463421228

Le cardinal Mamberti à Ajaccio et Bastia

Download PDF

Une messe solennelle de Notre-Dame de la Miséricorde à Ajaccio sera présidée mercredi 18 mars par son éminence le cardinal français Mamberti, qui retrouve son ïle invité par Mgr Olivier de Germay, ainsi que la grande procession à travers la cité dans l’après midi. A noter que KTO retransmettra en direct la messe de 10 h sur sa chaine TV et sur Internet.

Autre évènement lié, le nouveau député-maire d’Ajaccio, Laurent Marcangeli, renouvellera au début de la messe le voeu des Magnifiques Anciens prononcé pour la première fois en 1654 pour consacrer Ajaccio à ND de la Miséricorde et sauver la ville de la peste. Ce voeu avait été déplacé hors de l’église par l’ancien Maire Renucci, catholique pratiquant mais laiciste convaincu… M. Marcangeli rétablit donc l’usage traditionnel.

Le cardinal Mamberti présidera également les festivités de St Joseph le lendemain à Bastia, dans la chapelle de l’archiconfrérie San Giuseppe, et la procession l’après midi.

Sans_titre-660

4 comments

  1. zézé

    Merci Monseigneur, bienvenue à vous sur notre Ile ! que Notre Dame la protège de toutes les invasions et en particulier, le paganisme-laïcisme dangereux ! que les corses retrouvent le chemin de la vraie Foi ! et surtout donnez-nous des bons prêtres et des saints prêtres, Vierge Marie au Coeur douloureux et immaculé.

  2. Benoît

    « Ce vœu avait été déplacé hors de l’église par l’ancien Maire Renucci, catholique pratiquant mais laiciste convaincu… »
    Tout à fait exact.
    Mgr Thomas, ancien Evêque d’Ajaccio, n’enseignait-il pas qu’il est tout à fait possible d’être catholique et franc-maçon ?
    Nous en récoltons aujourd’hui les fruits … pourris : catholicisme formaliste de type culturel et non plus cultuel, sans conséquence aucune sur la vie quotidienne, sans souci de cohérence, confréries noyautées, parfois politisées, et j’en passe.

  3. Benoît

    Rappelons que pour faire bonne figure, l’ancien Maire faisait donner Place des Palmiers lors de la veillée du 17 au soir une représentation grotesque dans un décor qui ne l’était pas moins au cours de laquelle était lu le vœu des Magnifiques Anciens par des volontaires en costume d’époque (soi-disant) dans un italien déplorable avec traduction lamentable en français.
    Le lendemain étaient distribuées à la Cathédrale à tous les présents une image de N.-D. de la Miséricorde dont M. le Curé ne manquait jamais de venir proclamer à l’ambon avant les cérémonies qu’elle était payée par le Maire, sur ses deniers personnels svp. C’est sûr que lorsque l’on encaisse 20 000 € par mois, on doit s’enlever le pain de la bouche ! Ca mérite bien des remerciements publics très très (trop ?) appuyés, d’autant plus que ce monsieur a voté lorsqu’il était député toutes les lois contraires aux enseignements de l’Eglise. Vraiment de quoi être admiratif !
    Interrogé à ce sujet, un prêtre du diocèse a sans rire affirmé que « toutes les circonscriptions en France ne pouvaient se vanter d’avoir leur député à la Messe tous les dimanches ». C’est sûr, contentons-nous de préserver les apparences, ça ira bientôt mieux ! J’ai déjà dit « formalisme », j’ai oublié « démagogie » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *