a

Famille : Rome écrit aux évêques

Download PDF

Le Conseil pontifical pour la famille demande formellement aux évêques d’organiser une conférence de presse vendredi 8 avril, pour la publication de l’exhortation apostolique Amoris laetitia du pape François.

Cette exhortation apostolique est la conclusion, l’aboutissement des synodes extraordinaire et ordinaire sur la famille des deux dernières années. Elle sera publié vendredi 8 avril en milieu de journée. Ce texte évoque la famille, cellule de base de la société et de l’Eglise, si malmenée par la modernité, depuis le divorce jusqu’aujourd’hui, avec les parodies de famille. Au-delà de la doctrine, qui ne change pas, malgré les moult débats épiscopaux, la question est de savoir comment l’Eglise doit répondre aux nouveaux défis, nouveaux problèmes qui brisent les familles.

Pour préparer ce terrain pastoral, et éviter sans doute que le n’importe quoi règne dans les diocèses (ce qui est déjà un peu le cas), le Conseil pontifical pour la famille a demandé à tous les évêques de l’Eglise catholique de présenter ce texte et de nommer un expert de la pastorale familiale, un théologien ou bien un couple, capable de porter ce sujet dans le diocèse.

Mgr Jean-Luc Brunin, évêque du diocèse du Havre, estime que cette exhortation

« reprend ce qui a été comme arête vive de cette période synodale que nous avons vécue depuis deux ans. L’Eglise se reconnaît la responsabilité d’accueillir les personnes qui s’adressent à elle non pas comme une instance qui édicte des normes mais une instance qui accueille et qui accompagne dans un discernement pour éclairer. »

Il ajoute que l’Eglise doit accueillir

« des familles qui seront dans des situations diverses et qui auront à discerner par quel chemin elles peuvent mettre en œuvre cette vérité concernant le mariage et la famille. Ce terme de chemin de discernement a été une insistance marquée durant toute la période du synode, ce que le Saint Père va reprendre probablement dans cette exhortation ».

Il reste à savoir si nos évêques feront de l’accueil sans discernement ou si, au contraire, ils proposeront un chemin pénitentiel aux couples en délicatesse avec l’enseignement de l’Eglise et qui vivent de façon désordonnée. La charité est indissociable de la vérité et la miséricorde sans la justice est une cruauté.

5 comments

  1. Mais comment parler de la protection de la famille dans une Eglise divisée sur le « Mariage pour tous? » Même les évêques à qui revient la responsabilité de présenter l’exhortation post-synodale ne s’entendent pas sur la culture du  »mariage pour tous ». Que faire dans ce cas de figure?

  2. jpm

    En France c’est Mgr Brunin le suiveur de la réunion clandestine dirigée par le cardinal Marx qui va être l’interprète du texte ! Caveamus fratres !

  3. jpm

    Chaque conférence donnera son interprétation :il s’agit de la nouvelle gouvernance de l’Eglise par Conférence nationale interposée. C’est la volonté du pape François; comme nous l’avons écrit : pas de texte ou déclaration contre la doctrine mais une parole constante en décalage avec la doctrine et latitude d’interprétation locale au nom de la pastorale et de la culture populaire : c’est l’exacte application de la théologie du peuple toujours ignorée des commentateurs !

  4. Merci beaucoup pour ce témoignage passionnant. C’est vraiment toujours très sympa de voir que d’autres vivent aussi cette passion ! Merci encore de transmettre votre passion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *