Béatification d'une « incivique, aristocratique, contre-révolutionnaire et fanatique »

Download PDF

La béatification de sœur Marguerite Rutan va attirer 2 cardinaux, Angelo Amato, préfet de la Congrégation pour les causes des saints, et Jean-Louis Tauran, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, et 10 évêques, parmi lesquels Mgr Breton, évêque de Dax, et Mgr Pierre Raffin, évêque de Metz,  le nonce apostolique en France, Mgr Luigi Ventura, mais aussi le ministre de la Justice Michel Mercier, le préfet, le sous-préfet, le maire de Dax.

Née à Metz, membre de la compagnie des Filles de la charité, sœur Marguerite Rutan fut la première supérieure de l’hôpital de Dax de 1779 à 1794. Jugée « incivique, aristocratique, contre-révolutionnaire et fanatique » par les révolutionnaires (épris de liberté et d’égalité, comme chacun sait), elle fut guillotinée le 9 avril 1794 sur la place de la Liberté de Dax. Le 1er juillet 2010, Benoît XVI a signé le décret reconnaissant son martyre.