b

La crise grecque révèle l’inanité de la construction européenne

Download PDF

Voici un communiqué de Mgr Marc Aillet, de jeudi dernier :

« Tandis que s’achèvera bientôt la grande neuvaine de prière pour la France, qui a mobilisé tant de nos compatriotes durant neuf mois, suscité l’intérêt de nombreux hommes d’Eglise de divers horizons, qui ont prêté leur plume pour nourrir notre méditation, il y a deux drames qui nous invitent à redoubler de ferveur en ces derniers jours.

L’abandon des chrétiens d’Orient par les pays occidentaux en général, et la France en particulier malgré ses engagements historiques. En Irak, les réfugiés bénéficient sans doute de l’aide humanitaire, mais voient s’amenuiser leurs chances de retourner dans leurs maisons dont ils ont été violemment expulsés par l’Etat Islamique, il y a un an. Découragés, beaucoup n’aspirent qu’à fuir sous des cieux plus cléments, espérant un avenir meilleur pour leurs enfants. Non seulement les visa sont accordés au compte-gouttes, j’en suis le témoin impuissant dans mon diocèse où nous aidons la communauté chaldéenne à accueillir les réfugiés, mais aucune décision politique d’envergure ne semble à l’ordre du jour, de telle sorte qu’ils se sentent abandonnés.

En Syrie, les chrétiens sont en proie aux pires violences et vivent quotidiennement dans la terreur. Nos interventions de ces dernières années, au nom d’intérêts mercantiles et géopolitiques à la solde des  Etats-Unis qui continuent d’imposer au monde leur vision libérale-libertaire et de défendre leur volonté de Toute-Puissance, ont largement contribué à ce chaos. Pendant ce temps, l’Etat Islamique poursuit sa progression, trouve partout des complicités, renforce l’Islamisation et porte sur notre sol ses actions terroristes. Les minorités chrétiennes en Orient passeront-elles par pertes et profits, au nom de stratégies occidentales illisibles et attentistes ? D’ailleurs, quel intérêt leur sort pourrait-il susciter chez nos concitoyens, alors que s’instaure en France une laïcité de plus en plus cynique et sans Dieu qui imprègne, à grand renfort de campagnes médiatiques, toutes les strates de notre société, faisant ainsi le lit du fondamentalisme musulman ?

La crise grecque vient révéler l’inanité d’une construction européenne qui n’a pas d’autre horizon que la protection de la zone euro ! Le reniement des racines chrétiennes de notre culture ne peut conduire qu’à l’autodestruction à laquelle nous assistons : « Et quiconque entend ces paroles que je viens de dire et ne les met pas en pratique, dit Jésus,  peut se comparer à un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable. La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont rués sur cette maison, et elle s’est écroulée. Et grande a été sa ruine ! » (Mt 7, 26-27). Oui, comme l’a clamé haut et fort le Cardinal Robert Sarah, deux fois en tournée dans notre pays ces derniers mois : « La vraie crise que traverse le monde aujourd’hui, n’est pas une crise politique ou économique, mais une crise de Dieu ».

Le sort programmé de Vincent Lambert. Les évêques de la Province de Lyon viennent de publier un remarquable communiqué pointant précisément le drame, hautement symbolique, qui est en train de se jouer à Reims : avec l’autorisation de la bien mal nommée « Cour européenne des droits de l’homme », qui a perdu ainsi son statut de « conscience de l’Europe », on est prêt à arrêter l’hydratation et la nutrition de ce grand handicapé. Faut-il rappeler une fois encore que Vincent Lambert n’est ni en fin de vie, ni l’objet de soins disproportionnés, et qu’il n’est pas dans un état végétatif ? La décision qui semble incomber désormais au médecin, tandis que les parents de Vincent se battent pour lui sauver la vie, sonne comme une condamnation à mort et comme une grave menace pour les plus vulnérables. Serait-ce un retour déguisé à la peine de mort, mais pour un innocent, pour laquelle il faudrait demander la grâce présidentielle ?

A n’en pas douter, comme l’ont bien compris les médias, ce combat dépasse le cas isolé de Vincent Lambert : il en va du respect absolu que l’on doit à la dignité de toute personne humaine, à commencer par la plus fragile. Une nouvelle limite irréversible sera-t-elle franchie dans le déni d’humanité qui caractérise ce que le Pape François a appelé la « culture du déchet » ?  Comme le Saint-Père l’a indiqué de manière extrêmement claire et réaliste dans son encyclique Laudato si, dont tous semblent, mais bien hypocritement, faire l’éloge appuyé : « il n’y a pas d’écologie sans une anthropologie saine », il n’y a pas d’écologie intégrale sans le soin apporté à toute personne humaine, depuis sa conception jusqu’à sa mort naturelle !

Je relaierai dans mon diocèse la proposition faite par Mgr Dominique Rey, le 15 août, de faire sonner les cloches et de se rassembler devant les églises pour alerter l’opinion publique en faveur des chrétiens d’Orient.

Sûr en outre que, lorsque tout a été entrepris de ce qui est de notre ressort, seule une intervention divine peut sauver une situation désespérée, je propose même, non seulement que l’on prie pour Vincent Lambert, mais que, s’il est encore temps, l’on double les derniers jours de la grande neuvaine pour la France, par une neuvaine à la Vierge Marie pour sa guérison, du 6 au 14 août, en s’aidant de  la prière du Père Louis-Edouard Cestac, qui vient tout juste d’être béatifié à Bayonne : « Auguste Reine des Cieux et souveraine Maîtresse des Anges ».

Ce serait en effet très significatif : en effet, le jour de la Transfiguration, que l’on célèbre le 6 août, Jésus nous est présenté par le Père comme le seul Sauveur, anticipant même devant ses apôtres la victoire de sa résurrection sur sa passion et sa mort sur la croix ; nous n’oublions pas, d’autre part, que saint Maximilien Kolbe, avait été condamné à mourir de faim et de soif dans un bunker souterrain du Camp de concentration d’Auschwitz et que le 14 août 1941, après avoir aidé ses compagnons d’infortune à remettre pieusement leur vie entre les mains du Seigneur, au chant des litanies de la Sainte Vierge, il fut lâchement assassiné au moyen d’une injection létale : quelle lumière est ainsi portée sur le sort de Vincent Lambert et ses conséquences ! Alors pourquoi ne pourrions-nous pas obtenir de la Vierge Marie, dans le triomphe de son Assomption, des grâces particulières pour Vincent et toute sa famille ?

Sursum Corda : ne manquons pas d’audace ! »

14 comments

  1. Cassianus

    Nos interventions de ces dernières années, au nom d’intérêts mercantiles et géopolitiques à la solde des Etats-Unis qui continuent d’imposer au monde leur vision libérale-libertaire et de défendre leur volonté de Toute-Puissance
    C’est une opinion politique possible et défendable, mais pas une opinion que doive défendre publiquement un évêque dans sa littérature pastorale, car elle est offensante pour les Américains. Nous ne voudrions pas qu’un évêque des Etats-Unis dénonce de supposés défauts de la France.

    • Levi

      Vous avez raison , Cassianus, Il ne faut jamais dénoncer les bourreaux, ils pourraient vous exécuter.
      Parlons donc de libéralisme libertaire, matérialiste et consumériste, néo-malthusianiste, techno-scientiste et prométhéen.
      Nous aurons vite compris qu’il faut parler de sectes secrètes et occultes, niant l’existence d’un Dieu personnel, d’une résurrection et d’un sens de l’histoire.
      Cette vision du monde en action n’est pas seulement présente aux États-Unis. Le nihilisme absurde fondé sur un relativisme et un subjectivisme absolu est bien présent en France. Mais peut-être est-ce plus difficile pour un épiscope de le dénoncer chez nous.
      Levi.

  2. NAVARRO Jean-Marc

    Cassianus, la Vérité doit être dite et pas renié concernant les Etats-Unis ou autre.  » Si dans nos bonnes œuvres nous devons éviter toute occasion de scandaliser le prochain, nous devons aussi quelquefois n’entretenir aucun compte. Tant que nous pouvons le faire sans péché, nous devons éviter de scandaliser le prochain, mais si c’est la Vérité elle-même qui est un objet de scandale, il vaut mieux le laisser se produire, que de sacrifier la Vérité « . S.greg. ( Hom.7 sur Ezéchiel.)

  3. Myriam

    Wake-up!!!
    Offensante pour qui ????
    Les américains qu’elle plaisanterie….

    Bravo Monseigneur !
    Le petit peuple de France meurt
    Pendant que certains se prélassent dans leur tour d’ivoire.

    L’Eglise doit guider ses brebis
    Notre Europe est pillée depuis trop longtemps !
    Et bien d’autres hélas !!!!

  4. chui Zemmour

    Non Mgr Aillet appelle un chat un chat et c’est ce qui vous dérange Cassianus. Oui il a raison les Américains mettent le chaos partout où ils passent ou font passer leurs valets. Ils ont mis le chaos au Vietnam, en Afghanistan, en Irak, puis en lybie en faisant agir nos imbéciles de politiques, ils essayent en Russie avec l’Ukraine, ils obligent l’Europe à faire la blak out avec la Russie mais eux font du commerce à tour de bras, ce sont encore eux qui poussent la Turquie à rentrer dans l’Europe parce qu’ils veulent affaiblir l’Europe, c’est la CIA qui créé les talibans, c’est la CIA qui a créé Al Quaïda, etc c’est la CIA qui tire les ficelles derrière daesch, ils sont tellement forts qu’ils ne réussissent pasà supprimer Daesch, mais tout ça est voulu, Obama est la pire des crapules, le sort des chrétiens de Syrie et d’ailleurs lui chaut comme sa première chaussette. C’est le devoir des évêques d’ouvrir les yeux sur ce qui se passe mais des Mgr Aillet, ça ne court pas tellement les rues. Et je suis sûr que les évêques américains ne contrediraient point ce qu’il a écrit car ils ont une autre envergure que bcp trop de nos évêques lèche-babouches, il n’y a qu’à lire les commentaires de ces mêmes évêques concernant nos églises où tout récemment concernant le cas de Vincent Lambert, c’est à hurler. Dieu merci nous avons un certain nombre de Mgr Aillet chacun différents mais vraiment des pasteurs, on aimerait avoir un vrai pasteur dans chaque diocèse!

  5. Monique

    L’opinion de Mgr Rey n’est pas offensante pour les Américains,c’est un jugement sur la politique du gouvernement américain.Et déjà ,en 1975, M.Kissinger avait osé proposer au Liban le « départ » des Chrétiens pour l’Europe et les Etats-Unis afin d’installer définitivement les Palestiniens dans le pays….souvenez-vous,pendant la guerre civile au Liban,les médias français étaient en grande partie favorables à ceux qu’ils appelaient les « islamo-progressistes »… vivant alors à Beyrouth,de 1963 à 1988,je n’ai jamais oublié ce parti-pris sans nuances. Nihil novum sub sole.

  6. Théofrède

    si dire la vérité est une offense…
    un évêque catholique n’a pas à défendre une politique d’origine protestante

    par ailleurs, Mgr Aillet me semble assez naïf : le parti socialiste au pouvoir a bien rétabli la peine de mort, mais d’une façon biaisée, en retirant sa connaissance à la justice pour la donner à des ministres
    nous en avons eu plusieurs fois la preuve ces derniers mois : le ministre de l’intérieur a condamné à mort, sans jugement, un certain nombre de terroristes islamistes; peut-être avait-on peur qu’ils parlent et mettent en cause des « alliés »; le seul qui ait échappé à la mort est celui qui a été arrêté par la douane, dont ce n’est pas a priori le métier et qui, contrairement à la police et la gendarmerie, n’est pas sous la coupe du ministre de l’intérieur; peut-être est-ce la vraie raison pour laquelle la tutelle de la gendarmerie a été confiée à ce ministère
    nouvel épisode : il est maintenant question de donner ce pouvoir de condamner à mort au ministre de la santé

  7. Bayard

    Enfin une nouvelle prise de position courageuse et lucide d’un prélat de notre Eglise sur la situation qui est faite aux Chrétiens par ses politiques aux ordres de l’idéologie américaine? qui subvertit chaque jour un peu plus notre malheureuse et renégate Europe. Désolé pour Cassianus, mais si la vérité paraît offensante, c’est que le mal qu’elle condamne nous semble avoir les apparences du bien, et ce dans tous les domaines, Un Chrétien n’est pas qu’un paroissien…!

  8. mangouste20

    Monseigneur Aillet est tout simplement courageux. Il emploie des mots clairs et précis pour nous ouvrir les yeux sur une poursuite aveugle du modèle américain qui n’est pas un modèle de paix et de partage entre les hommes.

  9. hermeneias

    Désolé Cassianus

    mais contrairement à ce que prétend le scepticisme ordinaire et le cynisme pratique , « éthique » et politique , qui en découle , la vérité existe et toutes les opinions ne se valent pas .
    Si l’on voulait cantonner les évêques à la répétition de généralités inconsistantes , comme c’est trop souvent le cas aujourd’hui , on dirait comme vous .

    Mgr Aillet prend certes un risque et s’expose , il peut être contesté mais il semble mettre le doigt sur des points sensibles quasi jamais évoqués publiquement et médiatiquement

  10. France

    Merci à Monseigneur Aillet de ses paroles directement inspirées de la Parole auxquelles nous ne sommes pas habitués de la part de nombre d’évêques français et, notamment des membres d’une CEF aux ordres du politiquement correct. Bien que je ne relève pas de son diocèse, ses messages sont pour moi un baume: ils m’empêchent de désespérer complètement de la hiérarchie catholique.

  11. Féru

    Monseigneur Aillet me rend l’espérance dans notre église catholique, d’ailleurs il fait référence à un autre « pilier » de la vraie foi. Prions qu’ils l’emportent et réussissent à convaincre leurs opposants.
    Quant aux USA, que fait Obama en ce moment en Afrique sinon tenter de convaincre sur les bienfaits de l’homosexualité érigée en modèle par la culture occidentale décadente ?

  12. Bruno ANEL

    Mgr Aillet est jeune et cela se voit: il oublie que la construction européenne , c’est 70 ans de paix après 70 ans de guerres. Que les responsables européens se comportent plus comme des boutiquiers que comme des visionnaires ne doit pas faire oublier cette réalité bien concrète.

    • hermeneias

      Pseuudo paix B.Anel
      qui couvre bien des drames et des crimes , prépare de terribles guerres civiles et qui en attendant exporte la guerre sur des théatres extérieurs .

      Vous nous répétez la vieille rhétorique habituelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *