cardinal_andre_vingt-trois

La christianophobie est bien réelle

Download PDF

Dans son homélie de la messe chrismale mercredi soir, le cardinal André Vingt-Trois a déclaré :

« […] En fait, nous ne sommes pas seulement devant un effacement culturel des références chrétiennes qui serait le fruit d’un oubli ou d’une inculture. Nous sommes devant un projet militant qui hérite, pour une part, des vieux filons anticléricaux du XIXe siècle en feignant de craindre que l’Église puisse exercer un pouvoir occulte. Pour une autre part, il exprime la difficulté des hommes à reconnaître une véritable transcendance. Ce projet militant ne combat pas seulement le catholicisme comme une cible privilégiée. II vise aussi à l’élimination de toutes les religions de l’espace public et notamment de la religion musulmane. Même si certaines revendications laïques ne sont souvent que l’habillage républicain d’un anti islamisme ou d’un antisémitisme larvé et inavoué, elles ne sont pas sans effet sur l’attitude à l’égard du christianisme dans notre société. Nous éprouvons concrètement que ce militantisme aboutit à des aberrations qu’il s’agisse des discussions oiseuses sur les crèches ou sur les menus des cantines ou encore du récent refus de la RATP d’annoncer un concert en faveur des Chrétiens d’Orient dont, par ailleurs, la France prend à cœur d’assurer la défense à l’O.N.U. tandis qu’elle fait légitimement état de l’accueil qu’elle accorde à des chrétiens syriens. Quand l’ignorance culturelle assimile toutes les religions à un modèle unique de croyance et à un unique système de fonctionnement elle devient inapte à une laïcité authentique et elle ouvre le champ social à l’émergence d’un « front des religions ». Si la dérision et la caricature ont leurs auteurs qui doivent pouvoir s’exprimer, une société civilisée ne peut pas réduire le socle culturel de son unité à ce seul modèle. Elle doit sans cesse développer les capacités rationnelles et créatives de ses membres et les faire respecter y compris dans leurs expressions religieuses qui ne sauraient devenir les seules victimes d’une nouvelle censure.

Dans ce contexte polémique, les chrétiens ne peuvent pas se comporter simplement comme les représentants d’un groupe minoritaire qui s’estimerait lésé, fût-il religieux. Nous ne sommes pas à rechercher fébrilement une reconnaissance culturelle et publique et à guetter les signes de la bienveillance des puissants à notre égard. Notre identité n’est pas de cet ordre. Elle est tout à fait compatible avec la méconnaissance, l’injustice, voire la brimade et la persécution. Nous ne demandons rien de plus que ce qui est le droit commun : la liberté de conscience, la liberté de culte et la liberté d’expression garanties par la Déclaration Universelle des droits de l’Homme. Et nous demandons que ces libertés soient respectées non seulement pour les chrétiens mais aussi pour tous les autres et non seulement dans notre pays mais dans tous les pays.

Certains chrétiens vivent cette situation plus difficilement parce que leur appartenance à l’Église repose davantage sur un conformisme culturel que sur une conviction personnelle. Ils sont plus tentés de se poser en victimes d’une prétendue « christianophobie » qu’ils ne se considèrent appelés à la mission de l’Église pour laquelle ils ne se sentent ni légitimes ni motivés. Ils craignent de manifester un particularisme religieux dans une société qui ne connaît que le consensus a minima comme marque de son « vivre ensemble » et qui craint les choix particuliers qui obligent à réfléchir. »

Pourquoi opposer les deux ? Pourquoi opposer les chrétiens qui dénoncent la christianophobie, comme mon confrère Daniel Hamiche sur son excellent Observatoire, travail que personne n’effectue, et les chrétiens missionnaires ? Dénoncer la christianophobie c’est aussi ouvrir les yeux de nos contemporains sur la haine et l’hypocrisie à l’égard de la religion la plus persécutée au monde. Beaucoup de nos contemporains catholiques, en France, croient encore qu’ils vivent dans une société apaisée, un peu bisounours, dans laquelle ils se laissent bercer. D’ailleurs, les chrétiens missionnaires sont souvent aussi les mêmes qui dénoncent à juste titre la haine et la discrimination subie par les chrétiens.

Nos évêques ne veulent pas dénoncer la christianophobie, comme ils répugnent à dénoncer le crime de l’avortement, de l’euthanasie… Au fond, ils ont un vrai problème avec la justice. Travailler à la justice sociale consiste à regarder la société telle qu’elle est et non telle qu’on la rêve. Nous avons des évêques qui se sentent dépositaires d’une fausse paix sociale. Et c’est pourquoi ils redoutent ces catholiques remuants qui appellent à manifester, à pétitionner, à réagir contre une loi qui viole la loi naturelle, contre la haine à l’égard de l’Eglise. Et quand nos évêques osent bouger, ils oublient souvent de parler de loi divine…

Alors non Monseigneur, nous pouvons très bien dénoncer la christianopobie sans limiter notre foi à un conformisme culturel. Ce sont nos convictions qui nous font agir pour défendre la Sainte Eglise du Christ. Nous ne nous posons pas en victimes et cette christianophobie n’est pas « prétendue », elle est bien réelle, il ne sert à rien de la cacher à vos fidèles.

26 comments

  1. Levi

    Il s’agit bien d’un projet militant, militant pour une nouvelle religion, le laïcisme libertaire, individualiste, matérialiste , relativiste, hédoniste de la franc maçonnerie. Cette religion, dont on voudrait nous faire croire qu’elle n’en est pas une, se doit non pas de tolérer mais d’éliminer toutes les autres. Je ne puis m’empêcher de constater que « la brimade et la persécution » ne concernent jamais la franc-maçonnerie (ni le protestantisme, ni le judaïsme) et que pour certains maçons l’islam est volontairement introduit en France, précisément pour relativiser la présence du catholicisme. Ouvrons les yeux et ne jouons pas à « même pas mal ».
    Le missionnaire ne peut ignorer l’hostilité. Si nécessaire, il doit en faire prendre conscience à l’interlocuteur. Mais il doit surtout annoncer à temps et à contretemps, sans ambiguïté diplomatique et consensuelle, la vérité de la bonne nouvelle : Dieu unique, qui est amour des trois personnes nous aime ; incarné il est ressuscité pour que nous ressuscitions.

  2. Thierry

    OUI, bravo pour cette réponse :
    « Alors non Monseigneur, nous pouvons très bien dénoncer la christianopobie sans limiter notre foi à un conformisme culturel. Ce sont nos convictions qui nous font agir pour défendre la Sainte Eglise du Christ. Nous ne nous posons pas en victimes et cette christianophobie n’est pas « prétendue », elle est bien réelle, il ne sert à rien de la cacher à vos fidèles. » etc.
    Soit Mgr Vingt-Trois cède à la lâcheté en tenant des discours conformistes et « en noyant le poisson », soit il n’a pas encore compris le réel danger et la menace de la christianophobie actuelle…

  3. Féru Claude

    Conformisme culturel Monseigneur … et les 1000 € que je vous donnais tous les ans ? Là vous ne m’accusiez pas de conformisme culturel. Mais ça, c’était avant que je prenne conscience de votre tiédeur de chrétien ! On est hélas très loin du cardinal Lustiger. L’église catholique va-t-elle vers l’éclatement des derniers temps ?

    • BRUNIER

      L’église catholique va-t-elle vers l’éclatement des derniers temps ?
      Poser la question c’est déjà y répondre…mais ce ne sera pas un progrès…même si on est d’accord sur le sujet!

  4. Débora

    Je crois que le cardinal se trompe. Il y a bien « un projet militant », mais il ne vise pas l’islam, il nie les racines judéo-chrétiennes de notre pays et voudrait les effacer, les éradiquer. Pour ce faire tout est bon, y compris l’islam. Si les catholiques sont attaqués, c’est qu’ils sont un peu plus visibles, un peu plus nombreux. Ceux qui souffrent réellement aujourd’hui, ce sont quand même les juifs. Il faut résister, mais ensemble. Les racines de l’Eglise sont juives, c’est en retrouvant ces racines que les chrétiens résisteront le mieux. Paul l’explique aux « Romains » (ce n’est pas par hasard!) dans les chapitres 9 à 11 de son épitre. Shalom.

  5. Pingback: Le meilleur poisson d’Avril 2015 a été …celui celui de Son Eminence Cardinal André Vingt Trois, ci-devant Archevêque de Paris ! « Le fou du Roi Louis XVII

  6. Jamet

    Au début de ma lecture j’ai cru que cet homme était véritablement intelligent et lucide, mais il est dévirilisé comme tous les autres, il a entériné la violence faite à nous depuis la révolution, c’est un béni-oui-oui, « nous ne sommes rien, les droits de l’homme, nous ne demandons rien de spécial », alors qu’il devrait passer à l’attaque. Il n’a qu’à regarder la manière dont s’y prennent les juifs, qui ont assiégé et pris d’assaut l’État, qui n’ont qu’à le siffler pour en obtenir tous les privilèges et les protections possibles (et au-delà), et envisager la situation comme le combat du martyre, ainsi que nous en donner la force.
    C’est un pauvre petit bonhomme.

  7. Courivaud

    C’est un bon commentaire.

    Mais quel crédit accorder à un évêque qui s’est moqué publiquement des chrétiens « borderline » comme vous et nous ?
    De toute façon, les évêques exerçant en France et tels qu’ils sont aujourd’hui iront à la remorque, derrière nous qui, face à leurs carences intellectuelles, leur veulerie, devrons nous manifester sous toutes les formes possibles pour que le Christ-Roi règne de nouveau sur notre société.
    On dit souvent que certains évêques font exception : ce n’est pas très convaincant car ils se manifestent en fonction de leurs « spécialités », mais ne souhaitent manifestement pas embrasser tous les sujets, ce qui est pourtant normalement dans leur rôle.

  8. Alain de Catalogne

    S’il vous plait Monseigneur, ne mettez pas l’antichristianisme sur le même plan que la supposée « islamophobie », l’islam perd de plus en plus de légitimité, et il suffit de lire le coran pour se rendre compte que l’islam n’ a rien d’une religion de paix mais ressemble plutôt à une idéologie mortifère proche du nazisme, diabolique, comme dit le président de la Turquie Erdogan : il n’y a pas d’islam modéré : il y a l’islam ! Même votre « alter ego » (si je peux dire) Boubakeur admet que l’islam est un système de conquête . !

  9. gaudet

    La christianophobie actuelle, n’est qu’un épisode supplémentaire de la lutte opposant l’Eglise catholique à la franc maçonnerie gouvernement notre nation dépravée depuis plus de 200 ans !

    Nous sommes donc dirigés par des criminels directement issus de la sinistre rue Cadet, dont l’une des créature s les plus répugnantes est certainement Bernard Caseneuve, dont les déclarations ouvertement anti chrétiennes, sont connues de tous !

    L’islam au contraire ne connait aucune persécution, car il sert de projet de remplacement religieux élaboré par les consciences perverties de nos énarques dévoyés, ayant depuis le fond de leurs loges crasseuses, imaginé cette solution de colonisation pour mettre fin à l’existence des populations chrétiennes en France .

    La complaisance de Monseigneur vingt trois à l’égard de l’islam est donc largement déplacée , et ce prélat s’inscrit dans la longue lignée des évêques français, incapables de formuler une quelconque critique envers les lois ignobles de la charia, qui pourtant à terme , menaceront la survie de la France et de sa chrétienté !

  10. DUFIT THIERRY

    Maheureusement ce déferlement de haine anti-chrétienne auquel nous assistons est la conséquence du libéralisme introduit dans l’Eglise au concile Vatican II. Au nom de la liberté religieuse on a supprimé -à la demande du Vatican- tous les Etats Catholiques. Il n’ y a donc plus aucun chef d’Etat officiellement Catholique pour défendre les chrétiens persécutés dans les pays islamiques ni aucun chef d’Etat pour s’opposer à cette avalanche de blasphèmes et de sacrilèges anti-chrétiens dans nos pays de civilisation chrétienne. Selon Dignitatis Humanae les Etats doivent être neutres et donner la liberté à toutes les religions. On voit le résultat de cette politique suicidaire : chrétiens violemment persécutés, massacrés en pays islamiques et pays occidentaux submergés par un anti-christianisme de plus en plus violent.
    Et évidemment ce n’est pas Mgr Vingt Trois qui ose parler de « prétendue » christianophobie et qui nous ressort les droits de l’homme (et les Droits de Dieu?) qui pourra efficacement défendre la religion Catholique.

  11. BRUNIER

    « […] Ce projet militant ne combat pas seulement le catholicisme comme une cible privilégiée. II vise aussi à l’élimination de toutes les religions de l’espace public et notamment de la religion musulmane […] »…le Cardinal André Vingt-Trois oublie ce que font subir les musulmans de « Daesch » aux chrétiens du Moyen-Orient et que la France a ses racines chrétienne établies depuis 498. En ce qui concerne la religion musulmane qui, d’après André Vingt-Trois, est tant stigmatisée…le prélat oublie d’expliquer le nombre croissant de construction de mosquées sur notre territoire (2.500 fourchette basse), souvent subventionnées en partie sur des deniers publics. André Vingt-Trois omet aussi de dire qu’aucun, à ma connaissance, imam et en particulier Dalil Boubakeur le Recteur de la Grande Mosquée de Paris, n’ont condamné les exactions de l’Etat Islamique au Moyen-Orient…ce qui nous aurait donné quelques espoirs de croire que les musulmans ne sont pas tous pareils…mais ce qui est sûr, c’est que « qui ne dit mot consent. »
    Mgr. André Vingt-Trois allez-vous enfin ouvrir les yeux et arrêter de nous enfumer ?
    J’en doute, mais qui sait…

  12. BRUNIER

    LAÏCITÉ. Mot trompeur ayant changé de sens à la fin du XXe siècle ; à l’origine, séparation de l’Eglise et de l’Etat ; aujourd’hui, soutien apporté par les collectivités publiques à l’exercice des religions autres que chrétienne (« laïcité positive ») ;(trad. : soutien à l’islam).

  13. Bayard

    Encore un prélat qui s’exprime, non pour défendre la religion chrétienne des attaques de tout bord, mais pour s’exprimer en chef de toutes les religions, comme si l’église pratiquait désormais une religion fusionnelle.Encore une fois, la foi est mise sous le boisseau, pour revendiquer les droits de l’homme!…, en niant la persécution religieuse, dont les catholiques sont les véritables cibles. Quel aveuglement!

  14. En parlant simplement, nous qui aimons l’Eglise du Christ sommes conscients des attaques insidieuses et constantes qui sont menées contre nous et contre les autres religions. Monsieur le Cardinal André XXIII votre Homélie de la Messe Chrismale développe bien ce sujet et son titre : » La christianophobie est bien réelle »! Nous parents qui avons fait le maximum pour donner à nos enfants l’enseignement catholique, nous souffrons de les voir abandonner l’église du Christ en se déclarant satisfaits de la société laïque dans laquelle nous vivons. Nous sommes heureux d’entendre nos évêques sortir de leur silence pour dénoncer les manoeuvres destructrices conduites par des politiques qui gagneraient à se préoccuper de la vie sociale plutôt que de vouloir imposer un style de pensée.

  15. Sami

    La Christianophobie bien réelle du laïcat totalitaire et hédoniste actuellement au pouvoir ne s’en prend pas le moins du monde à l’Islam .
    Sans doute parce que ses pourvoyeurs de fonds sont les dirigeants des pays islamiques.
    Mais aussi parce qu’elle veut promouvoir la société massivement inculte sur laquelle règne facilement une oligarchie hédoniste et esclavagiste telle que la produit l’Islam.

  16. Merci pour votre hospitalité accordée par ! Pingback: Le meilleur poisson d’Avril 2015 a été …celui celui de Son Eminence Cardinal André Vingt Trois, ci-devant Archevêque de Paris ! « Le fou du Roi Louis XVII

    Voir aussi l’info gravissime de dernière minute publiée par le CER [ – ce n’est pas un poisson d’avril – ] qui devrait provoquer une rupture épistémologique chez les évêques de France et de Navarre ayant conscience des devoirs de leur charge pastorale

    BULLETIN CLIMATIQUE QUOTIDIEN (2 avril 2015)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE.

    https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2015/04/02/bulletin-climatique-quotidien-2-avril-2015de-la-republique-francaise/

  17. Marie Laure

    La Christianophobie, notamment la « cathophobie », sont bien réelles dans le monde. Les régimes de gauche soutiennent cette politique antichrétienne, ainsi que les lobbies franc maçons, gays, lesbiennes, porno, prostitution, etc.

  18. Hyacinthe Chabert

    Ce cardinal a sans doute lu le coran comme… Juppé!

    Il fait partie des fossoyeurs en chefs de l’Eglise catholique, voire de la Chrétienté.

  19. Marie

    La Christianophobie, notamment la « cathophobie », sont bien réelles dans le monde. Les régimes de gauche soutiennent cette politique antichrétienne, ainsi que les lobbies franc maçons, gays, lesbiennes, porno, prostitution, etc.

  20. France

    Par la magie du, verbe, voilà un porte-parole du discours interreligieux qui a réussi à transmuter la christianophobie en fantasme… Tiens tiens, je me demande si je n’ai pas déjà vu ce tour là quelque part… Du moins, Frères catholiques, nous pouvons dormir puisqu’un grand magicien de notre misérable Eglise veille ! Il pense pour nous, il parle pour nous ; normal, il voit les choses de sa hauteur. Soyons assurés qu’il saura encore, avec détermination, appliquer la formule qui lui sert à transformer l’or en plomb !

    Mais, au fait, qu’en est-il de la Parole dans tout ça ? Ah pardon il se pourrait que la merveille des droits de l’homme ait quelque peu fait tomber ce mot « Parole » en désuétude.

  21. emilia

    Comme toujours Mgr tourne autour du pot… Pourquoi ne pas dire les choses simplement ?
    D’ailleurs que veut il dire exactement ?
    Nous n’en serions peut-être pas là s’ils (les évêques) avaient annoncé l’Evangile à temps et à contre temps. Ils sont grandement responsables de ne pas avoir fait face aux ennemis du Christ lorsqu’il fallait soutenir les laïcs militants. Et en n ‘affirmant pas les lois naturelles (du décalogue) ils ont contribué à mettre la religion catholique au même rang que les autres religions et à la reléguer dans la sphère privée ce qui plait bien aux francs maçons et autres anti cléricaux qui nous gouvernent.

  22. Féru

    Notre bon cardinal vient d’en remettre une couche à propos de l’affiche des Prêtres : ne pas trop en faire d’après lui, juste une bévue de la RATP a-t-il dit aussi ! Comment continuer dans la foi catholique avec une pareille hiérarchie aussi lâche et tiède. Benoit XVI a dit « c’est la patience de Dieu qui sauve et l’impatience des hommes qui perd », d’accord mais il n’a pas dit de renier sa foi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *