdit de s’y affilier. »

    Léon XIII – Humanum Genus

    « On a demandé si le jugement de l’Eglise sur les associations maçonniques était changé, étant donné que dans le nouveau Code de droit canonique il n’en est pas fait mention expresse, comme dans le Code antérieur.

    Cette Congrégation est en mesure de répondre qu’une telle circonstance est due au critère adopté dans la rédaction, qui a été suivi aussi pour d’autres associations également passées sous silence parce qu’elles sont inclues dans des catégories plus larges.

    Le jugement négatif de l’Eglise sur les associations maçonniques demeure donc inchangé, parce que leurs principes ont toujours été considérés comme inconciliables avec la doctrine de l’Eglise, et l’inscription à ces associations reste interdite par l’Eglise. Les fidèles qui appartiennent aux associations maçonniques sont en état de péché grave et ne peuvent accéder à la sainte communion.

    Les autorités ecclésiastiques locales n’ont pas compétence pour se prononcer sur la nature des associations maçonniques par un jugement qui impliquerait une dérogation à ce qui a été affirmé ci dessus, dans la ligne de la déclaration de cette Congrégation du 17 février 1981 (cf. AAS 73, 1981, p. 240-241: DC 1981, n° 1805, p. 349. Voir aussi la déclaration de l’épiscopat allemand du 12 mai 1980, DC 1981, n° 1807, p. 444-448).

    Le Souverain Pontife Jean-Paul II, dans l’audience accordée au cardinal préfet soussigné, a approuvé cette déclaration, qui avait été délibérée en réunion ordinaire de la Congrégation, et en a ordonné la publication. »

    A Rome, au siège de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, le 26 novembre 1983.

    Joseph, card. Ratzinger, Préfet

  8. Pingback: Réunion secrète d'évêques : un enterrement pour l'enseignement de saint Jean-Paul II - Riposte-catholiqueRiposte-catholique

  9. TM

    C’est pratique de les regrouper : on sait sur qui il faut taper. Ça sent les derniers soubresauts d’une mouvance hétérodoxe qui réalise qu’elle n’a plus le vent en poupe et qui s’organise pour défendre le dernier carré.

  10. Hervé Soulié

    Scandaleuse réunion.
    J’espère que cette petite clique d’anathèmes sera recadrée rapidement.
    Pape François, ce double synode 2014/2015 sent de plus en plus mauvais.
    Mettez-y vite un terme !

  11. Pauvre pécheur que je suis

    Dixit : La théologienne allemande Eva-Maria Faber, critique la notion « d’indissolubilité » du mariage qui lui paraît trop rigide.

    Il faut se souvenir que Jean le Baptiste a dénoncé ouvertement le comportement inapproprié de la vie de Hérode… Un péché demeure un péché que cela nous plaise ou pas…

  12. Maurice

    Le néo-protestantisme continue son œuvre.

    Il n’y a pas de limite pour détruire l’œuvre du christ.

    Qu’ils soient maudits ! MAUDITS !

  13. chui Zemmour

    et bien bravo les fidèles FM sont en état de péché grave et ne peuvent accéder à la communion, Ok et les prêtres et les évêques dans cette situation ont-ils droit à quoi? que fait le pape pour les virer. J’ai choisi mon camp: la fraternité SPX

  14. Gilberte

    Que vont faire ces évêques et théologiens du passage des évangiles ou Jésus traite d’adultère un remariage: « ne pas séparer ce que Dieu a unit: il faudra supprimer ce passage des bibles (Saint Matthieu 10/1) de façon à l’ignorer ou dire « le rêve impossible de l’idéal, indissolubilité du mariage trop rigide » comme lu dans leur texte; et dans ce cas, on ne croit plus aux paroles du Christ et l’Eglise est une organisation plus ou moins commerciale en vue de s’intégrer dans la société, ce qui s’apprend déjà à l’école publique , société non chrétienne

  15. Pingback: Pour savoir quelle heure il est, à l’horloge de l’Histoire de la France [ Addenda ] « cril17.info

  16. Pingback: Il fumo di Satana

  17. Pingback: LA SUBVERSION CONTINUE IL RESTE ENCORE UN PEU DE MORALE À ÉLIMINER | RegnumGalliaeRegnumMariae

  18. joëlle

    comment voulez vous que le Pape les virent tous , il ne peu pas surveillez hélas tout ses évêques qu’il y à dans le monde .
    et on lui cache la vérité le plus souvent je pense , et particulièrement pour la France , et la plus part des évêques et cardinaux français , sont des lèche bottes , .
    comment voulez vous tous les surveillez lui ( le Pape vie à Rome ) il n’à pas des caméra partout hélas ils ne peu pas voir ce que nous savons , et voyons dans nos églises Française !!!

  19. Pingback: Qui a participé au "synode fantôme" ? Publication d'une liste de participants - Riposte-catholiqueRiposte-catholique

  20. Berjan

    réveillons nous et n’ayons pas peur de porter la parole à temps et à contre-temps…et de sauver nos valeurs
    morales et l’enseignement de Jésus ….C’est la Pentecôte….prions L’Esprit Saint

  21. Pingback: Tauziehen vor Familiensynode | Kreidfeuer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *