CRCF

La CRCF s’inquiète plus du halal que des principes non négociables

Download PDF

L’aberrante Conférence des Responsables de Culte en France (CRCF) s’est réunie mercredi pour aborder le sujet électoral.

D’emblée, le sujet d’actualité, à savoir le halal, a été évacué. Enfin presque, puisque le CRCF, dans son communiqué, juge que cette polémique est « inquiétante et stigmatisante« . Que les non-musulmans ne soient pas informés de ce qu’ils mangent n’est donc pas inquiétant. Qu’ils ne savent pas qu’ils paient un impôt permettant la certification halal, n’est pas plus inquiétant. Que la viande sacrifiée selon le rite halal présente un risque sanitaire ne les inquiète pas plus. Et que le traitement infligé aux animaux sacrifiés ne les inquiète pas non plus.

Quant au terme « stigmatisant », il est douloureux de voir qu’il a été approuvé par NNSS Vingt-Trois et Ulrich. Car pour être « stigmatisé », il faut avoir sur son corps les plaies de Notre-Seigneur… Ils auraient pu y penser.

La CRCF a voulu ramener le débat politique à ce qu’elle considère comme étant les vrais enjeux à savoir : éducation, emploi, croissance, pauvreté, cohésion nationale, environnement, finances publiques, gouvernance européenne et mondiale, promotion de la paix …

Le respect de la vie et de la famille naturelle est tombé dans les oubliettes. Les catholiques de cette CRCF ont négocié les principes non-négociables. Comment voulez-vous que les catholiques s’y retrouvent ?