La lettre pastorale de Mgr Pontier

Download PDF

L’archevêque de Marseille a écrit une lettre à l’attention des fidèles de son diocèse. Elle est accessible ici (11 pages). Après un rapide constat sur les 40 dernières années, sur lesquelles il y aurait des choses à redire, Mgr Pontier écrit :

L’année pastorale 2011-2012 sera une année missionnaire

  • Les groupes bibliques seront invités, durant cette année-là, à étudier des textes du Nouveau Testament fondant l’être missionnaire de l’Église et la vocation missionnaire de chaque baptisé. Bien sûr, nous contemplerons le Christ, envoyé du Père. On proposera aussi la lecture de quelques grands textes du concile Vatican II.
  • Au cours de l’automne 2011, nous nous unirons à la célébration des 25 ans de la rencontre d’Assise.
  • En janvier sera proposé aux prêtres un pèlerinage-session sur les pas de Pierre et de Paul à Rome. Nous porterons dans la prière l’appel à ce ministère ordonné.
  • En février, l’Octave de la Chandeleur sera centrée sur l’annonce de l’Évangile. Cette fête nous révèle le Christ, Lumière du monde. Nous essaierons de déployer la richesse de cette Lumière que nous apporte le Christ.
  • De l’Ascension à la semaine après Pentecôte, nous vivrons une quinzaine missionnaire : « Au souffle de l’Esprit, annonçons l’Évangile aujourd’hui dans le diocèse de Marseille ». Le premier temps sera un moment de ressourcement spirituel, d’accueil de la force de l’Esprit Saint. Le pèlerinage diocésain à Lourdes sera vécu dans ce climat. Le sommet en sera la célébration de la confirmation des adultes la veille de Pentecôte. Nous lui donnerons une dimension plus grande que d’habitude en y invitant largement des adultes dès le début de cette année pastorale 2011-2012. La semaine après la fête de Pentecôte, nous mettrons en oeuvre les initiatives missionnaires que nous aurons préparées pour vivre en communautés chrétiennes la triple dimension de l’annonce, du témoignage auprès des plus pauvres en particulier, de la prière et de la louange. Ces initiatives pourront se prendre bien sûr en paroisse, en secteur, en mouvement, en service.

L’année pastorale 2012-2013

  • Le 14 octobre 2012, une célébration en action de grâce pour le 50e anniversaire de l’ouverture du concile Vatican II nous réunira à La Major. Ce sera aussi notre messe de rentrée. Nous approfondirons le Mystère de l’Eglise dans son lien au Christ qui est la Lumière du monde.
  • Marseille sera capitale européenne de la culture. Des milliers de visiteurs viendront dans notre ville et notre région. De nombreux événements culturels et festifs auront lieu. Nous y prendrons part de la manière la mieux adaptée. Un certain nombre d’initiatives prises par le diocèse, Notre-Dame de la Garde, des paroisses, certains services ou mouvements et l’Enseignement catholique se réaliseront.
  • Lors du Triduum du Sacré-Coeur, nous vivrons un temps fort d’annonce de cet amour du Christ pour les hommes, de son visage de tendresse. Nous ferons mémoire de la fécondité de cette spiritualité qui nourrit toujours l’Église de ce temps, à Marseille particulièrement.
  • Dans l’Église qui est en France se déroulera cette année-là le grand rassemblement Diaconia 2013 qui veut rendre visible la charité de l’Église. Ce sera l’occasion pour nous, à Marseille, de fédérer les diverses facettes de la charité qui se déploient dans notre Église et de donner naissance à une forme de diaconie pour soutenir dans la durée les initiatives et les efforts de chacun.
  • Enfin, en 2014, seront célébrés le huitième centenaire du premier oratoire sur la colline de Notre-Dame de la Garde et le 150e anniversaire de la consécration de la basilique. Y a-t-il un site plus emblématique de Marseille ? Nous nous appuierons sur Marie pour présenter son Fils à tous ceux qui vivent à Marseille ou à ceux qui montent en ce site. Marie construit des ponts dans le monde ! Entre peuples et même entre religions. Les musulmans se tournent vers elle avec affection et confiance. Cette année mariale prolongera nos initiatives. Marie soutiendra notre élan missionnaire, elle qui, à la Visitation, a conduit jusqu’à Elisabeth Celui qu’elle portait en son sein. Nous nous mettrons en « Visitation ». A la manière de Marie, nous garderons dans notre coeur tout ce qui nous arrive. Nous l’éclairerons à la Lumière du Fils bienaimé, et nous lui demanderons d’intercéder pour nous et pour tous les hommes afin que nous fassions tout ce que son Fils nous dit, pour le plus grand bonheur de tous.