Cardinal-Vingt-Trois

Le Cardinal Vingt-Trois appellera-t-il à manifester le 13 janvier ?

Download PDF

Rencontrant quelques journalistes à l’occasion de la visite Ad Limina des évêques du quart Nord-Est de la France, dans la soirée du 20 novembre, le cardinal André Vingt-Trois a évoqué les manifestations :

“On ne peut plus dire qu’il y a une sorte d’unanimisme tolérant et bienveillant pour une opération gentille qui va permettre à tout le monde d’être comme tout le monde, ce n’est plus possible“.

“Le travail que nous avons fait depuis 2 ou 3 mois a atteint son objectif, il a crevé le mur du mutisme et la censure d’un certain nombre de médias qui occultaient délibérément le fait qu’il y ait des gens qui n’étaient pas pour. Brusquement, entre fin octobre et début novembre, on a vu surgir dans les journaux des tribunes de gens qui disaient : ce n’est pas si simple que cela, ou des gens qui se sont déclarés publiquement“. 

“Samedi, c’était une manifestation qui était conçue et déclarée comme non-confessionnelle, même si beaucoup d’organisations chrétiennes tout à fait explicites ont participé à l’organisation, mais c’était ouvert à quiconque partageait les thèmes de la manifestation, d’où la participation de juifs, de musulmans, d’agnostiques, d’athées, etc… Qu’il y ait eu une mobilisation plus forte des chrétiens on s’en réjouit, mais je me suis refusé à appeler à cette manifestation comme président de la conférence épiscopale car je ne voulais pas que ce soit une manifestation organisée et subventionnée par l’Eglise“.

“Le dimanche, le groupe Civitas, qui est un groupe borderline intégriste, et même au-delà de borderline, a appelé explicitement à la défense du catholicisme et dit ‘nous les catholiques’, mais des ‘nous les catholiques’ il n’y en avait pas beaucoup !“

L’archevêque de Paris n’a pas souhaité dire si l’épiscopat français donnerait un mot d’ordre pour la manifestation nationale qui devrait être organisée le 13 janvier prochain.

“S’ils persévèrent dans leur bon effort de coordination et d’abstinence à l’égard de leur particularisme pour se mettre d’accord entre eux sur ce qu’il faut faire, peut-être qu’ils y arriveront“.

Source : I MEDIA