m

L’abbé François Michon élu à la tête du Chemin-Neuf

Download PDF

Née d’un groupe de prière en 1973 à Lyon, la Communauté du Chemin Neuf est une Communauté catholique à vocation œcuménique. Elle compte aujourd’hui près de 2000 membres dans une trentaine de pays. Couples, familles, célibataires consacrés hommes et femmes ont choisi l’aventure de la vie communautaire à la suite du Christ pauvre et humble pour se mettre au service de l’Eglise et du monde.

A l’Abbaye d’Hautecombe, après 2 jours d’élections, l’abbé François Michon, 50 ans, a été élu le nouveau responsable de la Communauté du Chemin Neuf. Après avoir été responsable de la Communauté à Kinshasa pendant une dizaine d’années puis en France, il a été élu au premier tour comme berger. Il prend la suite du jésuite Laurent Fabre, le fondateur, qui passe ainsi le témoin après avoir tenu la barre durant pas moins de 43 ans. Le Conseil de Communauté a été élu à son tour. Il est ainsi composé :

  • Etienne Vetö, prêtre, franco-américain, 52 ans, professeur à l’Université Pontificale Grégorienne à Rome,
  • Katarzyna Łukomska, mariée, polonaise, 52 ans, responsable de la Communauté en Pologne,
  • Michaela Borrmann, célibataire consacrée, allemande, 45 ans, membre de l’Eglise luthérienne, théologienne, responsable de la Communauté en Allemagne,
  • Dagmara Klosse, célibataire consacrée, polonaise, 42 ans, responsable internationale des célibataires consacrés de la Communauté.

Un autre conseiller a été nommé par François Michon et son Conseil :Ezéchiel Hébié, marié, burkinabé, 48 ans, responsable de la Communauté au Burkina-Faso.

Les autres nominations des conseillers (trois au maximum) se feront par la suite. Le Chapitre se poursuit pour déterminer les priorités pastorales des années à venir pour la Communauté.

Ordonné prêtre dans l’Institut du Chemin-Neuf par le cardinal Albert Decourtray en 1994, ce diplômé en sciences politiques a déjà eu par deux fois l’occasion de diriger la communauté en France, en étroite collaboration avec son fondateur. La première fois entre 1996 et 2003, la deuxième après un séjour de près de dix ans à Kinshasa (RDC) où il est parti fonder une communauté.

7 comments

  1. Rich

    Michaela Borrmann…. comment peut-on être membre de l’Eglise luthérienne et membre d’une communauté catholique en même temps? ou il y a une erreur ou l’oecuménisme me dépasse encore plus que je ne croyais.

  2. Slatch75

    La réponse est dans la première ligne du texte : Le  » Chemin Neuf est une Communauté catholique à vocation œcuménique ». Vocation communautaire à vivre ensemble, chrétiens plusieurs dénominations ou églises, avec des accords entre églises sur la façon de de vivre cet engagement mutuel.
    Ça doit se faire avec beaucoup de prudence et de précautions, mais apparement, ça marche.
    Cette « mixité » écclésiale permet aux catholique de rechercher ce qui fait les fondements du catholissisme, la beauté de notre tradition.

  3. Joel

    Bizarrerie que cette communauté œcuménique charismatique, née à Lyon et qui doit son nom à la fameuse « montée du chemin neuf » de Fourvières.

    La liturgie de cette communauté ressemble très souvent a du bricolage style année 70. Choses que l’on ne voit plus depuis très longtemps, y compris à la communauté de l’Emmanuel.

    La doctrine est plutôt « relax », certainement dut à cet esprit œcuménique qui veut que l’on ne choque pas ceux qui n’ont pas la même Foi que nous.

  4. rocheteau

    OUI COMMENT EST CE POSSIBLE ?
    Mme Bormann est dite aussi théologienne ! peut elle être crédible ?
    où en sont les hérésies qui ont fondé la coupure du protestantisme ?

    Le Cardinal Newmann, lui, s’est converti !

    quelle est cette nouvelle religion où les erreurs du passé se mélangent allègrement à la Vérité …. ça doit être ça le new age : chacun ne croit que ce qu’il veut croire ! mais ce n’est pas ça le catholicisme où l’on doit adhérer à l’ensemble de la doctrine du Christ, telle qu’elle nous est transmise par l’Eglise qui détient seule la Vérité pleine et entière
    car la Vérité, l’unique et entière Vérité, ne peut être subjective ni dépendre pas de ce qu’un seul, aussi savant qu’il soit, pense…. ce n’est pas le relativisme !

  5. Observateur

    @Rocheteau et @jacquesjacques :

    Dieu vous garde.

    Qu’une « théologienne luthérienne » soit non seulement membre mais administratrice d’une communauté catholique, cela semble une incohérence de sa part. Pour la partie catholique, cela semble un peu hasardeux. On peut effectivement se poser la question de se qui se passe là-bas.

    En revanche, de là à incriminer l’ensemble de l’Eglise (@Rocheteau) ou à condamner tout l’oecuménisme (@Jacquesjacques), il y a un fossé à ne pas franchir à la légère.

    Il y a toujours le bon grain et un autre grain en même temps dans l’Eglise. S’en scandaliser, c’est risque de suivre le chemin des protestants : fondons une église de purs. Condamner l’oecuménisme, c’est contraire à la charité. Avec les orthodoxes, il y a eu de vraies avancées.

    Dieu vous garde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *