Mgr Turini inquiète Rocamadour

Download PDF

Mgr Norbert Turini, évêque du diocèse de Cahors, a nommé à compter du 1er septembre, l’abbé Ronan de Gouvello, recteur du pèlerinage de Rocamadour et responsable du groupe des paroisses de Gramat et Rocamadour. L’abbé Delmas part pour la paroisse de Gourdon. Les abbés Ronan de Gouvello et Clément Nastorg vont  quitter la commune pour aller habiter à Gramat et l’abbé Durand part pour Saint-Céré avec l’abbé Dupré. Un nouvel abbé devrait prendre la charge de la cure de Rocamadour.

Tout ceci inquiète la population et le conseil municipal de Rocamadour car le Château ne sera plus habité, le pèlerinage n’aura plus d’ecclésiastique à demeure. Mgr Turini répondra-t-il ?

Mgr Norbert Turini a répondu :

Il est erroné de dire qu’il n’y aura plus de présence de prêtre à Rocamadour dans l’avenir. Le P. Jean-Malo de Beaufort (nouvellement ordonné) est rattaché à la paroisse de Gramat-Rocamadour et sera au service des sanctuaires. À partir de juillet 2012, il résidera en permanence à Rocamadour ; de septembre 2011 à juin 2012, il termine ses études de théologie à Bruxelles mais sera présent aux sanctuaires, aux côtés du Recteur, pendant les périodes de vacances et les grandes fêtes liturgiques. De septembre 2011 à juin 2012, il y aura une présence de prêtres auprès des sanctuaires et il faut savoir que le P. Ronan de Gouvello y garde son bureau et sa chambre.Si le château est fermé, c’est à cause des charges d’entretien, afférentes au budget paroissial, qui ne permettent pas de laisser deux prêtres résidents. Le P. Clément Nastorg est déjà nommé depuis un an prêtre auxiliaire à Gramat. Le P. Louis Durand est nommé vicaire à Souillac et résidera au presbytère de cette ville. Le P. Jean-Louis Dupré (prêtre du diocèse de St Flour) rentre dans son diocèse. Il n’a jamais été question pour ces deux derniers d’une nomination dans le groupement paroissial de St Céré. Le P. Ronan de Gouvello est nommé Recteur du Sanctuaire et c’est moi-même qui viendrai l’installer le 11 septembre 2011, jour de la clôture de la semaine mariale. Je ne pense pas que les Amadouriens puissent se plaindre de l’abandon des sanctuaires dans la mesure où ils auront à leur service deux prêtres jeunes, l’un de 39 ans (Ronan de Gouvello) et l’autre de 29 ans (Jean-Malo de Beaufort).