Quand on professe la foi catholique, on n'assiste pas à la messe !

Download PDF

Le dimanche de Pentecôte à la paroisse de Wimereux dans le diocèse d’Arras, il y a la « Profession de foi » de jeunes de la Paroisse. On lit dans les annonces paroissiales et on entend aux « annonces  » faites à la fin  de la messe dans l’église : dimanche, jour de profession dans notre paroisse, il n’y aura pas de messe, mais  seulement et tout simplement une célébration au cours de laquelle les jeunes feront « leur profession de foi ». Stupeur des paroissiens de cette station balnéaire de la Manche de 8 000 habitants avec un curé résidant, qui n’avaient pas été prévenus. Une pétition circule. En effet, il semble difficile d’en parler à l’évêché où Mgr Jaeger a d’autres chats à fouetter !

Ce n’est la première fois que les paroissiens sont mis au pied du mur. La semaine dernière, un prêtre à la retraite devait assurer la messe. Les paroissiens découvrent en arrivant que c’est une « ADAP » (assemblée dominicale en l’absence de prêtre) au cours de laquelle les lectures ne sont pas celle du jour; en l’espace d’une heure, six chants avec tous leurs couplets; pas un instant de silence et recueillement; l’orgue tonitrue en permanence…

Les paroissiens n’en peuvent plus. Ils voudraient tout simplement, humblement et librement pratiquer leur foi en communion avec la Sainte Eglise.