mgr Herbreteau

« Écouter ce que l’Esprit dit à notre Église »

Download PDF

C’est le titre de la dernière lettre pastorale de Mgr Hubert Herbreteau, évêque d’Agen. Elle est courte, 4 pages, et fait suite à la mise en oeuvre des quatre orientations pastorales promulguées en novembre 2009 et aux visites pastorales des 26 paroisses. Voici donc ce que l’évêque écrit :

 Notre Église est confrontée à plusieurs problèmes :
• La sécularisation. Dieu ne fait plus partie du paysage. Certes, on continue à parler des valeurs de justice, de fraternité, de paix, mais on le fait sans référence à une transcendance.
• Et pourtant les attentes spirituelles sont nombreuses et diverses. Elles apparaissent en particulier lorsque se posent les grandes questions de l’existence : la vie, l’amour, la recherche du bonheur, l’énigme du mal, la mort… Le besoin de marquer les grandes étapes de la vie par des rites s’exprime fortement.
• La notion d’espace, à l’ère de la mondialisation et des outils informatiques, s’est élargie. Notre cartographie (avec des territoires, des paroisses) est modifiée par l’insertion dans des réseaux. De plus, la désertification du monde rural s’est amplifiée. La pastorale peut-elle continuer à quadriller le terrain ?
• La notion de temps change également. Nous vivons souvent dans l’urgence, jusqu’à l’épuisement et le burn out parfois. On ne sait plus cueillir les fruits du temps présent.

Puis le pasteur du diocèse formule quelques propositions :

• Bref, ce dont nous avons besoin, c’est du développement d’une démarche spirituelle. Il n’est pas question pour autant de « spiritualiser » nos problèmes en pensant qu’il suffit de prier pour que tout soit résolu. La démarche spirituelle doit donc déboucher sur des mesures concrètes, dans « le vrai de la vie » comme disait Thérèse de Lisieux. C’est une démarche qui doit transformer notre vie.
• Il nous faut pour cela, au sujet des questions qui nous préoccupent (sécularisation, modification du temps et de l’espace, etc.), mutualiser davantage nos ressources humaines, intellectuelles, financières. D’une paroisse à l’autre ou trois paroisses ensemble. De plus, les « ponts » entre mouvements et services ecclésiaux sont à intensifier.
• Le discernement évangélique, pastoral, suppose que nous sachions discerner « les signes des temps » comme le disait le Concile. Ne faudrait-il pas proposer une méthode pour apprendre à lire les événements, une fiche de relecture ?

Comme proposition concrète, Mgr Herbreteau propose « le ressourcement biblique » :

des déroulements de célébration autour de la Parole de Dieu, en l’absence du curé. Je vousencourage à développer résolument ce genre de rencontre.

Mais néanmoins :

Je ne souhaite pas que se développe la distribution de la communion lors des assemblées de la Parole en l’absence du prêtre. Le tabernacle risquerait de prendre plus d’importance que l’autel qui occupe dans l’église l’endroit le plus sacré. […] Il n’est pas possible de penser que l’on pourrait se passer des prêtres. Ce que pourrait signifier aussi une distribution de la communion en l’absence du prêtre. […] N’hésitez donc pas à vous déplacer, parfois à 20 km. Parole et Eucharistie sont des cadeaux si grands que cela mérite bien autant d’efforts qu’un complexe de cinéma ou une brocante à l’autre extrémité du département.

6 comments

  1. Que fait cet évêque dans sa cathédrale ? ( je ne le connais pas)
    Y a t’il des confessions ?
    Une adoration perpétuelle ?
    Des chapelets ?
    Participe t il aux manifestations pour la vie ?
    Au moins a-t-il soutenu ces mouvements, combattu l’avortement, enseigné l’Evangile ?
    Est-ce que les prêtres font le catéchisme ?
    Les gens attendent désespérément qu’on les guide vers Dieu.
    Il faut prier

  2. Georges

    Il n’y a plus d’une seule messe à la cathédrale d’Agen. Aucune confession, baptême ou mariage.
    Aucune messe en semaine, ni chapelet… C’est un coquille vide.
    Le diocèse d’Agen: 26 paroisses, 25 prêtres en activité, dont 2 malades et un qui menace de partir…. Faut il faire d’autres commentaires?

    • xuereb

      Coquille vide, la cathédrale? Eh bien qu’on appelle les Saint-Pie X… On verra le retour des messes, des confessions,…
      Qu’ils aillent jusqu’au bout de leur raisonnement : ils ne veulent plus exercer le ministère sacerdotal? Qu’ils le laissent à ceux qui en ont envie;
      Ne lit-on pas dans les Actes des apôtres : « Judas a fait défection, que son ministère passe à un autre »?

  3. Georges

    L’évêque d’Agen, au demeurant très sympathique, est très bavard sur les rencontres inter-religieuses, le dialogue avec les musulmans, mais on ne l’a jamais vu manifester pour la vie, ou soutenir le mouvement, et correspond au profil de ces évêques qui rechignent à remettre les pendules à l’heure sur l’avortement, les divorcés-remariés, le catéchisme etc… L’accueil, toujours l’accueil, d’autant plus déculpabilisant qu’il est tourné vers ce qui se trouve en dehors de l’Eglise, ou non conforme à ce que de mande l’Eglise. Pendant ce temps, les églises n’en finissent pas de se vider… Le diocèse d’Agen est presque mort.

  4. Très bien dit Martina …

    Nous en avons assez de ces évêques « intellectuels » qui passent leur temps
    à se  » masturber » la cervelle en oubliant l’essentiel : l’enseignement de l’Evangile,
    le catéchisme des enfants et des adultes , l’assistance aux pauvres , aux malades, etc !
    Evêques de France , occuper vous du petit peuple de France , les « sans-dents » de France
    et de l’église « d’en bas’ qui est en France …
    Le reste n’est que préoccupation de riches ….

  5. Dixit : Bref, ce dont nous avons besoin, c’est du développement d’une démarche spirituelle. Il n’est pas question pour autant de « spiritualiser » nos problèmes en pensant qu’il suffit de prier pour que tout soit résolu.

    C’est un fait, mais la Vierge ne recommande-t-elle pas le rosaire? La prière est beaucoup plus efficace que l’on puisse le croire et c’est toute une porte pour ouvrir des coffres de la grâce du Très-Haut! La prière est une forme essentielle à notre spiritualité tout comme Jésus l’a pratiqué et pour nous, il faut ajouter une saine lecture et une bonne méditation. La participation est aussi essentielle que l’on retrouve aussi dans sa nomenclature…

    Dixit : Je ne souhaite pas que se développe la distribution de la communion lors des assemblées de la Parole en l’absence du prêtre.

    Je ne suis pas de cet avis et aussi par le manque de prêtres. C’est le prêtre seul qui consacre les saintes espèces.

    Dixit : N’hésitez donc pas à vous déplacer, parfois à 20 km. Parole et Eucharistie sont des cadeaux si grands que cela mérite bien autant d’efforts qu’un complexe de cinéma ou une brocante à l’autre extrémité du département.

    Une belle formulation et un bel exemple en comparaison de notre société de consommation…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *