Ne pas laisser retomber l'enthousiasme des JMJ

Download PDF

Mgr Delannoy, évêque du diocèse de Saint-Denis, a écrit une lettre aux jeunes qui ont participé aux dernières Journées Mondiales de la Jeunesse. En voici un extrait :

Dans son homélie prononcée le dimanche 21 août à l’aéroport de Cuatro Vientos, le Pape disait : « Comme elle suppose suivre le Maître, la foi doit se consolider et croître, devenir profonde et mûre, à mesure qu’elle s’intensifie et que se fortifie la relation avec Jésus, l’intimité avec Lui ». Je vous invite à approfondir votre foi en prenant le temps de vous former. […] Dans le « paquetage » reçu au début des J.M.J chacun d’entre vous a trouvé « Youcat », catéchisme pour les jeunes d’aujourd’hui. Comment allez-vous répondre à l’appel du Pape qui vous a offert ce livre ? : « Etudiez le catéchisme. C’est ce que je souhaite de tout mon coeur. Ce catéchisme ne vous propose pas la facilité. En effet, il vous demande de changer de vie. Il vous livre le message de l’Evangile, celui de la « perle fine » (Matthieu 13, 46) pour laquelle on doit tout donner. Etudiez dans le silence de vos chambres… Formez des groupes de réflexion, créez des réseaux d’échanges sur Internet. En tout cas, ne cessez pas de parler de votre foi ! Vous devez savoir en quoi vous croyez. Vous devez être encore plus enracinés dans votre foi que la génération de vos parents, pour affronter avec courage et détermination les défis et les tentations de notre époque » (Benoît XVI, préface de Youcat).

Tout au long de ces journées, j’ai également entendu votre désir de construire « la civilisation de l’amour » notamment par la profession que vous exercez ou que vous vous apprêtez à exercer et par la diversité de vos engagements. Aujourd’hui encore, nous pouvons entendre l’appel que l’apôtre Paul a adressé à la communauté de Rome : « Ne prenez pas pour modèle le monde présent, mais transformez-vous en renouvelant votre façon de penser pour savoir reconnaître quelle est la volonté de Dieu : ce qui est bon, ce qui est capable de lui plaire, ce qui est parfait » (12, 2). Je vous invite à fonder des groupes ou à rejoindre des mouvements où il vous sera possible d’échanger sur votre vie professionnelle et la diversité de vos engagements pour en approfondir le sens. Nul ne peut construire à lui seul « la civilisation de l’amour » mais ensemble, en partageant vos difficultés et en vous réjouissant du chemin déjà parcouru, vous pourrez relever ce défi !

Evoquant le don de soi, je pense encore au témoignage des jeunes religieux et religieuses de notre diocèse à l’issue d’un pique-nique dans un parc dont nous avons tous apprécié la fraîcheur… A leur suite, et à la suite de tant d’autres, je vous invite à découvrir, avec l’aide de l’Esprit Saint et de l’Eglise, votre vocation particulière. A nouveau, je voudrais citer le Pape Benoît XVI : « Le Seigneur appelle beaucoup d’entre vous au mariage, où un homme et une femme, en ne formant qu’une seule chair (Cf. Genèse 2, 24), se réalisent en une profonde vie de communion. C’est un horizon tout à la fois lumineux et exigeant, un projet d’amour véritable qui se renouvelle et s’approfondit chaque jour par le partage des joies et des difficultés, et qui se caractérise par une offrande de la personne tout entière… A d’autres, en revanche, le Christ lance un appel à le suivre de plus près dans le sacerdoce et la vie consacrée. Que c’est beau de savoir que Jésus te cherche, te fais confiance et, avec sa voix reconnaissable entre toutes, te dit aussi à toi : « Suis-moi » (Cf. Marc 2, 14). (Homélie de la Veillée de prière à l’aérodrome de Cuatro Vientos).