m

La CEF dénonce les tentatives de récupération politique

Download PDF

Dans un texte publié cet après-midi, le Conseil permanent de la CEF met en garde contre les tentatives de récupérations bien réelles de La Manif pour Tous à des fins de politique politicienne :

« Parmi ces foules paisibles et vigilantes, de très nombreux jeunes, mariés ou célibataires, ont vécu là une expression publique forte de leur engagement. Cet engagement n’a pas été vain. Il aura encore à se déployer dans d’autres domaines où la vigilance est requise pour le respect de la personne humaine.

Venues de tous horizons, ces foules ont signifié leur détermination dans le calme et le respect des institutions. Vouloir récupérer leur protestation à des fins partisanes ou chercher à l’amalgamer ou à la réduire à des extrémismes violents est inadmissible. »

Ce qui est intéressant, c’est que ce communiqué appelle à ne pas dénaturer ce mouvement. Contre la gauche, en dénonçant les tentatives de diabolisation exercées par le système politico-médiatique, qui veut faire croire que cette mobilisation est le fait d’extrémistes. Contre la droite, qui, fidèle à son petit jeu de politique politicienne, veut récupérer les bénéfices électoraux de ce mouvement, tout en déclarant désormais ne pas vouloir revenir sur la loi Taubira.

Depuis quelques mois en effet, l’UMP cherche par tous les moyens à récupérer ce formidable mouvement de contestation à la loi Taubira pour y puiser et fidéliser un nouvel électorat, voire pour y recruter quelques cadres, qui permettraient de redorer l’image du parti dit de droite afin de rassurer les catholiques, qui ont souvent été déçus par le passé, et dont bon nombre sont bien décidés à ne plus se faire avoir. Déjà, Frigide Barjot, qui avait travaillé à une époque pour les réseaux Pasqua, avait été approchée et son discours en faveur d’une union civile n’était pas étranger à cette tentative, laquelle a échoué, en raison du fort rejet des militants.

Ne s’estimant pas vaincue, l’UMP a réitéré son approche, cette fois auprès des AFC et il semble qu’une place éligible sur une liste européenne pour les élections de 2014 ait été promise à Antoine Renard, président du mouvement. ce qui nous ramène dans les basses manoeuvres de politique politicienne, que la jeunesse d’aujourd’hui abhorre. Hier, un communiqué des AFC a donc été publié, signé notamment par Antoine Renard, mais aussi par des membres des Poissons roses (des membres du PS hostiles à la loi Taubira) et par Pierre-Yves Gomez, cofondateur avec Tugdual Derville du mouvement l’Ecologie Humaine. Pour la petite histoire, l’idée de ce mouvement avait été lancé par Béatrice Bourges, lorsqu’elle faisait encore partie de La Manif pour Tous, et récupérée sans concertation par Tugdual Derville…

Ce matin, dénonçant frontalement cette récupération politicienne, un article anonyme est paru sur Nouvelles de France, repris peu de temps après sur Le Salon Beige, lui donnant ainsi une résonance qui a ébranlé le milieu. Au point de faire écrire à Samuel Laurent dans Le Monde que le Collectif se disloque. Samuel Laurent, qui écrit aussi qu’il n’y a que quelques dizaines de veilleurs chaque soir (il a du faire son stage de journalisme à la Préfecture de Police de Paris !), ne sait pas bien ce qu’est l’esprit gaulois, avec ses traditionnelles disputes, bagarres et polémiques.

Suite à cette tribune, la signature de Pierre-Yves Gomez a été retirée du communiqué publié sur le site des AFC et Tugdual Derville a démenti toute récupération politicienne, laissant Antoine Renard se débrouiller avec les Poissons roses. Dans un communiqué publié sur Facebook, LMPT, les AFC, Alliance Vita et Les Maires pour l’enfance réaffirment leur bonne entente et leur unité sans aborder toutefois le délicat sujet de la récupération politique.

Et c’est à ce moment là qu’est publié le communiqué du Conseil permanent de la CEF condamnant les récupérations partisanes du mouvement. Quand on se rappelle que Ludovine de La Rochère, présidente de LMPT, a été chargée de communication de la CEF, il est permis de penser que cette succession de mise au point n’est pas anodine. Et si le thème de la récupération politique n’a pas été abordé dans le communiqué commun de LMPT c’est qu’il constitue une vraie ligne de fracture. D’où la nécessité pour Ludovine de La Rochère de recourir à l’autorité épiscopale pour désamorcer les basses manoeuvres de l’UMP.

4 comments

  1. Reivax89

    Il ne faut pas diaboliser l’engagement en politique. On ne peut pas à la fois se plaindre d’avoir des élus qui ne défendent pas notre vision de la famille et de l’homme et hurler au loup lorsque l’on invite les chrétiens motivés à s’engager en politique. Faudrait-il rester à agiter des drapeaux ? Ou bien s’engager dans des partis politiques pour qu’ils portent nos valeurs et notre vision ? Les chrétiens « purs parmi les purs » ne pourraient pas se soucier du bien commun et ne pourraient pas, à titre individuel bien sûr, s’engager en politique pour défendre leurs convictions ?

  2. Bourgeois

    La goutte qui fait déborder le vase.
    La CEF n’a jamais apporté aucun réel soutien à la Manif pour Tous ; ce qui l’a fait échouer, et elle se permet maintenant de se mêler des tentatives de récupération du mouvement par les politiques.
    Messieurs les Evêques, les politiques sont dans leur rôle. Que n’avez-vous tenu le vôtre. Nous n’en serions pas là. On ne parlerait plus depuis longtemps de la loi Taubira, ni de ce qui va suivre.
    Et vous avez le toupet de vous insurger contre ceux qui se sont bougés un minimum. C’est le comble du vice. Honte à vous ! Vous ne l’emporterez pas en paradis, si vous savez encore ce que cela signifie.
    Seuls quelques Pasteurs traités comme des loups blancs ont osé se manifester utilement. Les autres, restez maintenant dans votre soumission maladive.

  3. clavier

    La CEF est pleinement responsable du vote de la loi Taubira
    Ils ont tout fait pour freiner le mouvement populaire qui s’opposait a cette ignominie
    Ils doivent sans doute compter dans leur rang pas pas mal d’homos, et quelques franc maçons.
    Qu’il relisent la Bible et St Paul avant d’appeler sans cesse a de la sympathie envers les homos et leur éternelle rengaine on condamne l’homosexualité pas les homos
    Un homosexuel qui succombe a son vice n’est sans doute pas plus condamnable qu’un homme ou une femme adultère, mais si il fait la promotion de sa perversion il peche alors contre l’Esprit

  4. BLL

    « La CEF n’a jamais apporté aucun réel soutien à la Manif pour Tous ; ce qui l’a fait échouer »

    C’est prêter une importance qu’il n’a pas à ce conciliabule.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *