a

Jean-Marc Ayrault face à l’Eglise

Download PDF

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault a participé aujourd’hui à la messe d’installation du nouveau pape François à Rome. Il était accompagné de son épouse Brigitte, et du ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, au lieu de Manuel Valls, qui avait été annoncé dans un premier temps, mais qui a finalement renoncé en prétextant une commémoration. Les époux Ayrault sont issus d’un milieu catholique progressiste. Lui a milité au Mouvement rural de la jeunesse chrétienne, d’inspiration marxiste. Ce qui l’a amené au Parti socialiste. Son épouse Brigitte, née Terrien, est une fidèle abonnée du quotidien La Croix. Née dans une famille rurale catholique d’agriculteurs, elle a rencontré le jeune Jean-Marc Ayrault… à l’église qu’ils fréquentent tous les deux ! Mais leur rapprochement s’est fait au sein  du Mouvement rural de la jeunesse chrétienne. Déçue par le traitement des questions de société par la religion, nous sommes en plein dans les années 1970, Brigitte Ayrault décide, comme son époux, de se tourner vers la politique et de s’engager clairement à gauche.

A Rome, ils étaient également accompagnés du conseiller diplomatique de Matignon et d’un conseiller du Quai d’Orsay.

Après la messe, le Premier ministre et son épouse ont pu saluer le nouveau Souverain Pontife, durant une minute, montre en main.

Lundi soir, les deux ministres ont dîné à l’ambassade de France auprès du Saint-Siège, en compagnie des cardinaux André Vingt-Trois, Philippe Barbarin, Jean-Pierre Ricard et Jean-Louis Tauran, et des prélats français présents à Rome. Qu’ont dit nos prélats à nos politiques ? Ont-ils mondanisé autour de l’élection du nouveau pape ? Ou ont-ils, comme le leur a demandé François Ier dans son homélie en la chapelle Sixtine, prêché la croix du Christ, en véritables disciples du Seigneur ? Ont-ils abordé les sujets qui fâchent, comme la dénaturation du mariage, la recherche criminelle sur les embryons humains, la liberté de l’enseignement catholique, … ?

9 comments

  1. THEOFREDE

    quelle est exactement la situation religieuse de Laurent Fabius ?
    né de parents juifs, il aurait été baptisé « par précation », a épousé une juive trés militante, ses enfants seraient juifs; lui-même ne semble pas répugner à participer à des cérémonies catholiques
    pour assister à la messe d’intronisation du pape, on aurait pu trouver mieux pour représenter la France

  2. le problème c’est , dans la crise contemporaine de l’Eglise, les hommes d’Eglise qui ont accepté des évêques « Préfets violets » avec le concordat napoléonien qui est l’application d’un « traité de Versailles » pour les catholiques vaincus de la Révolution de 1789… premier « ralliement » et… les suivants à la République, vitrine politique de la REVOLUTION « sans Dieu ni maître !  »

    Hollande est un épiphénomène, une scorie de cette histoire qu’il n’a pas pu, voulu ou su affronter en pieux laïc catholique en charge du temporel aux XX et XXI siècle. (le Mgr l’Evêque de Vendée, relayé par ses aumôniers d’action catholique de l’époque, a une responsabilité écrasante dans la déchristianisation factuelle, l’agnosticisme ou l’athéisme des époux Ayrault d’aujourd’hui).

    Les hommes d’Eglise n’ont même plus l’ambition de sortir de la fange républicaine, sans honte qu’ils sont des offenses faites à la mémoire des martyrs de la guerre civile de 1789. (…)

    Le jour où la revendication et le comportement des catholiques comme de l’Eglise, en voyant la nécessité d’une « bonne institution politique », réclameront l’alliance du trône et de l’autel et le retour du « lieu-tenant de Dieu » Roi très chrétien, les funestes lois sociétales et la culture de mort disparaîtront progressivement ou subitement, selon le cadre évènementiel, et seulement ce jour-là.

    EN ATTENDANT :

    1 – pour les catholiques, VOTER, MANIFESTER contre les mauvaises lois sociétales sans remettre en cause l’Institution République, c’est être collaborationniste (avec le poids dont l’Histoire de la seconde Guerre mondiale a chargé ce mot).

    2 – pour garder dans l’esprit et le coeur le CHRIST ROI de l’univers et la fidélité à son épouse mystique : se former par la connaissance historique, cultiver les fondamentaux, et surtout transmettre sans faille et sans altération ce que nous avons reçu et qui constitue l’Etre de nos familles, de la France, de la civilisation occidentale : DIEU, Jésus-Christ, communiqué et partagé, alpha et omega de la création et de notre existence.

    debonvouloiretloyaute

  3. gaudet

    Je crains énormément que cette « rencontre » entre nos évêques français, ou plutôt ce qui en tient lieu, avec notre J M Ayrault national, ne se soit limitée à un triste et vain échange de mondanités particulièrement nulles et abscondes. Nos évêques ne sont plus évidemment capables de provoquer le moindre scandale pourtant nécessaire sur les questions fondamentales touchant la morale chrétienne

    Je suis convaincu hélas, que nos prélats , ont perdu toute forme de responsabilité spirituelle et morale, que requière pourtant la gravité de leur charge, pour se limiter à un comportement strictement diplomatique et exagérément consensuel, au point de laisser tomber la défense des grandes valeurs de la chrétienté , face à un gouvernement socialo apostat .

    L’apostasie péricarde actuelle de J M Ayrault ne doit pas nous surprendre au de la de toute mesure, car ayant été formé dans des institutions « catholiques » imprégnées de la doctrine de la libération, il n’était vraiment pas disposé dés le départ, pour devenir un catholique traditionaliste engagé, mais certainement persévérer dans la voie molle non Chalante et honteusement désinvolte, du christianisme progressiste, grande calamité spirituelle de l’église moderne.

    Cependant je dois me réjouir qu’aucun prélat cardinal français, n’ait pu être élu sur le trône de pierre, car j’estime en droit que leur comportement irresponsable et abusivement oeucuménique ( surtout Barbarin) les rendait certainement inaptes pour assumer cette charge d’une si haute gravité

    Je commence à apprécier ce nouveau pape François premier, en raison de sa chaleur et sa simplicité, mais mon jugement demeure suspendu, en attendant son attitude finale concernant les grands drames de l’église, en particulier, le danger que représente l’islam, la lutte contre le modernisme vraie plaie de l’église, et l’anarchies liturgique

  4. santelli

    Je crains fort que personne n’ait eu le courage de profiter de l’occasion pour reprocher fortement à Ayrault et à Fabius leur soutien à une loi motifère antichétienne. Saint Jean Baptiste et d’autres courageux, avant eux, au risque de leur vie, ont su admonester leurs « princes », lorsqu’ils se comportaient contre la loi divine.

  5. boubert

    hélas, il n’a pas été question de cela sinon ça se saurait et il n’aurait dit devant les députés, aujourd’hui sa fierté d’apporter à la France le mariage pour tous qui répare une injustice!

  6. Goujon

    Mouvement rural de la jeunesse chrétienne, d’inspiration marxiste, mais ou est-ce que vous allez chercher des trucs pareils. Je connais des dizaines de personnes qui ont appartenu à ce mouvement je crois que si ils entendaient ce genre de propos ils éclateraient de rire ou alors il deviendrait très méchant. Par contre vous êtes très bête !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *