image004

Faut-il envoyer le cardinal Sarah réfléchir dans une abbaye ?

Download PDF

Suite à son lynchage médiatique et à sa destitution par ses autorités, l’abbé Benoît a donc publié un communiqué. Voici en outre quelques textes qu’il me semble utile de connaître.

Voici le communiqué de Mgr Maillard, évêque de Bourges, diocèse où est incardiné l’abbé Hervé Benoît :

Mgr Armand Maillard, archevêque de Bourges, tient à manifester son émotion et son désaccord avec la tribune publiée vendredi 20 novembre dernier sur le site de la « Riposte catholique ».

Un désaccord profond s’exprime chez des fidèles sur le contenu de cette tribune.

Le vocabulaire employé et les assimilations effectuées par le P. Hervé Benoît reflètent uniquement sa position personnelle et non pas celle de l’Église.

Le ton de cette tribune ne traduit pas l’attitude d’un pasteur qui rencontre, écoute, accompagne les personnes dans la souffrance, dans une attitude de miséricorde.

Le jugement qui semble mettre sur le même plan terroristes, chanteurs et spectateurs est discutable. Est-il fondé ?

Mgr Maillard est en concertation avec le Cardinal Barbarin sur les suites à donner à cette affaire.

Il tient à exprimer sa communion avec les familles et relations si éprouvées par ce drame.

Et voici celle du cardinal Barbarin :

« Pleurez avec ceux qui pleurent »

« Consolez, consolez mon peuple, parlez au cœur de Jérusalem… » (Is 40, 1)

A la suite de la publication d’une tribune signée par le Père Hervé Benoît, et après avoir pris le temps de le rencontrer et de l’écouter, j’ai décidé, en accord avec son évêque Mgr Armand Maillard, de le relever de ses différentes charges pastorales dans le diocèse de Lyon. Je demande au P. Benoît de se retirer immédiatement dans une abbaye pour prendre un temps de prière et de réflexion.

Dans le contexte qui est le nôtre, il n’est pas acceptable que des chrétiens, à plus forte raison des prêtres, ne s’appliquent pas toujours et le plus possible à maintenir entre les hommes la paix et la concorde fondée sur la justice.

À l’issue des obsèques de Caroline Prénat, une jeune fille lyonnaise décédée au Bataclan, j’ai dit combien le texte du P. Benoît était consternant et blessant. Mgr Maillard, l’archevêque de Bourges, souligne que « le ton de cette tribune ne traduit pas l’attitude d’un pasteur qui rencontre, écoute, accompagne les personnes dans la souffrance, dans une attitude de miséricorde ».

Le Pape François vient de déclarer au premier jour de son voyage en Afrique : « Il y a des situations dans la vie où on ne peut que pleurer, et regarder Jésus sur la croix ». C’est ce à quoi j’invite les catholiques, spécialement lors de l’hommage national qui est rendu ce vendredi pour toutes les victimes du terrorisme.

Oui, c’est encore le temps des larmes. Nous entrerons dimanche dans l’Avent : les chrétiens se préparent à célébrer la venue du Messie, que la Bible appelle le « Consolateur ».  C’est Lui qui vient effacer nos pleurs et consoler son peuple, Lui que nous accueillerons à Noël comme le « Prince de la Paix ».

Il est triste de constater que la horde médiatique aura eu raison d’un prêtre et que publier une tribune polémiste est le crime le plus grave au sein de l’Eglise qui est en France (combien de prêtres professant des opinions hétérodoxes ont subit la même peine ?…). Mais au fond, qu’a dit l’abbé Benoît ? Rien de plus que ce qu’avait affirmé le cardinal Robert Sarah au dernier synode des évêques. Le préfet du culte divin avait, lui aussi, osé mettre sur le même plan le fondamentalisme islamique et le laïcisme athée, ces 2 bêtes de l’apocalypse :

Un discernement théologique nous permet de voir à notre époque deux menaces inattendues (presque comme deux « bêtes de l’apocalypse ») situées sur des pôles opposés : d’une part, l’idolâtrie de la liberté occidentale ; de l’autre, le fondamentalisme islamique : laïcisme athée contre fanatisme religieux. Pour utiliser un slogan, nous nous trouvons entre « l’idéologie du genre et ISIS ». Les massacres islamiques et les exigences libertaires se disputent régulièrement la première page des journaux. (Souvenons-nous de ce qui s’est passé le 26 juin ! (Attentat de Sousse en Tunisie, 39 morts. Arrêt de la Cour suprême américaine légalisant le soi-disant mariage homosexuel sur tout le territoire des Etats-Unis)) De ces deux radicalisations se lèvent les deux grandes menaces contre la famille : sa désintégration subjectiviste dans l’Occident sécularisé, par le divorce rapide et facile, l’avortement, les unions homosexuelles, l’euthanasie, etc. (cf. la gender theory, les Femen, le lobby LGBT, le Planning familial…). D’autre part, la pseudo-famille de l’islam idéologisé qui légitime la polygamie, l’asservissement des femmes, l’esclavage sexuel, le mariage des enfants, etc. (cf. al-Qaida, Isis, Boko Haram…).

Plusieurs indices nous permettent de percevoir la même origine démoniaque de ces deux mouvements. Contrairement à l’Esprit de Vérité qui favorise la communion dans la distinction (périchorèse), ils encouragent la confusion (homo-gamie) ou la subordination (poly-gamie). En outre, ils postulent une loi universelle et totalitaire, sont violemment intolérants, destructeurs des familles, de la société et de l’Eglise, et sont ouvertement christianophobes.

Le cardinal Sarah devra-t-il être destitué par nos grands prêtres médiatiques ?

65 comments

  1. Erminig

    Mgr Sarah n’a pas désigné spécifiquement des jeunes gens venant d’être massacrés comme complices du diable, ce me semble. Vous êtes de mauvaise fois en confondant analyse sur l’état de notre société et jugement ad hominem.
    C’est ce dernier point qui a profondément blessé les gens et notamment les proches des victimes, et non la dénonciation de l’avortement que, ne vous en déplaise, votre honni pape François proclame également.

    • hermeneias

      Erminig

      Vous avez visiblement , comme certains évêques , du mal à comprendre …. Est ce un problème de capacité intellectuelle ou ce que l’on appelle une ignorance invincible , de la « mauvaiseté » , un refus opiniâtre de comprendre pour de mauvaises raisons .
      On peut être « complice » du mauvais et se faire massacrer …..Non ?
      Même des justes se font massacrer . Non ?

      La pseudo compassion médiatique qu’utilisent ad nauseam nos politiques pour éluder et tenter de faire oublier leurs écrasantes responsabilités et que semblent utiliser les « mauvais pasteurs » dont parlent les Evangiles , cette pseudo compassion n’EST PAS la CHARITE qui est indissociable de la Vérité .

      On se demande qui est de mauvaise foi en parlant de « jugement ad hominem » concernant un groupe . C’est de mauvaise foi et stupide

    • Il ne s’agit pas d’être complice ; mais surtout d’en être victime.
      Que dit l’abbé Hervé Benoit ? que se tenir à portée de Satan n’amène que malheur et désespoir qui finissent invariablement par être imputés à Dieu, pour nous en faire un ennemi.
      C’est une mise en garde, la même que celle de Jésus rapportée par Saint Luc (Chapitre 13 de son évangile, versets 1 à 5) :
      Il part du constat de deux groupes de victimes, les uns d’une répression sauvage de l’occupant romain, les autres de l’écroulement accidentel d’une tour. Pour chacun d’eux, tout ce qu’il trouve à dire c’est : « Pensez-vous qu’ils fussent plus coupables que les autres gens de Jérusalem ? Non, vous dis-je ; mais si vous ne changez pas de conduite, vous périrez tous également ».
      Ah, vraiment quelle compassion ! On dirait bien l’abbé Benoit !
      Non, la Miséricorde de Jésus n’est pas là où on veut la mettre maintenant !
      Croyez-vous que tous les hommes méritent leur mort ?
      En tout cas pas les enfants avortés. Y-a-t-il une honte, une violence à dire cela ? Non ; mais le docteur Dor a été condamné sévèrement par la justice de France pour cela !
      L’abbé Benoit c’est par sa hiérarchie qu’il a été condamné pour le même motif et pour avoir tenu le même discours que Jésus.
      Comprendrez-vous que si nous ne nous convertissons pas, nous périrons tous de la même manière. Ce n’est pas l’effet d’une condamnation ; c’est la conséquence naturelle de nos libres choix. On ne fraie pas impunément avec le diable. On savait cela, avant …C’était même devenu un dicton.
      Oui, Dieu est un sauvage. C’est bien pour cela qu’on lui préfère Lucifer. Au moins, lui, c’est facile de le suivre pour aller où il veut nous emmener !

      • hermeneias

        C’est ça Bourgeois

        mais il semblerait que votre petit intellect auto-satisfait soit trop limité et incapable de comprendre sa limite pour saisir que le Christ disait justement l’inverse de ce que vous pensez qu’il dit . Il y a un mal collectif et la mort inexpliquée et « injuste » est une conséquence du mal qu’incarne Satan .
        Il existe , en bonne théologie catholique , le concept éclairant des « conséquences temporelles dues au péché » et nous en subissons TOUS les conséquences sur le plan temporel et corporel .

        Il ne faut pas , au risque de se retrouver tout nu et ridicule comme une grenouille enflée , prétendre épuiser le mystère de Dieu qui n’est certes pas un bisounours .
        Le diable quant à lui , là vous avez raison , est super chiant et répétitif . Il n’y a qu’ennui chez lui , ni étonnement ni admiration

  2. Eglise divisée , menteuse ,Eglise qui faite douter de l’existence de Dieu .J’ai toujours été catholique pratiquant jusqu’au jour ou je suis entré dans une congrégation :c’était à vomir et bien que religieux profes , le hais ce machin nommé Eglise .

  3. Eve

    Il faudrait écrire des explications de textes de l’Abbé Hervé Benoît et du Cardinal Sarah, car beaucoup ont bien des difficultés à comprendre parce qu’ils sont aveugles « ils ont des yeux,et ne voient pas » !
    Quand ils seront obligés de se soumettre à une autre religion que celle de Jésus-Christ, peut-être auront-ils un
    éclair de lucidité.
    Le Cardinal Barbarin, qui a publiquement déclaré réciter la chaada, a donc apostasié !
    C’est lui qui doit être démis de ses fonctions !
    Et envoyé dans un monastère comme simple moine ! et encore, c’est peut-être trop d’honneur !

    Dans le passé cela s’est déjà fait , un Chrétien dans la foule s’est élevé contre l’hérésie d’un Evêque !

    Faisons de même !

    • hermeneias

      St Bruno qui était enseignant avant de se retirer dans le massif de Chartreuse et de donner naissance à l’ordre des Chartreux , a été persécuté par un évêque malfaisant MAIS il a été aidé ensuite par l’évêque de Grenoble dans sa quête…..

  4. Catholique Romain de Bretagne

    Il est regrettable que Monsieur l’abbé Christian-Philippe Chanut soit décédé. Je pense qu’il n’aurait pas tenu des propos très différents de ceux de l’abbé Benoît dont le seul tort a été de dire, trop vite, la Vérité à un lectorat dont une partie était apte, après une première sensation de dureté et d’insensibilité, de ressentir et comprendre la profondeur et la justesse du propos. Rares sont les prêtres (pour ma part j’en connais mais seuls un ou deux forts de leur Foi et connaissances théologiques) ayant le courage et la force théologique d’affirmer leurs convictions pour la formation de leurs fidèles.
    Il est sûr qu’en notre époque de prêchi-prêcha mou au beurre salé de Guérande la profonde réflexion de l’abbé Benoît démitre ! Face à son archevêque « dans le vent » ses chances étaient limitées et les risques importants. Canoniste de haut vol, l’abbé Benoît ne pouvait que « tirer à boulets rouges », rappelant quelques Vérités à une époque où les sanglots l’emportent sur les avertissements.
    Enfin Monseigneur Barbarin, cardinal de surcroît, donc vitrine de l’Eglise catholique, est-il le mieux placé pour sanctionner son prêtre courageux alors que ce prélat aurait du être « suspens a divinis » pour désobéissance aux Dogmes de l’Eglise, au Droit Canon et pour acte sacrilège accomplis lors de la cérémonie de confirmation d’octobre dernier avec une pasteur protestante (luthérienne en plus !). Sacrilège étant, théologiquement, le terme qui convient !
    Au fait, le cardinal a-t-il au moins lu le texte de son prêtre ?

    • bbruno

      CJC 1917:

      Can. 188. Ob tacitam renuntiationem ab ipso iure admissam quaelibet officia
      VACANT ipso facto et sine ulla declaratione, si clericus:
      4° A FIDE CATHOLICA PUBLICE DEFECERIT.
      – Ce barbarin cardinal publice a fide catholica defecit
      -ergo ce BARBARIN n’a plus aucune authorité dans l’Eglise.

  5. Votre blog n’est lu que par un petit groupe de catholiques qui prennent la foi au sérieux, qui prennent la Bible au sérieux. Il concerne quelques milliers d’individus.

    Donc, lorsque l’article de l’abbé Benoît « sort » dans la grande presse, c’est qu’un ou plusieurs individus spécialement délégués à espionner votre blog signale(nt) aux journalistes l’article incriminé. S’en suit une campagne de presse évidemment orchestrée.

    Sans cette dénonciation probablement venue de la police de la pensée et la campagne de presse qui en fut la conséquence, il n’y aurait eu aucune sanction contre l’abbé Benoît.

    Le haut clergé, mu par la presse et les fonctionnaires de police ?

  6. Buffalo

    On attend en effet la même rigueur contre les prêtres des diocèses de Bourges et de Lyon qui célèbrent la messe n’importe comment ou qui prêchent des approximations théologiques, voire des hérésies. Mais non, ceux-là peuvent dormir tranquille. Le crime de l’abbé Benoît, c’est d’aller contre l’opinion des medias.

    • hermeneias

      eUH Buffalo

      je ne dirais pas que j’attends « la même rigueur » .
      Le père H.Benoit n’a fait qu’exprimer une opinion , une analyse argumentée qui demande que l’on réponde , éventuellement , par l’argumentation ….. Chose dont les contempteurs de ce prêtre sont apparemment incapables .

      Ces évêques sont insupportables . Ils vident l’Eglise TOUT à FAIT SCIEMMENT pour mieux la tenir et la controler avec la bénédiction de politiques qui méprisent ou même haissent le Christ , d’où leur très grande bienveillance pour l’islam et leur collaboration à l’islamisation de l’Europe .

      La sanction du père H.Benoit n’est que le signe de la servilité épiscopale vis à vis d’obscures cénacles , succursales de l’ONU , où l’on fait l’opinion et décide du bien et du mal .

      Jeanne d’Arc disait à Cauchon , sinistre évêque , « évêque c’est par toi que je meurs »

      • seignez

        je lis avec beaucoup de retard votre commentaire.
        pourquoi n allez vous pas jusqu a denoncer les francs macons et leurs complots contre l Eglise , la vrai Eglise celle fondee par Jesus Christ au temps de Saint Pierre…et non celle des prelats a la botte des successeurs des revolutionaires de 1789!!
        Courage Jesus a dit qu a la fin son Eglise triomphera

  7. Brenot

    Il est donc tout à fait convenable de copiner avec le diable, je vous croyais, Monseigneur Barbarin, plus réfléchi, votre décision me navre, « surtout ne pas faire de vague », ne vaut-t-il pas mieux avertir la population du danger?

  8. karr

    Il est rare que je sois en accord avec les évêques conciliaires mais cette fois je comprends,il me semble que ce prêtre a TRES mal choisi son moment afin de faire de telles déclarations,ne nous étonnons pas de la christianophobie ambiante si un prêtre manque à ce point de miséricorde,chacun peut se tromper mais l’Abbé Benoît ne s’est pas excusé,il persévère.
    Bien entendu nous condamnons l’avortement,un crime sans nom,les dérives de notre société,la persécution de nos frères chrétiens d’Orient,j’ajoute également la dérive de l’Eglise conciliaire depuis plus de cinquante ans,mais alors que des familles sont dans le deuil l’Abbé Benoît aurait du se contenter de prier ou de venir consoler ces familles!

    • Eve

      L’ Abbé Benoît a très bien fait de réagir maintenant. Les premiers jours de deuil sont passés, avec tout ce que cela comporte de difficultés, mais ensuite vient la période où l’absence du disparu se fait encore plus sentir,
      avec des questionnements personnels divers selon chacun, par exemple, je n’aurai pas dû le laisser y aller,
      ou des pourquoi sans aucune réponse.
      L’ Abbé Benoît répond là aux questionnements de ces familles, et explique l’engrenage fatal du jeu avec le diable. Les familles pourront y trouver un réconfort aussi parce qu’elles ne portent pas seules la responsabilité
      de cette façon de vivre imposée à la jeunesse, jeunesse réelle ou prolongée.
      L’ Abbé Benoît par son analyse juste leur permet une voie d’apaisement. En dénonçant le mal, il n’accable pas les disparus ou les familles. Il leur permet de trouver la lumière de la Vérité, se tourner vers Jésus et prier pour les disparus.
       » Ô Bon et très Doux Jésus… » prière qui accorde l’indulgence plénière pour une âme du Purgatoire.
      On peut trouver cette magnifique prière dans les beaux livres de Messe que chacun avait avant Vatican 2.
      Faire dire un trentain de Messes. Espérer qu’ils aient eu le temps de dire Mon Dieu ! en pensant au Vrai Dieu.
      Personnellement, j’ai demandé une Messe à un Prêtre, pour les victimes.
      Aujourd’hui les familles doivent continuer à vivre et ne pas se sentir seules.
      Autour de l’ Abbé Benoît et de son texte, trouvons une solution, par internet pour nous réunir avec les familles qui le voudront, pour les soutenir dans la peine et « avancer au large » pour éviter de telles horreurs.
      Merci à tous ceux qui auront compris mon message.

  9. Je crois que les chrétiens qui fréquentent les assemblées catholiques devraient mieux coordonner leurs efforts en vue d’une église fidèle à son Maître qui est Jésus et non l’opinion populaire. Comment se fait-il que tous ces personnages drapés de soie (et de soi), ne soient pas capables de voir que celui qui communie en état de péché grave crache au visage du Christ à commencer par le clergé très nombreux qui vit des unions illégitimes.

    Je supporte l’abbé Benoit, le cardinal Sarah ainsi que toute autre personne qui oeuvre pour une église pure, vraie et aimante comme aux temps apostoliques. Cela devrait commencer par l’abandon du baptême des nourrissons qui n’a pas plus de sens que le mariage des enfants dénoncé par le cardinal Sarah.

    Pierre Faucher

    • Eve

      Au contraire, il faut baptiser les touts-petits, c’est la Grâce de la Foi qui leur est donnée.
      un trésor inestimable !
      Nos frères Orthodoxes, pour qui « écrire une icône est prière pour l’unité de l’Eglise », donnent
      le Baptême, l’onction du Saint Chrême, et la Communion, quel cadeau magnifique !

      Si Vatican 2 a apporté des difficultés que nous devons surmonter, l’ Esprit-Saint veille toujours
      sur l’Eglise, et le rapprochement avec les Orthodoxes en sont un fruit à apprécier.

    • Annie

      Ne comparez pas le baptême des nourrissons avec le mariage des enfants !

      Le baptême a été institué pour effacer le péché originel, aucune contrition n’est demandée pour que
      la faute soit réparée. C’est la raison pour laquelle un bébé peut être baptisé.

      Quel beau cadeau lui font alors ses parents.

    • Béatrice

      Quand on regarde son petit enfant et qu’on le prend dans ses bras on est envahie d’un si grand amour pour lui on se tourne vers le Bon Dieu avec un amour reconnaissant encore plus grand et on le fait bâptiser par un Prêtre pour l’offrire a Dieu, lui dire qu’il est à lui, que c’est son enfant et le remercier, lui demander de le protéger toute sa vie et de nous aider et c’est aussi respecter le premier commandement de Dieu.

      Jesus est vivant on ne le voit pas mais il est à côté de nous et il sait tout ce qu’on pense et ce qu’on fait.
      Comment refuser le baptême des tous petits, c’est horrible.

  10. OKOUASSENDE Valentin

    En tant qu’Africain d’un Pays Francophone Catholique, la promptide de Mgr. Maillard a sanctionner le bon berget Herve explique bien le desemplissage des eglises en france. Ce Pays n’est plus catholique mais franmaconnique.
    Merci pour le Pere Herve car son analyse par rapport aux evenements du vendredi 13 m’apporte un enseignement tres precieux des Temps que nous parcourons et qui sont prophetiques. La repetitions des evangiles via ORDO de chaque annee n’est plus la bonne maniere d’apprendre la parole de DIEU si on ne peut pas la comparer avec les faits de societe.
    La France en legalisant hommosexualite et tous ses travers devrait s’attendre a la sentance de Sodome et Gomorre. Tout comme se lancer a des guerres avant meme d’enterrer les MORTS est encore une folie enseignee par les anges dechus dont on parle dans le livre d’Henoch que Rome a ecarte du canon.

  11. C’est une miséricorde borgne que celle de certains de nos évêques. L’œil gauche est très miséricordieux lorsqu’il s’agit d’exprimer sa miséricorde aux avorteurs et à ceux qui bafouent le mariage. L’œil droit en revanche n’a aucune miséricorde pour les « intégristes ». Ce violent acharnement collectif sur ce bon prêtre qui a rendu tant de services aux diocèses jusqu’à leur consacrer sa vie et à qui on ne trouve aucune excuse est horriblement injuste.

  12. Mihnea Dragomir

    L’abbé Benoît ? Il doit savoir que « Celui qui dit la vérité sera exécuté ».
    Maintenant, en imitant padre Pio, lui aussi injustement puni par ses supérieurs, M. l’abbé Benoît saura tirer profit pour son âme de cette punition. Espérons qu’il continuera de dire aux catholiques non pas les mots qu’ils veulent entendre, mais les mots qu’il doivent entendre pour le salut de leurs âmes, pour les remettre sur la voie de Dieu, l’étroite, la bonne.
    Que le bon Dieu vous renforce, vous soutienne dans l’épreuve et vous bénisse, monsieur l’Abbé!

  13. Frère elie

    Dans l église ce qui vraie et faux ce qui est faux et vraie l église aujourd’hui hui et la honte de l évangile Les responsables sont les fils de ????????

  14. Maurice

    Que doit-on faire des prêtres qui ont demandé aux fidèles (il y a quelques années) de prier « pour nos frères musulmans » ? prêtre qui s’habille en civil faut-il le préciser ?
    J’en connais dans la Seine-Saint-Denis qui l’ont fait.
    M’étant insurgé contre cette demande je fus mis à l’indexe.

    • Maurice

      J’ajoute : que ceux qui critiquent le cardinal Sarah lisent son dernier livre avant de critiquer ce cardinal !
      Combien l’ont fait ne serait-ce que la 4e de couverture ?
      Il faut le commander dans une librairie (en ligne ou au coin de la rue) pour l’acheter, car à la presse au sortir de l’office il nous est dit qu’il n’est plus disponible. Se livre serait-il déjà mis à l’indexe ? Déplairait-il ?

      • Vous avez cent fois raison. Le dialogue sans la prière pour leur conversion est un mensonge éhonté.
        Mais depuis le concile, ils n’ont plus besoin de se convertir pour être justes. Alors…
        Satan rigole bien, c’est sûr !
        Les moines de Tibérine avaient cette opinion. Regrettent-ils maintenant de n’avoir pas prié pour leur conversion ? Le contraire m’étonnerait.

      • Maurice

        Je me suis mal exprimé, ce n’est pas – POUR –, mais AVEC nos frères musulmans.
        Soit de prier avec fidèles musulmans.
        La dhimmitude touche aussi le clergé. (ça nous la savions depuis longtemps)

        • sygiranus

          Raté ! C’était mieux avant !
          On ne peut prier AVEC les musulmans puisqu’ils ne s’adressent pas au VRAI Dieu. Il faut par contre prier POUR leur conversion, i.e. qu’ils se tournent vers le Dieu Trinitaire où nous les rencontrerons.

  15. Qu’il y a des actions communes parmi les spectateurs du Bataclan louant le diable par moyen de la bande sataniste et les terroristes servant le même d’une autre façon c’est tun fait; la différence c’est qu’ils combattaient en des différents fronts vers le même idéal!

  16. Eucalyptus

    Une fois de plus , nous n’avons pas besoin que l’Eglise se déchire : y a t’il assez de prêtres , pour les décourager en plus dans leur ministère ci difficile ? .
    Pourquoi ce démenti officiel au vu et au su de tous , cette démarcation officielle d’un Evêque face à son prêtre ? publiquement , MEDIATIQUEMENT?
    Sommes nous revenus aux temps de l’INQUISITION, si scandaleuse et qui n’ a pas honoré l’Eglise ?! ;
    Ce prêtre a exprimé son angoisse devant l ‘état d’anesthésie dans lequel la societé s’enfonce face à l’entreprise de destruction morale du diable , dont l’infinie habileté est de semer la discorde et de faire croire qu’il n’existe pas —
    Nous avons tous été horrifiés d’entendre les horribles cris de souffrance et de peur de cette pauvre jeunesse, qui a du réaliser si brutalement qu’elle allait perdre la vie .
    Aucun parent , aucun conjoint , aucun frère et sœur, aucun ami, aucun chrétien , aucun musulman, aucun juif, aucun laïque qui a entendu ces cris épouvantables rediffusés à la radio, ne pourra les oublier et dans sa propre « chair d’humanité ».
    Ce prêtre a voulu sonner l’alarme de notre société matérialiste, qui devrait retourner aux fondamentaux d’une vie spirituelle , et vers son DIEU créateur .
    il l’a exprimé vivement , dans la fougue de sa jeunesse –et alors ? Cela méritait-il de le condamner , en public , médiatiquement ?
    Avez vous constaté comme c’est toujours le même scénario que nous rencontrons toujours dans nos vies , combien de modèles du CHRIST , de modèles de Ponce – pilates , de Pharisiens, de bons Samaritains, d’aveugles —
    Ne dit on pas à la messe ; » Allez dans la paix du Christ  »
    Alors , allons y vraiment !

  17. Bernard L.

    « C’est ce à quoi j’invite les catholiques, spécialement lors de l’hommage national qui est rendu ce vendredi pour toutes les victimes du terrorisme. » nous dit le cardinal Barbarin.
    Bien-sûr ! On ne doute pas que ces prélats de la mouvance maçonnique préfèrent spécialement un hommage de culte païen plutôt qu’une participation à la Sainte Messe afin de prier pour leurs âmes.

  18. Bernard L.

    Cher Abbé,

    Cette Eglise-qui-est-en-France n’est pas la nôtre. Les fruits pourrissent. Au fil du temps, de plus en plus de catholiques constateront que Monseigneur Lefèbvre avait raison.

  19. CHARLES Claude

    A de rares exceptions près l’épiscopat européen de l’ouest est consternant. Il tremble en permanence devant la presse et sombre dans le politiquement correct chaque fois qu’il fait une déclaration. Il semble ignorer que sont bienheureux ceux qui sont persécutés à cause de la justice.

  20. Françoise

    Les faits sont là: les terroristes ont fait irruption dans la salle et ont commencé leur carnage au moment où le groupe américain entonnait la Danse avec le Diable, ce dernier a donc été invité.
    Il ne s’agit nullement de mettre sur le même pied auteurs et victimes.
    Quand on parle du loup, il arrive.
    Quand on parle du Diable, il arrive, a fortiori quand on l’appelle ou le défie.
    Prenons le Titanic « Ni Dieu ni le Diable le feront couler ». L’insubmersible paquebot a coulé dès sa première traversée.

  21. Pinier Françoise

    Saint Athanase, exilé bien des fois et poursuivi à mort pour sa fidélité à la foi catholique sur le Christ (reconnue pourtant au concile œcuménique de Nicée), sainte Thérèse d’Avila (excommuniée et diffamée gravement), saint Jean de la Croix (kidnappé et séquestré dans des conditions sordides par des moines de son ordre – qui avaient peur d’être réformés -), saint Curé d’Ars (dénoncé comme incapable par une pétition de prêtres de son diocèse), saint Padre Pio (interdit de confession et de messe publique, calomnié jusqu’à Rome par un évêque sodomite), sainte Jeanne d’Arc (diffamée sciemment par un tribunal ecclésiastique et brûlée), sainte Marie-Euphrasie Pelletier, fondatrice de plus de 80 communautés pour le relèvement des prostituées (détestée cordialement et bafouée par son évêque), sainte Jeanne Jugan, fondatrice des Petites sœurs des pauvres (inconnue des novices de sa propre congrégation, dont un prêtre s’était attribué le rôle de fondateur et l’avait reléguée à la cuisine) : la fidélité à la vérité de l’Evangile a un prix. (Et cette liste n’est qu’un aperçu minime – Hélas ! – d’une sorte de loi générale non-écrite de la médiocrité et du compromis avec le Malin.)

    Jésus nous a prévenus : « Malheureux êtes-vous quand tous les hommes diront du bien de vous ; c’est ainsi que leurs pères traitaient les faux prophètes ! »

    Pour faire bonne mesure et ne pas tomber dans un anticléricalisme primaire, je dois mentionner les très nombreux papes qui se sont vus assassinés, emprisonnés, calomniés, maltraités, exilés, menacés de schisme, voire excommuniés (!) et déposés, par des conciliabules, parce qu’ils refusaient de soumettre la foi chrétienne orthodoxe et les nominations d’évêques aux diktats des puissants du jour. Pire, parce qu’ils voulaient remédier aux abus et aux corruptions qui gangrenaient (plus ou moins, selon les époques et les lieux) l’Eglise de Jésus-Christ.

    Tout ceci est donc finalement assez normal sur le chemin de suite du Crucifié.
    A chacun de choisir son camp !
    « Celui qui persévérera jusqu’au bout, celui-là sera sauvé. » (Evangile)

  22. Jérôme

    Voilà une réaction du haut clergé qui montre combien nous ne sommes pas au bout de nos peines, car il est vrai que l’humanité est aujourd’hui prise en tenaille entre un consumérisme hédoniste qui tue les âmes de l’intérieur en les plongeant dans le sommeil spirituel d’une part et d’autre part un fanatisme islamique qui massacre les corps en enflammant les âmes de haine.

  23. le religieusement correct envahit l’Eglise de France, il est interdit de prier pour la conversion des musulmans, des juifs également. la musique du bataclan vaut bien certains cantiques aux textes hérétiques…………..
    Il manque la Foi.

  24. MARC

    Comme le dit Mgr Maillard, c’est le ton du prêtre qui est choquant, pas tellement le fond… C’est cette comparaison entre les bourreaux et les victimes, une erreur que ne fait pas le cardinal Sarah…

    D’ailleurs le message de Mgr Sarah a été publié lors des attaques contre Charlie Hebdo, symbole de ce laïcisme extrémiste… Ce n’est pas le cas de tous ces gens tués parce qu’ils buvaient un café… Ni même de ceux qui assistaient à un concert et dont la plupart ne comprenait pas une parole de ces chansons !

    Concernant la chanson « Kiss the devil » en elle-même, j’ai été consulté les paroles : c’est une chanson humoristique, qui se moque du diable, elle n’en fait pas l’apologie… Et comme le dit le très célèbre Don Gabriele Amorth, il ne faut pas hésiter à se moquer du diable et surtout ne pas en avoir peur ! Le saint Curé d’Ars disait : « Je crains plus les gens qui craignent le diable que le diable lui-même » !

    • sygiranus

      Erreur ! Don Gabriele Amorth dit avant tout de ne pas provoquer le Diable ! S’il se manifeste sans cause, il convient en effet de ne pas le surestimer, Dieu nous a promis son aide à la mesure de la tentation. Mais faire le signe du Diable, en étant en transe lors d’un concert, ne manifeste pas de la prudence que le Christ recommande aux catholiques. Quant à la vie spirituelle des jeunes concernés, en ayant interrogé d’autres du même âge autour de moi au sujet des évènements, j’ai été au moins… consterné : l’insouciance et la témérité sont, en la matière, les maîtres mots !
      Pour le paradoxe du saint curé d’Ars, il tient au fait que la crainte du Diable est paralysante alors que la crainte de Dieu est agissante en aidant à réagir face à la tentation du premier. Se borner à craindre le Diable détourne de l’appel salvifique à la grâce divine !

  25. Jacques

    En disant la vérité sur le satanisme du groupe « eagles of death metal » et de leur chanson « embrasse le diable », l’abbé Benoit a-t-il manqué de compassion, a-t-il manqué de charité, envers les victimes du Bataclan ? … car « si je n’ai pas la charité… cela ne sert à rien » ! Mais la charité sans la vérité, est-ce mieux ? Cette affaire me fait penser à Saint Jean-Baptiste qui osait reprocher publiquement au roi Hérode, en son palais, sa conduite peu conforme à la morale. Ca n’était pas très charitable de la part de Jean-Baptiste. De plus, c’est bien connu, on ne doit pas se mêler de la vie privée des hommes politiques. Pourtant Jean-Baptiste a été porté sur les autels. Peut-être faudrait-il maintenant le décanoniser ?

  26. Lucide

    Et donc il y réellement des gens en France qui croient que ces gosses sont satanistes. … La preuve : les paroles de la chanson. Ils ont appelés le diable… Ils est arrivés.
    Voila, voila…
    Quand je lis un conte de noël a mon fils, cela signifie que je croit au père noël et qu’il va arriver ?
    Je reconnais que j’y ai cru pendant un temps. Puis j’ai grandis.

    • Jean-Vincent

      Grandie. A priori pas dans le bon sens ……
      Et de toute évidence vous mettez en application le mensonge, et cruellement
      vis à vis de votre enfant, en lui lisant ce à quoi vous ne croyez pas, et dont vous savez
      l’incohérence. En fait vous avez grandie, mais dans la perversion de satan, qui nous sollicite
      sans cesse vers le mal.
      Alors vous voyez …….. je sais c’est compliqué.
      (Cf : lire l’impuissance dudiable. St Jean Chrysostome)

    • Le père Noël (auquel mes enfants n’ont jamais cru) n’existe pas. Le démon, si. C’est un être pervers menteur et homicide qui tient à faire savoir son opposition à Jésus-Christ.

      Il devrait être interdit en vertu de la liberté religieuse d’invoquer Satan qui s’en prend exclusivement à une croyance: la catholique et à l’Église. Il n’apporte rien. La liberté religieuse, c’est de pratiquer une religion choisie et de n’avoir pas à subir des moqueries et autres méchancetés gratuites en étant pris à partie pour ses croyances. Donc le culte sataniste viole la liberté religieuse et devrait être interdit pas l’État.

    • Jacques

      Lucide, ce n’est pas parce que vous croyez au père Noël qu’il existe. Par contre, le diable existe même si vous n’y croyez pas ; il a une activité débordante sur terre, c’est pourquoi on l’appelle le prince de ce monde ; si vous l’appelez, il lui arrive de vous prendre au mot ; et si vous lui faites une déclaration d’amour, il est tout à fait capable de vous emmener en enfer ; la chanson « kiss the devil » n’est pas neutre, c’est un appel au diable : il faut dire aux jeunes et aux autres qu’il n’est pas innocent de la chanter.

  27. jean-françois

    Félicitations, monseigneur (s), d’apporter votre pierre à la lobotomie nationale et de veiller à garder vos ouailles au sein du politiquement correct. Nous en tirerons les conséquences, puisque nous n’avons pas la parole.

  28. Effaige

    Son Excellence Le Cardinal BARBARIN, et Mgr MAILLARD devraient prendre langue avec le Père Joseph-Marie VERLINDE, ou encore avec le Père AMORTH (au vatican), ainsi ils seraient certainement beaucoup plus éclairés sur ces choses.

  29. toto

    L’Abbé Benoît a touché juste. C’est plus de la moitié de la population française qui est impliquée de près ou de loin dans le crime abominable qu’est l’avortement. La secte maçonnique croit au Diable puisqu’elle lui rend un culte, un culte de sacrifices humains. Le Bataclan c’était aussi un sacrifice humain, comme l’avortement, bien que plus spectaculaire et plus médiatisé. L’avortement, c’est 1000 victimes tous les jours OUVRABLES. Quel gouvernement laisserait se perpétrer (ou commanditer) des attentats tous les jours ouvrables faisant 130 morts? Et bien ces gouvernements pullulent sur la planète.
    L’abbé Benoît a mis la moitié de la population française devant ses responsabilités d’avorteurs ou complices d’avorteurs. Dans cette moitié, il y a la quasi-totalité des médias, hommes politiques, professions médicales, évêques, etc… bref les « élites ». Pas étonnant que la réaction soit à la hauteur de la stupéfaction des avorteurs « damned , nous sommes démasqués! ». Il y a des assassins qui tiennent beaucoup à leur réputation!!!!!

  30. Adrien

    Le Témoignage de l’abbé Loiseau : « Hakim, mon ami devenu terroriste » sur le Salon beige illustre de manière stupéfiante l’étroite connexité entre les deux impérialismes de la culture de mort (dont Michaël Jackson est un emblême) et de l’extrémisme islamiste « Passionné par la danse, il était fan de Michaël Jackson, animait des soirées à Saint-Tropez dans des boites de nuit et participait à des concours d’imitation de sa star préférée. (…) Pris entre une société matérialiste et hédoniste et un terrorisme religieux, Hakim a choisi. »
    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2015/11/t%C3%A9moignage-de-labb%C3%A9-loiseau-hakim-mon-ami-devenu-terroriste.html

  31. SCHMIDT Jean-François

    Dans tout ce tapage médiatique concernant l’Abbé BENOIT, je vous site une parole du Pape FRANCOIS du 28 Mars 2013.

    SOYEZ PROCHES DE VOS PRETRES PAR L’AFFECTION ET LA PRIERE,POUR QU’ILS SOIENT TOUJOURS DES¨PASTEURS SELON LE COEUR DE DIEU.

  32. l’abbé hervé benoit ne fait qu’évoquer des faits , il ne juge pas mais il évoque tout simplement des faits .il y
    a une très grande ignorance parmi le clergé comme dans les fidèles , ils ont tous la langue de bois , ce sont
    de véritables chiens muets .
    ont appel le mal bien et le bien mal , c’est le monde totalement sans repères et complétement déboussolès et nos chefs de l’église ne font pas de vagues ni de vaguelettes .

  33. Bertrand

    On peut trouver « consternant » (pour reprendre l’expression du Cardinal Barbarin) qu’un abbé nous explique tout benoîtement (sans jeu de mot…) l’inexplicable, l’inqualifiable, en sous-entendant que certains sont morts parce qu’ils écoutaient une musique qu’il n’aime pas… Les propos du Cardinal Sarah ne sont pas, de ce point de vue, aussi inconsidérés même s’il est toujours navrant qu’un pasteur renonce à comprendre le siècle et traite indifféremment de « démoniaque » ou de « christianophobe » (ce qui ne veut objectivement rien dire…) ce qu’il ne s’explique pas (Est-il envoyé pour juger ? Pour guider, il lui faut aller chercher la brebis où elle se trouve).

    L’essentiel n’est peut être pas de savoir si le propos est juste ou non (on aura compris que je le trouve discutable). Si vous ne mesurez pas à quel point le billet du Père Benoît pêche contre la Charité, alors vous n’êtes qu’airain qui résonne (mais raisonne mal), que cymbale qui retentit;

  34. fg

    L’Eglise tient compte de l’intention que l’on met dans une faute: la plupart des spectateurs ne savaient pas ce qu’ils faisaient en mimant le signe du diable, juste un défoulement. C’est condamnable, et même abominable de la part de quelqu’un qui le fait à dessein et ne mérite aucune compassion, mais ce n’était surement pas le cas des spectateurs.
    Par contre, leurs assassins savaient parfaitement ce qu’ils faisaient: l’abbé Benoît était mu par une sainte colère, et son rappel du nombre quotidien d’avortements était nécessaire, mais l’assimilation des victimes et de leurs bourreaux était, à mon humble avis, excessive: il faut se mettre à la place des proches.

  35. Vous allez dire que c’est facile d’être d’accord avec soi-même. Quoi que !
    Je trouve dans les propos de Mgr Sarah une convergence plus que certaine avec les miens, que je me permets de rappeler :
    https://asasuite.wordpress.com/2015/03/31/si-on-se-decidait-a-ouvrir-les-yeux/#_Toc415518828

    Oh, comme j’aimerais qu’il soit notre futur Pape.
    L’Église reviendrait à la vie, laissant le soin de régler leurs compromissions aux prélats indignes, de l’Église de France, en particulier.
    Le cardinal Barbarin n’est pas le seul concerné, hélas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *